Littérature

L’Éditrice de Marc Gervais : un thriller qui se mérite

Marc Gervais avait fait sensation avec son roman précédent – La fiancée du 11 septembre – et il est temps pour moi de vous parler de L’Éditrice paru chez IGB édition.

Si vous voulez vous lancer dans une aventure tortueuse et sombre, n’hésitez pas. L’auteur nous propose ici un thriller qui se mérite…

La 4eme de couverture

Un psychopathe assassine des fillettes à fréquence régulière, alors qu’un as de la PJ tente de résoudre des crimes non élucidés. Cherchant les recettes pour être éditée, une jeune provinciale à l’humour dévastateur décroche l’emploi de ses rêves dans une maison parisienne où sévit une directrice dont le management par la terreur ringardise tout diable s’habillant en Prada ! Humiliée par son conjoint, une mère de famille s’engage dans une liaison avec un auteur qu’elle n’a jamais rencontré. En quête d’un récit fort, une primo-romancière transcrit leur romance. Changera-t-elle le cours d’une histoire aussi insensée qu’improbable ? Quels liens relient ces héros anonymes ? Qui manipule qui ? Si entre réalité et fiction, la frontière est ténue, peut-on échapper aux fantômes tapis dans l’ombre de passés inavouables ? Jusqu’où ira-t-on pour publier un best-seller ?

L’Éditrice : un thriller qui se mérite

Dans un monde où les romans et plus particulièrement les thrillers tendent à nous offrir des histoires courtes, percutantes, aux chapitres de seulement quelques pages, L’Éditrice de Marc Gervais arrive à contre-courant avec un roman qui se mérite. À la fois dense et volumineux, ce roman peut faire peur, mais vaut la peine de s’enfiler ses quasi-milles pages.
Je ne vous cache pas que les premiers chapitres vous mettront à rude épreuve, tant ceux-ci nous proposent de suivre une multitude de personnages. La crainte de se perdre dans ce dédale d’identité peut être là, mais l’auteur a pensé à tout. Un glossaire est là pour nous permettre de se remettre les noms en tête, mais celui-ci ne vous sera plus d’aucune aide par la suite. Le petit temps d’adaptation est présent pour permettre à Marc Gervais de mettre en place ses pions, mais aussi pour que l’on commence à démêler ce sac de nœuds. Les personnages vont et viennent, sans que l’on sache réellement ce qui les relie entre eux…

avis roman l'éditrice de Marc Gervais IGB édition

La magie opère finalement et les relations deviennent plus claires, si bien que L’Éditrice devient un véritable page-turner. Les pages se tournent à une vitesse folle et la grosseur du roman de Marc Gervais n’est plus qu’un mirage. Le fond de l’histoire devient intense, si bien que toutes les micro-histoires entrent en collision pour nous offrir un thriller de qualité. On aurait pu craindre quelque chose de sage ou de trop prévisible, alors qu’il n’en est rien. Le romancier se joue de nous et nous offre un roman bien plus sombre que son précédent -voir la chronique de La fiancée du 11 septembre. Celui-ci ne lésine pas sur les scènes chocs, alors que rien ne nous avait préparé à tout ça…

Toute la force de ce roman passe par la plume de son auteur. Celui-ci prouve, une nouvelle fois, qu’il est à part dans le monde du thriller. Son écriture est unique et pourra en laisser plus d’un de côté, mais c’est bien cette particularité qui fait sa force. Marc Gervais use des mots dans un ping-pong verbal qui ne laisse rien au hasard. Tout est dans la forme, dans le rythme et dans le fond. Cet usage peut paraître peu naturel, mais on ne pense pas à cela lorsqu’on lit L’Éditrice. C’est cette dynamique du verbe qui donne cette impression d’engloutir le roman en moins de temps qu’il n’en faut.
L’autre aspect qui permet à ce pavé de passer comme il faut, c’est sa thématique principale. L’auteur s’adresse au plus grand nombre en nous plongeant dans le monde impitoyable de l’édition, des auteurs, des blogueurs, mais aussi dans ce côté voyeuriste qui ne peut s’empêcher d’être subjugué par les affaires criminelles les plus sordides. Marc Gervais fait tout pour que l’on s’attache au moindre de ses personnages et cela fonctionne. On a l’impression de vivre cette grande aventure au côté de chacun d’entre eux. On succombe au charme de Kervadec, à la magie de Paris et on ressort de cette histoire sans le souffle, tant le romancier a réussi à nous bluffer avec ce thriller aux rebondissements multiples. 


Ne laissez pas la peur vous envahir et laissez-vous porter par la plume de Marc Gervais. Vous serez pris dans une dynamique dès les premières pages, si bien que L’Éditrice va finir par vous accompagner nuit et jour. L’auteur joue avec nos nerfs pour nous offrir un thriller unique dans son genre et surtout réussi… Je pense que vous savez ce qu’il vous reste à faire ! 

N’hésitez pas à vous procurer le roman de Marc Gervais en cliquant sur le lien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s