Cinéma

The Lords Of Salem de Rob Zombie (2012)

L’atmosphère, c’est ça qui prime pour vous dans un long-métrage. Loin du tumulte de l’hémoglobine et de la surenchère de violences, vous voulez être transporté dans un univers visuel bien particulier. Je pense avoir ce qu’il vous faut avec The Lords Of Salem de Rob Zombie

Animatrice dans une émission de radio, Heidi reçoit de manière anonyme un disque 33 tours dans une boîte en bois. La musique qu’il contient est pour le moins bizarre et marque le début d’étranges événements qui seraient liés aux sorcières qui ont été exécutées à Salem au XVIIème siècle…

S’il y a bien un réalisateur maudit, insaisissable et presque parfait, c’est bien Rob Zombie. L’artiste n’est pas le genre à se faire marcher sur les pieds et à proposer des longs-métrages lambda, entrant dans la mode du moment. Le père Zombie a son propre univers, souvent crasseux, désœuvré, fou et violent. Il sait toujours être là où on ne l’attend pas et ce sera, une nouvelle fois, le cas avec The Lords Of Salem. Relecture difficile du mythe de la sorcière et plus particulièrement de celles venant de la ville de Salem.
Rob Zombie décide de s’éloigner de la violence de son remake d’Halloween pour revenir à quelque chose de plus mystérieux, de plus travaillé en terme de style. Il prime sur l’ambiance pour nous faire entrer dans son univers. Le monde de Zombie est fait de cinéma et on peut dire que cela se ressent dans son cinquième long-métrage. Celui-ci s’inspire, mais sans copier, le cinéma des années 70 de Ken Russell, Argento, Fulci, Jodorowsky ou encore de Polanski. 

En partant d’une esthétique gothique pour ensuite se terminer sur des scènes complètement hallucinatoires, The Lords Of Salem a tout du film qui pourrait nous laisser sur le carreau et pourtant… Rob Zombie peut se vanter d’avoir livré l’un des meilleurs films de sorcières du cinéma de genre, et ce grâce à une réalisation presque parfaite, à des plans iconiques, jouant à la fois sur l’atmosphère et les apparitions hors-champ. Zombie s’amuse avec ce long-métrage et nous offre le meilleur de son art.
Je ne pourrais vous en dire en plus sur ce film. The Lords Of Salem est un long-métrage qui se vit, qui se savoure et qui doit s’infuser dans notre esprit, afin de faire ressortir sa grandeur. Il est fort possible que l’exercice de style ne vous parle pas, ne vous touche pas, mais pour les autres, vous allez prendre une belle claque. 

Publicités

2 réponses »

  1. Comme tu dis, pas sûr qu’il plaise à tous, mais il reste un de mes zombies favoris. J’ai énormément apprécié cette approche « radiophonique » et musicale du fantastique. Et quelle idée de donner au Velvet Underground des accents sataniques !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s