Coup de coeur

Les Promises de Jean-Christophe Grangé : un véritable retour aux sources

Après avoir sorti deux romans inspirés de l’un des enquêtes de la première saison de la série Les rivières pourpres diffusée sur France 2 (La chasse et Le jour des cendres), le pape du thriller français revient en force avec un roman puissant, sonnant comme un véritable retour aux sources.

Retour sur Les Promises, le nouveau roman de Jean-Christophe Grangé publié aux Éditions Albin Michel et disponible depuis le 8 septembre 2021 en librairie. 

La 4eme de couverture

Les Promises, ce sont ces grandes Dames du Reich, belles et insouciantes, qui se réunissent chaque après-midi à l’hôtel Adlon de Berlin, pour bavarder et boire du Champagne, alors que l’Europe, à la veille de la Seconde Guerre Mondiale, est au bord d’imploser.
Ce sont aussi les victimes d’un tueur mystérieux, qui les surprend au bord de la Sprée ou près des lacs, les soumettant à d’horribles mutilations…
Dans un Berlin incandescent, frémissant comme le cratère d’un volcan, trois êtres singuliers vont s’atteler à l’enquête. Simon Kraus, psychanalyste surdoué, gigolo sur les bords, toujours prêt à faire chanter ses patientes. Franz Beewen, colosse de la Gestapo, brutal et sans pitié, parti en guerre contre le monde. Mina von Hassel, riche héritière et psychiatre dévouée s’efforçant de sauver les oubliés de Reich.
Ces enquêteurs que tout oppose vont suivre les traces du Monstre et découvrir une vérité stupéfiante. Le Mal n’est pas toujours là où on l’attend.

Les Promises :
un véritable retour aux sources

Autant vous le dire de suite, ma relation de lecteur avec Jean-Christophe Grangé est un peu en dents de scie, alternant coups de cœur magistraux et déceptions abyssales. Quand l’annonce de ce nouveau roman est arrivée, je ne savais pas vraiment quoi en penser. La peur d’avoir un autre roman court où l’auteur joue la facilité était bien là, mais j’ai tout de même tenter le coup. Premier constat, Les Promises dépasse les 650 pages et le roman donne de suite l’impression de retrouver le romancier d’antan. Cette première constatation sera d’ailleurs de suite validée au vu de la qualité d’écriture des premières pages, tant le pouvoir d’écriture de celui-ci fait aussitôt mouche.

Ce nouveau roman s’avère être un véritable page-turner, à la fois haletant et dense dans ce qu’il propose. Jean-Christophe Grangé nous offre bien plus qu’une enquête et qu’un thriller sous fond d’Histoire, il nous propose de vivre ce moment suspendu où l’Allemagne Nazie était déjà bien en place en faisant régner la terreur et que celle-ci n’était pas encore véritablement entrée en guerre contre le reste du monde. Avant toute chose, Les Promises est une plongée dans Berlin où l’on aura l’impression d’y habiter depuis des années, de côtoyer le peuple, les plus riches, comme les plus pauvres, tout en essayant de jouer et de s’affranchir des règles pour survivre au régime nazi. Le romancier joue avec cette ambiance pour nous faire entrer pleinement dans son univers en multipliant les descriptions et si, celles-ci pourront paraître de trop à certains moments, celui-ci nous rappelle à l’ordre en nous prouvant le contraire, apportant ainsi une densité dramatique parfaite. 

La magie de Jean-Christophe Grangé opère dès les premières lignes et c’est un tunnel qui s’offre à nous, tant on est pris dans son histoire. Il n’y a absolument rien à jeter dans Les Promises, tant le romancier semble maîtriser toutes les parties de son histoire. L’enquête est terriblement prenante, jouant sur de multiples fausses pistes et s’appuyant sur notre curiosité face aux victimes appartenant aux proches du régime en place. L’auteur n’en oublie pas ce qui a fait son succès, puisque l’on retrouvera quelques détails gores dans les descriptions et dans la noirceur que cela pourra apporter au reste de son histoire. Aucun doute à avoir, J.C. Grangé est plus en forme que jamais et nous tient en haleine jusqu’au dénouement aussi terrible que touchant. L’aspect thriller est particulièrement réussi, notamment lorsque l’auteur l’amène encore plus loin avec cette tension qui émane du pouvoir nazi. Le danger de l’enquête est présent, mais celui-ci peut aussi arriver du côté des SS et de la Gestapo. La tension se fait ressentir à chaque page et à chaque événement, tant les enquêteurs jouent avec leur propre vie.

Si cette nouvelle cuvée fonctionne, c’est aussi grâce aux trois personnages que Jean-Christophe Grangé nous offre. Les Promises s’appuie sur trois caractères et trois fonctions que tout oppose, du moins en apparence. La rencontre se fait à plusieurs niveaux et notre attachement pour eux se fera au fil de la lecture, puisque le romancier nous laissera le temps de voir au-delà des préjugés pour les apprécier pleinement. L’adrénaline de l’enquête aidant, nous allons faire la connaissance de Simon Kraus, psychanalyste un poil gigolo et maître chanteur, qui joue sur sa position pour s’enrichir au nez et à la barbe des nazis. Mais aussi de Mina Von Hassel, une des plus riches héritières du pays, psychiatre à ses heures perdus dans un hôpital psychiatrique et de Franz Beewen, un homme brutal de la Gestapo qui enquête sur cette série de meurtres. Si l’enquête et l’Histoire qui se joue en fond est dense, c’est aussi le cas pour ces personnages qui gravitent autour de ces meurtres, tant Grangé ne va pas jouer sur le manichéisme, mais bien sur la fragilité psychologique de chaque protagoniste. Ces trois personnages vont apprendre à se connaître, à s’apprécier, malgré la barrière des préjugés, des fonctions et des méthodes. Le monde change, devient de plus en plus dangereux et incertain, mais Simon, Mina et Franz vont évoluer, changer leur vision du monde, au même rythme que nous. Tout n’est pas noir dans ce monde et leur ambiguïté fera office de rayon de soleil. Les pages avancent et plus il est impossible de ne pas les aimer, rendant ainsi l’enquête toujours plus palpitante et offrant alors le statut de très bon roman pour Les Promises

Vous l’aurez compris, Les Promises de Jean-Christophe Grangé est une très belle réussite. En nous offrant un thriller qui nous amène toujours plus loin dans le mélange des genres, le romancier fait un retour gagnant dans le monde de la littérature. Il est même indéniable que ce nouveau plaise à un public plus large encore, tant le récit nous propose bien plus qu’une enquête sordide. La plume nous entraîne dans un songe infernal, dans une enquête qui nous dépasse autant qu’elle dépasse ses personnages et dans l’Histoire avec brio. 


Pour vous procurer Les Promises de Jean-Christophe Grangé, vous pouvez cliquer sur ce lien.


Pour vous offrir une box La cube, c’est par ici.


Publicités

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s