Coup de coeur

#Je suis Lilly de Vincent Villa : la rage au ventre

Lire toujours le même genre de roman peut amener à une sorte de lassitude par moment, avec cette impression de ne lire que les mêmes auteurs, de ne voir que les mêmes romans partout et de ne plus réussir à aller ailleurs, à trouver LA petite perle qui pourra tout changer. Et puis, il arrive ce moment où un auteur nous tombe dans les mains et que celui-ci nous offre ce que nous étions en train de rechercher.

C’est le cas ici avec #Je suis Lilly, le nouveau roman de Vincent Villa, publié aux Éditions 123 et disponible en exclusivité dans les librairies France Loisirs. Attention, frissons garantis !

La 4eme de couverture

Lilly est morte, massacrée à la hache par son ex-compagnon, depuis disparu. Pour beaucoup, un malheureux fait divers. Pour Nina, sa petite sœur, le pire des crimes. La jeune boxeuse ne rêve que de vengeance…
Alors que Lilly devient le symbole de la lutte contre les féminicides à travers le hashtag #JesuisLilly, l’affaire prend une tournure plus dramatique encore : quelques heures après une manifestation, une militante est brûlée vive…
Sur un sujet tragiquement d’actualité, un thriller fort, pertinent et palpitant.

#Je suis Lilly : la rage au ventre

Si vous êtes à la recherche d’un thriller qui vous apporte à la fois la densité d’une enquête, le frisson de l’adrénaline et la profondeur de la thématique, alors je peux vous garantir que vous êtes au bon endroit. Vincent Villa nous embarque dans son roman avec une facilité déconcertante, tant celui-ci nous happe dès les premières lignes avec une scène déstabilisante et douloureuse. Le romancier nous place en tant que voyeur dans une scène d’une tension incroyable. Une proie s’offre à nous, on l’épie, la personne à nos côtés passe à l’attaque et nous réalisons trop tard que celui-ci n’est autre qu’un homme venu tabasser sa petite amie à mort. Avec cette scène effroyable de violence, #Je suis Lilly annonce la couleur pour la suite des événements et c’est la rage au ventre que nous allons continuer notre périple dans cette enquête tortueuse et semée de mystère. 

Une fois le premier choc passé, Vincent Villa nous entraîne dans ce qui s’apparente à un thriller et une enquête des plus classiques. Pourtant, il est indéniable que le romancier nous offre bien plus grâce à une plume délicate, presque poétique, dynamique et offrant quelques uppercut bien placés. Autant vous le dire de suite, #Je suis Lilly va vous faire vivre une expérience douloureuse naviguant entre le roman choral, le thriller haletant, la quête de vengeance personnelle et celle de la loi du Talion. Si le rythme y est intense, ce n’est pas pour autant que le romancier brûle les étapes, bien au contraire. Celui-ci prend bien son temps pour mettre en place tous ses pions, histoire de nous plonger dans de nombreuses fausses pistes et interrogations. Tout fonctionne à la perfection ici et je mets ma main à couper que cette lecture se transformera aussitôt en page turner de votre côté.  

La force de ce roman, c’est avant tout ses personnages. Difficile ici de faire ressortir un personnage du lot, tant Vincent Villa nous offre, pour chacun d’eux, un développement psychologique parfait, allant de la violence du deuil, de la prise de conscience ou encore de la lutte contre un système. #Je suis Lilly est un récit mettant en avant les femmes, les victimes et je peux vous assurer que vous n’allez pas les oublier de sitôt. Vous aurez compris que le romancier s’empare d’un sujet délicat, d’un thème brûlant, bouleversant et malheureusement toujours d’actualité, qui n’est autre que les violences faites aux femmes et les féminicides. Celui-ci ne fait pas dans la démonstration de force avec des scènes chocs que l’on pourrait juger gratuites, mais bien avec des situations que de nombreuses femmes vivent au quotidien. Le roman est assurément noir et pourra en mettre certains mal à l’aise face à cette violence qui ne se cache pas. Mais le romancier joue avec le thriller pour l’amener toujours plus loin avec de nombreuses réflexions et un regard objectif de ce qui ne va pas dans notre société et dans la justice qui n’arrive pas à suivre.

Il est impossible de ne pas être surpris par la tournure des événements et les différentes cassures qu’offrent Vincent Villa dans son récit. Celui-ci joue avec nos attentes, nous plonge toujours plus dans l’horreur, dans la réflexion et dans l’empathie pour ses personnages. En suivant la quête de vengeance de Nina, on entre dans la spirale infernale de la loi du Talion où il devient très difficile d’en sortir. #Je suis Lilly est le genre de thriller que l’on dévore la rage au ventre, les dents serrées et le poing prêt à partir. C’est aussi le type de roman qui échappe au contrôle de son créateur, qui se transforme en message fort, utile à la société et qui devrait être lu par tous. #Je suis Lilly, c’est bien plus qu’un simple thriller, qu’un simple coup de cœur, c’est un cri, un pavé dans la mare.
On ressort de cette lecture avec la boule au ventre, complètement lessivé par ce que l’on a vécu, par la force du message, mais aussi parce que le roman nous parle de la vie de tous les jours et que l’on sait, qu’au moment où on referme la dernière page, une femme en France et dans le monde est en train de subir cette violence…


Ne cherchez pas, s’il y a bien un roman qui fait une entrée fracassante dans mon TOP 10 de l’année, c’est bien #Je suis Lilly de Vincent Villa. En offrant bien plus qu’un thriller, le romancier a su me toucher en plein cœur et me faire vivre une expérience dramatique, émotionnellement forte et dont j’aurais du mal à m’en remettre. 


Publicités

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s