Littérature

Dernier cri de Cara Hunter : une enquête réaliste et glaçante

Lire un roman de Cara Hunter, c’est la promesse de ne pas réussir à lâcher le roman avant la toute dernière ligne. En nous offrant une enquête réaliste et au final glaçant, l’autrice nous donne la possibilité de découvrir un véritable page-turner.

Aujourd’hui, je vous parle de Dernier Cri, le quatrième tome des enquêtes d’Adam Fawley, disponible depuis septembre 2021 aux Éditions Hauteville

La 4eme de couverture

La première victime est rarement la dernière…
La brigade criminelle d’Oxford est en effervescence : une jeune fille a été enlevée en pleine rue. Adam Fawley en a vu d’autres, pourtant cette affaire ne ressemble à rien de connu. L’agresseur de Faith Appleford lui a mis un sac sur la tête avant de la séquestrer dans un endroit isolé. L’adolescente a réussi à échapper par miracle, mais contre toute attente, elle refuse de porter plainte. Sans preuves supplémentaires, la police est contrainte de classer l’affaire. L’inspecteur Erica Somer, qui mène les interrogatoires, a une intime conviction : la victime connaissait son agresseur.
L’enquête piétine et on craint le pire : l’homme qui s’en est pris à Faith risque fort de se trouver une nouvelle proie, et elle n’aura peut-être pas autant de chance que la première…

Dernier cri : une enquête réaliste et glaçante

Donner son avis sur un nouveau roman de Cara Hunter, c’est prendre le risque de se répéter. En effet, il serait difficile de passer à côté du fait que ces enquêtes nous plongent corps et âme dans le quotidien de la brigade criminelle du personnage d’Adam Fawley et que l’écriture particulière de l’autrice nous pousse à ne jamais prendre de pause. Ce quatrième tome ne déroge pas à la règle, puisque la romancière continue à écrire sans véritablement mettre de chapitre, nous poussant ainsi à entrer pleinement dans cette enquête au réalisme incroyable. Nous sommes littéralement pris dans la tourmente, les doutes et le stress de cette nouvelle affaire, si bien que l’on doute par moments du fait que l’on puisse en venir à bout. Cette fois-ci, l’enquête ne paraît pas du tout facile, tant Cara Hunter nous met des bâtons dans les roues avec ce Dernier Cri. L’enquête piétine, les enquêteurs perdent patience et vont de fausses pistes en fausses pistes. L’ambiance est morose, lourde et on sent qu’une épée de damoclès se situe au-dessus de nos têtes. Cette impression de ne faire qu’un dans cette cellule d’enquête est d’autant plus forte dans ce tome et c’est, je pense, le gros point fort de l’écriture de Cara Hunter

Bien que ce soit un quatrième tome, vous pouvez le découvrir sans avoir lu les autres. Bien évidemment, comme dans d’autres thrillers de ce genre, vous passerez sans doute sur certaines liaisons ou autres ressentiments envers des personnages, mais la lecture est facilitée par le pouvoir qu’à Cara Hunter pour ne pas nous perdre. De plus, l’épée de damoclès en question revient sur la toute première enquête d’Adam Fawley que personne ne connaît. Cette idée, qui est la deuxième force de ce Dernier Cri, donne davantage de piquant à l’histoire, mais aussi d’intérêt et de craintes. En effet, l’autrice plonge le personnage principal, ainsi que son environnement proche dans la tourmente d’une possible bavure et donc d’une erreur de justice qui pourrait lui coûter cher…

L’autre force de ce nouveau roman de Cara Hunter, c’est le choix de sa thématique. Celle-ci se veut toujours plus actuelle et glaçante, puisqu’elle s’attaque aux violences faites aux jeunes femmes, que ce soit physique ou psychologique. Sans entrer dans un voyeurisme qui pourrait être difficile à supporter, l’autrice nous plonge dans un quotidien fait de haine envers le sexe féminin, aussi bien sur les réseaux sociaux que dans la vraie vie. Dans Dernier Cri, la romancière nous parle de masculinisme toxique, mais aussi de ces jeunes femmes qui tentent malgré tout de se sentir bien dans leur corps et dans leur esprit, tout en incitant les autres à en faire autant. Cara Hunter joue sur toutes ses thématiques pour multiplier les fausses pistes et nos interrogations, quant au véritable coupable. Faites-moi confiance, il sera difficile de trouver le fin mot de l’histoire, tant la romancière prend un malin plaisir à jouer avec nous et à prendre de véritables faits-divers pour nous glacer le sang. Imparable ! 


Vous l’aurez compris, ce Dernier Cri est encore une belle réussite pour Cara Hunter et qui saura satisfaire les amateurs d’enquêtes et de thrillers réalistes. Ce ne sont pas des romans inoubliables, mais le style de la romancière est si accrocheur que l’on oublie le reste. Vous savez ce qu’il vous reste à faire quand vous vous rendrez en librairie…


Pour vous procurer Dernier Cri de Cara Hunter, vous pouvez cliquer sur ce lien.


Pour vous offrir une box La cube, c’est par ici.


Publicités



1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s