Coup de coeur

Heresix de Nicolas Feuz : un roman noir jusqu’au boutiste

Nicolas Feuz s’est fait une place dans l’univers du polar / thriller francophone en l’espace de quelques années. Si j’ai vu son nom et certains de ses romans passer sur les réseaux sociaux et sur les étales des librairies, ce n’est pas pour autant que j’avais encore sauté le pas.

C’est maintenant chose faite avec Heresix qui est sorti il y a quelques jours aux Éditions Slatkine & Cie.

Accrochez-vous, Nicolas Feuz offre un roman noir jusqu’au boutiste de grande qualité. 

La 4eme de couverture

Petits meurtres en terre Cathare.
La nef de l’église de Saint-Thibéry n’a jamais été aussi pleine, les policiers de l’Hérault enterrent l’une des leurs. La cérémonie est interrompue par une étrange procession, six hommes énucléés et à la file indienne, un mot gravé sur le torse en lettres de sang : HERESIX. Au Cap-d’Agde, la petite Maeva Tolzan disparaît. Dans un train privatisé filant dans la nuit entre Béziers et Narbonne, Alexia fête ses 18 ans en compagnie du garçon qu’elle aime, mais les choses ne vont pas se passer comme elle le rêvait.

Deux enquêtrices chevronnées tentent de recoller les morceaux de ce puzzle.

Heresix : un roman noir jusqu’au boutiste

Vous avez sans doute pu le remarquer, le monde du thriller évolue constamment et certaines branches arrivent à sortir du lot. C’est le cas pour les romans noirs et les thrillers sanglants, à la violence exacerbée et aux contenus pouvant choquer la petite ménagère et le petit ménager. Je comprends que cela puisse ne pas convenir à certains et c’est pourquoi je tenais à vous mettre en garde. Heresix de Nicolas Feuz entre pleinement dans cette catégorie. C’est avec brio que l’auteur nous embarque dans un récit dangereux, sanglant, violent et particulièrement marquant pour le lecteur. Celui-ci nous invite à le suivre dans le monde de la nuit et plus particulièrement dans l’univers du sexe au sens large. Club échangiste, plage nudiste, prostitution et ça va encore plus loin. Le romancier suisse nous en montre des belles, nous choque sans en faire trop, sans pourtant s’appesantir sur des descriptions qui pourraient nous rendre malade. Non, Nicolas Feuz nous offre une réalité sur un plateau d’argent et elle n’est pas belle à voir.
Les thématiques sont extrêmes, les actes le sont tout autant. Heresix vous fera souffrir à certains moments, vous fera serrer les dents à d’autres, vous donnera des envies de violences extrêmes et vous apportera également un certain soulagement quant à la tournure des choses.

Qu’on se le dise, Nicolas Feuz dispose d’un talent indéniable pour nous emporter dans un polar de grande qualité. Tout est présent pour que le lecteur avide d’enquête ne lâche pas ce roman. Heresix est le genre d’enquête incroyable à suivre où tout y est dosé à la perfection. On a le droit au développement historique qui fait un réel parallèle à ce que nous avons sous les yeux, mais aussi à une batterie de personnages à la psychologie complexe et dont on s’attache assez rapidement.
Le roman se dévore, malgré son sujet révoltant. On veut connaître le fin mot de l’histoire et si certains aspects peuvent être découverts avant les révélations, d’autres nous laissent complètement sur le carreau. Nicolas Feuz nous plonge dans ce monde de violence et en profite pour aller jusqu’au bout de ses idées, quitte à nous laisser pantois. En tout cas, c’est ce sentiment qui me reste après avoir refermé ce roman noir incroyable.
En bref, Heresix touche à de nombreux genres pour nous offrir un polar sanglant, jouissif par certains aspects et libérateur. La violence n’est pas gratuite, au contraire. Celle-ci est indispensable pour nous parler du drame qui se cache derrière cette couche de crasse. Il est indéniable que cette histoire vous touchera, vous emportera, vous indignera. 

« Tuez-les tous , Dieu reconnaîtra les siens !»

Vous l’aurez compris, cette découverte de Nicolas Feuz a été incroyablement intense, salvatrice. Elle augure une plongée plus intense dans les autres romans de l’auteur helvétique et si vous avez des conseils à me donner, n’hésitez surtout pas. En attendant, je vous conjure de découvrir ce Heresix, de prendre part à cette croisade et à vous prendre ce final dans la tronche. Efficacité garantie ! 

Publicités

Comme d’habitude, vous pouvez acheter ce livre en cliquant sur ce lien

5 réponses »

  1. Un bon moment de lecture pour moi – qui me fait atterrir sur votre blog, d’ailleurs!
    Du même auteur, essayez aussi « Eunoto », qui met en valeur la coopération plus ou moins bien huilée entre les différentes polices cantonales de Suisse romande. Cela, avec des meurtres violents, bien comme il faut – c’est une marque de fabrique.
    Bonne soirée!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s