Coup de coeur

Ordinaire d’Audrey Najar : un premier roman magistral

Sortie au début de l’année 2022, Ordinaire d’Audrey Najar aux Éditions du Masque est un premier roman magistral qui met en scène le quotidien ennuyeux d’un jeune retraité et dont la vie va basculer à l’arrivée de nouveaux voisins. La romancière évoque ici avec force la déchéance d’un homme, d’une vie et des problèmes liés à la solitude…

La 4eme de couverture

Hervé est un homme ordinaire. Un voisin banal.
Un gentil mari sans histoires. Un retraité de soixante trois ans qui, pour tuer l’ennui, épie les autres depuis sa fenêtre ou erre dans les rues tranquilles d’Alfortville avec son chien, Billy. Et passe peut-être parfois une tête au Perroquet, le bistrot du coin.
Un jour, de nouveaux voisins emménagent au dessus de chez lui. Jeunes, beaux, riches, avec de magnifiques enfants. Ils sont tout ce qu’il n’est pas.
Ils ont tout ce qu’il n’a plus. Si sa femme voit là une opportunité de se faire de nouveaux amis, lui les déteste immédiatement.
« Quand devient-on un monstre ? C’est quoi, un monstre ? » se demande Hervé. Lorsque l’on se pose la question, c’est qu’il est déjà trop tard.
On ne connaît pas nos voisins. Ni ceux qui partagent nos vies. Pas même cette personne là, dans le reflet du miroir. Un premier roman noir magistral, qui brosse le portrait d’un homme ordinaire et de sa descente aux enfers.

Ordinaire : un premier roman magistral

C’est avec un titre d’une banalité implacable qu’Audrey Najar entre dans la cour des grands et des grandes et autant vous dire que celle-ci réussit parfaitement à nous offrir quelque chose de dramatique, de sombre et de percutant à la fois. L’exercice n’était pourtant pas aussi facile qu’il en a l’air, tant la romancière s’empare d’une thématique complexe dans un roman aussi court. Ordinaire va vous agripper et va vous forcer à le lire d’une traite, tant les phrases vont vous percuter tout au long de ce récit. Dire que ce premier roman est une totale réussite serait un euphémisme, puisque celui-ci arrive tranquillement dans les bonnes surprises de cette rentrée littéraire de janvier 2022. 

Publicités

Mais du coup, Ordinaire, c’est quoi ? C’est tout simplement le récit d’Hervé, un jeune retraité, qui s’ennuie comme pas possible chaque jour de la semaine. Ses journées sont rythmées par les promenades de Billy, le chien de la famille, et des canons bus au Perroquet, le troquet du quartier. Qu’on se le dise, Hervé a un petit problème  avec la bouteille, mais il tente de faire bonne figure auprès de sa femme qui travaille encore. Le temps est long pour cet homme et celui-ci est propice aux réflexions sur sa vie.
Audrey Najar réussit parfaitement à nous faire entrer dans ce quotidien banal et ordinaire d’un retraité qui s’ennuie et nous arrivons également à faire notre nid dans l’esprit d’Hervé, histoire de mieux le comprendre et par moment s’identifier. Mais cette vie oisive et ennuyeuse va vite se transformer suite au récent décès d’une vieille voisine de palier et de l’arrivée d’une nouvelle famille. Dès lors, la routine d’Hervé va être bousculée et ce sera le début d’une descente en enfer pour bon nombre des habitants. 

Il faut dire que cette famille représente tout ce qu’Hervé n’a jamais été et la fascination qu’il éprouve dans les premiers instants va se transformer en une véritable obsession de tous les instants. Ordinaire nous plonge alors dans les regrets d’un homme, dans ses rancœurs, dans son silence, dans sa paranoïa et dans les drames qui ont jalonnés sa vie. Audrey Najar surprend par sa subtilité et par la puissance de ses mots et de ses actions. Le roman nous happe, nous chamboule et nous envoie directement vers le drame. On le sait, celui-ci va arriver, mais on ne pourra rien faire, spectateur que nous sommes.
Si ce roman bouscule autant, c’est bien parce que sa romancière semble avoir capté l’essence même de la solitude et d’un personnage qui n’a jamais véritablement appris à communiquer et à partager ses sentiments. Hervé est une bombe à retardement que la vie a décidé de malmener jusqu’aux derniers instants. On termine ce roman avec cette sensation que nous allons passer par ce stade et que nous avons vécu un drame humain teinté de folie et de désespoir. Ordinaire est le genre de roman qui ne paye pas de mine et qui secoue comme il faut. 


Vous l’aurez compris, Ordinaire est un roman magistral, un premier tour de force de la part d’Audrey Najar. En réussissant à capter la sensibilité exacerbée de son personnage principal, la romancière nous immerge dans les non-dits, les rancunes et la jalousie qui peuvent parfois nous pousser au pire. Ce premier roman aura de quoi laisser des traces, mais il plaira à coup sûr aux amateurs de littérature blanche, mais aussi à ceux qui ne jurent que par les romans noirs. Ordinaire est une totale réussite à découvrir d’urgence !


Pour vous procurer Ordinaire d’Audrey Najar, vous pouvez cliquer sur ce lien.


Pour vous offrir une box La Kube, c’est par ici.


Publicités

2 réponses »

  1. Ahh ça oui, on a bien compris que c’était un premier roman magistral. Merci à toi pour cette magnifique chronique 🙏😘

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s