Littérature

La corde de Mi de Christian Guillerme : un roman noir au concept infernal

Un prélude à l’enfer, ça vous dit ? C’est ce que nous propose l’écrivain Christian Guillerme avec son roman, La corde de Mi, publié chez LBS éditions.
Plongeons dans un roman noir au concept infernal au son d’un ampli poussé à 11 ! 

La 4eme de couverture

Des rockers parisiens sont tués dans des circonstances mystérieuses et non élucidées.
Quatre ans plus tard, un étrange personnage se présente à une audition d’un groupe en quête d’un chanteur, pendant laquelle il adopte une attitude inquiétante avant de disparaître.
Un soir, l’inconnu revient et s’introduit dans le studio du groupe. L’histoire, macabre, va-t-elle se répéter ?
Alors que, poussé par une vengeance personnelle, il engage une action d’extermination de tous les êtres humains présents entre les quatre murs, il va être confronté à la détermination et la volonté de survivre d’un des musiciens.

La corde de Mi : un roman noir concept infernal

Tel Welcome to My Nightmare d’Alice Cooper, Christian Guillerme nous livre ce qui s’apparente à son concept album ou plutôt à son roman concept avec La corde Mi. Le romancier nous embarque dans un thriller rythmé par les résonances des guitares, des basses et d’une batterie Heavy Metal avec une touche d’horreur qui frappe là où ça fait mal.
Tout commence pourtant avec un simple accident de la route et un musicien qui se fait éjecter de son groupe. Rien ne laisse présager que la suite sera funeste et pourtant l’auteur va littéralement nous plonger dans un cauchemar digne d’un album de black Metal. Le roman se découpe en plusieurs actes pouvant ainsi amener à la création de plusieurs morceaux. D’abord, il y a l’introduction qui pourrait s’apparenter à un morceau de Doom, lent, lourd, parfois angoissant et qui ne laisse pas indifférent. Ensuite, vient le moment de l’obsession maladive de la part de notre personnage principal, pouvant renvoyer au Black Metal et sa plongée dans les affres de l’enfer et puis vient le moment de la libération avec un final digne d’un morceau de Brutal Death qui réjouira les amateurs de tripes, de sang et d’ultra-violence. Qu’on se le dise, Christian Guillerme se pose en artiste et en connaisseur de la scène extrême. 

Publicités

Et si j’arrête toute comparaison avec le milieu de la musique, La corde de Mi s’avère être un thriller de grande qualité, jouant aussi bien sur son ambiance que sur son mystère pour nous tenir en haleine. Le romancier réussit parfaitement à nous faire entrer dans la peau de son personnage principal, tant on devient obnubilé par cet inconnu qui nous a laissé une drôle d’impression. Un jeu de piste s’offre à nous et tout cela sera accentué par les quelques incursions dans le cerveau malade de cet homme, nous plongeons alors davantage dans la peur et dans la paranoïa. Il n’y a pas à dire, cette lecture se fera avec cette sensation d’être constamment épié, d’être dans la précipitation et dans la fureur d’un riff. On sent la fièvre qui s’empare de nous et on ne peut que rester attentif à tout ce que l’auteur tente de mettre en place.

Christian Guillerme joue avec nous à coup d’anagramme pour faire monter la pression et cette sensation d’étrangeté. On se sent très vite mal à l’aise au sein de cette histoire et on sent surtout que tout cela finira mal. C’est dans son ambiance que l’auteur excelle dans un premier temps, si bien qu’il ne se passe pas énormément de chose dans un premier temps. On reste tout de même hypnotisés par ce qui est en train de se mettre en place. La corde de Mi va jusqu’au bout de notre obsession et finira par nous plonger dans un véritable carnage dans son dernier tiers. C’est simple, le romancier nous coupe le souffle avec un final sanglant à souhait et apocalyptique. La folie entre pleinement dans notre âme et celle-ci ne ressortira plus jamais. Christian Guillerme imprime alors notre rétine d’images parfois insoutenables, à la manière d’un maître de l’horreur et du gore. On peut dire que l’écrivain réussit son coup en nous offrant un véritable divertissement fonctionnant de bout en bout. Maintenant, il ne reste plus qu’à coucher un album par-dessus et l’œuvre serait totale. 


La corde de Mi est un excellent thriller qui convoque toute la fureur et la noirceur du Metal pour nous faire vivre une aventure forte. Christian Guillerme se pose comme un connaisseur, mais surtout comme un véritable artiste pour nous immerger totalement dans son univers et dans son histoire. L’obsession, la paranoïa et la peur feront partie de nous tout au long du récit, voire plus, si bien que le roman vous offrira une bonne dose d’angoisse.


Pour vous procurer La corde de Mi de Christian Guillerme, vous pouvez cliquer sur ce lien.


Pour vous offrir une box La Kube, c’est par ici.


Publicités

6 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s