Coup de coeur

Sous le parapluie d’Adélaïde de Romain Puértolas : une pépite

Malgré la fatigue, malgré le manque de temps, un livre a su me tenir en haleine, au point de le finir en seulement deux petites soirées. 

Ce roman, c’est la dernière pépite de Romain Puértolas, Sous le parapluie d’Adélaïde, publié aux Éditions Albin Michel

La 4eme de couverture

Rose Rivière, une jeune et jolie femme, a été étranglée le 25 décembre sur la place de la grande ville de M., au milieu de cinq cents personnes qui assistaient au spectacle de Noël.

Pourtant, personne n’a rien vu. De l’événement il ne reste qu’une photo en noir et blanc, prise par le journaliste local, où l’on voit deux mains noires encerclant le cou de Rose. Or, à cette époque, il n’y a qu’un noir à M. Celui-ci est vite incarcéré, mais son avocate, commise d’office, est persuadée de son innocence. Elle décide de tout faire pour la prouver, car il y a peut-être un unique témoin… qui était caché sous le parapluie d’Adélaïde…

Sous le parapluie d’Adélaïde : une pépite

Souvenez-vous, c’était en 2019 qu’à la même période que sortait La police des fleurs, des arbres et des forêts de Romain Puértolas et c’était donc à ce moment précis que je découvrais un auteur qui allait me surprendre, me faire rire et me faire aimer sa plume, au point de dévorer son roman en seulement un voyage en bus. Autant vous dire que l’envie de découvrir son tout dernier, Sous le parapluie d’Adélaïde, était fort, très fort. J’étais curieux de voir si l’auteur allait réussir à me surprendre une nouvelle fois ou à me faire vivre une aventure hors du temps. C’est avec fébrilité que j’ai ouvert ce roman et c’est avec une immense joie, teintée de tristesse que je le referme…

Autant vous le dire tout de suite, mais Romain Puértolas fait du Romain Puértolas avec toujours autant de brio. Les premiers chapitres d’expositions sont précis, ciselés au millimètre, tout en mettant en place une ambiance à la fois douce, fraîche et incomparable. Quelques pages et l’auteur nous plonge déjà dans son univers, tantôt sérieux, tantôt fantasque, pour mieux nous agripper. Une fois que l’on s’en rend compte, il est déjà trop tard pour refermer le roman. Nous sommes pris dans cette histoire et nous voulons absolument connaître le dénouement. Romain Puértolas quitte le format épistolaire de La police des fleurs, des arbres et des forêts, au profit de son personnage principal qui nous parle de son affaire la plus importante de sa carrière. On quitte un jeune policier aux méthodes modernes, pour une jeune avocate aux techniques brillantes. Entre défense de son client et enquête pour prouver son innocence, Romain Puértolas nous ballotte dans une histoire intense, riche et aux thématiques importantes.

Sous le parapluie d’Adélaïde, c’est une belle dose de bonne humeur, de fraîcheur et de poésie, que ce soit au travers de la plume de son auteur et de son histoire, mais c’est aussi un récit puissant, intelligent et qui vous fera perdre ce sourire assez rapidement. La légèreté des débuts laisse vite place à des thématiques sombres, difficiles et importantes, même encore aujourd’hui. Entre le racisme qui parcourt cette petite ville et qui accuse le seul noir de la place, les violences faites aux femmes et la difficulté pour une jeune femme de se faire une place dans un monde d’homme, Romain Puértolas nous invite à la réflexion autour d’un monde qui n’a presque pas bougé d’un pouce, même après plusieurs décennies.
Le polar classique se transforme, une nouvelle fois, sous la plume de cet auteur qui prend plaisir à jouer avec ses codes, afin de nous proposer quelque chose de plus riche, de plus frais et d’inoubliable. Véritable puzzle à reconstituer, Sous le parapluie d’Adélaïde trompe et joue avec les apparences, avec un mystère qu’il faudra élucider et qui sera à la hauteur du précédent.


Romain Puértolas fait, une nouvelle fois, preuve d’une certaine tendresse pour ses personnages et surtout d’une envie de les faire vivre à travers nos yeux et notre imagination. Les protagonistes de cette histoire sont palpables, intéressants, bouleversants, si bien que l’on a l’impression d’être à leur côté, de vivre leur souffrance, leur galère, leur peine et leur joie. Bref, Sous le parapluie d’Adélaïde est une véritable réussite en tout point et un roman qu’il faut absolument découvrir au plus vite. 

4 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s