Littérature

Respire de Niko Tackian : un roman qui rend hommage

La crise du covid, le port du masque, les variants, les confinements, les couvre-feu. Depuis le début de l’année 2020, notre vie est mise entre parenthèses, attendant plus ou moins patiemment que la situation s’améliore pour quelques minutes, heures, jours de liberté. Mais justement n’avez pas eu envie d’en avoir plus ces derniers temps ? De tout quitter pour vivre ailleurs ? Tout recommencer à zéro, partir à l’aventure et faire table rase du passé

C’est avec ce postulat de départ que Niko Tackian nous offre Respire, son dernier roman paru aux Éditions Calmann-Lévy, qui s’avère être un bel hommage à tout un pan de la littérature. 

La 4eme de couverture

SI LE PARADIS EST UNE ÎLE, L’ENFER AUSSI
Le sable très blanc, l’océan turquoise. Voici ce que découvre Yohan à son réveil. Un endroit paradisiaque où il va entamer une nouvelle vie. Avoir une deuxième chance d’être heureux. Pour arriver sur cette île inconnue, il a signé avec une mystérieuse société qui promettait de le faire disparaître et d’effacer toute trace de son passé.
Les premiers jours, Yohan savoure son insouciance retrouvée. Même si peu à peu, un sentiment d’étrangeté le gagne. L’île héberge une dizaine d’habitants plus énigmatiques les uns que les autres. Pourtant les maisons abandonnées, les échoppes désertes dans les rues balayées par le vent, laissent penser qu’un jour ils ont été bien plus nombreux. Où sont passés les autres ?
Yohan veut comprendre. Mais jamais il n’aurait dû chercher à voir l’envers du décor. Car c’est bien connu, la connaissance fait voler en éclats le Paradis…

Respire : un roman qui rend hommage

Un écrivain d’un seul grand succès, une impression d’enchaîner les échecs, une envie de disparaître comme une dizaine de milliers d’autres et la découverte d’une entreprise énigmatique sur le dark web faisant la promesse d’une nouvelle vie en avalant une pilule. Voilà comment débute le nouveau roman de Niko Tackian et autant dire que celui-ci sait très bien poser une intrigue, tel le scénariste qu’il est. On le sait, le romancier a pour habitude de centrer son récit sur l’action, parfois au détriment pour le lecteur d’une certaine profondeur. Le premier constat que l’on peut faire en parcourant ce roman, c’est que celui-ci a mis un soin particulier à sa plume, à ses envies de nous offrir bien plus qu’un scénario et qu’un polar classique. Respire est un pur roman littéraire qui donne la part belle à l’exploration de son écriture et à la psychologie de son personnage principal.
Le visuel n’est pas en reste dans ce nouveau roman, tant Niko Tackian continue à nous abreuver de description pour nous faire vivre cette nouvelle vie de l’intérieur. Tout comme Yohan ou Achab (de son nouveau prénom), nous allons découvrir une île paradisiaque faisant penser aux paysages de la côte landaise. On sent le sable chaud sous nos pieds, on sent cette chaleur nous envahir et cette odeur de pin qui ne cesse de nous quitter. Il n’y a pas à dire, c’est le pied de tout recommencer et de se réveiller dans un tel lieu. 

Publicités

« Tu prends la pilule bleue, l’histoire s’arrête là, tu te réveilles dans ton lit, et tu crois ce que tu veux. Tu prends la pilule rouge, tu restes au Pays des Merveilles et je te montre jusqu’où va le terrier. » – Morpheus dans Matrix

Sauf que la carte postale idyllique va vite se transformer pour notre protagoniste. Tout semble trop beau, il tourne en rond et veut comprendre ce qui peut bien se cacher derrière. D’ailleurs, nous aussi on commence à se poser des questions. Est-ce que cette île n’est qu’une illusion ? Est-ce que Yohan est plongé dans un coma ? Est-ce qu’il subit une expérience scientifique ? Est-ce que cette île n’est qu’un purgatoire pour expier ses fautes ? Dès lors, c’est un autre aspect de Niko Tackian qui se réveille dans Respire et nos inquiétudes du début vont se confirmer. C’était trop beau pour être vrai. Le romancier va alors nous offrir un roman hommage à tout un pan de la littérature et du cinéma qui l’a nourri. Le roman se transforme en un mélange ludique et parfaitement dosé entre le roman d’aventure, le polar, mais aussi le roman de science-fiction. On plonge aisément dans les névroses de ce personnage et la sensation de tournis se fera vite ressentir. On aura besoin de bousculer les habitants, d’essayer de comprendre, quitte à tenter le tout pour le tout. C’est dans une tension constante que le romancier nous immerge et ce, jusqu’à son dernier tiers. Niko Tackian donne de la profondeur à son personnage d’Achab, nous plonge dans ses préoccupations émotionnelles, dans son désarroi le plus total face à cette situation.

Cette sensation de tournis sera là jusqu’au dernier tiers et sa partie des révélations. Autant dire que l’attente était grande, tant j’avais envie de comprendre où Niko Tackian avait voulu nous emmener et surtout de voir si certaines de mes théories pouvaient coller. On le sait, la révélation finale d’un roman ne fait pas tout, sinon la carrière de Stephen King ne serait pas là où elle est en 2022, mais elle peut tout de même être vecteur de déception. Celle de Respire pourra en laisser plus d’un sur le côté, tant on peut avoir cette impression qu’elle n’est pas à la hauteur du reste du roman, mais il n’empêche que le romancier a été jusqu’au bout de ses idées, de son hommage à tout un pan de la littérature qui l’a bercé et qui l’a nourri au fil des années. Si elle ne m’a pas pleinement convaincu, à l’image des révélations faites dans le dernier roman de Jérôme Loubry, il est impossible pour moi de dire que celle-ci est ratée. Respire restera une lecture de qualité par bien des aspects, mais ce roman ne marquera pas mon année de lecteur comme avait pu le faire Niko Tackian avec son Solitudes en 2021. 


Vous l’aurez compris, Respire est un bel hommage rendu par Niko Tackian a toutes ces œuvres qui l’ont influencé et qui l’ont marqué tout au long de sa vie. En jouant sur les codes et en multipliant les genres, le romancier français s’écarte de son format de prédilection pour nous offrir une œuvre hybride entre le roman d’aventures et le polar à la Dennis Lehane. L’écrivain se détache, se libère d’un poids pour faire vivre sa plume, pour la transcender par moment, afin de nous offrir un divertissement intelligent qui nous fera oublier quelques instants notre quotidien morose. Respire est disponible en librairie depuis le 05 janvier 2022. 


Pour vous procurer Respire de Niko Tackian , vous pouvez cliquer sur ce lien.


Pour vous offrir une box La Kube, c’est par ici.


Publicités

4 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s