Littérature

Dans ma maison sous terre d’Amélie De Lima : Plongeons dans un secret nauséeux

Dans une situation aussi complexe et dangereuse, il est bon de mettre en avant certains romans, certains auteurs et autrices, mais également certaines maisons d’édition. Non pas qu’il faille faire une hiérarchisation, mais il faut tout de même admettre que certaines ont besoin d’être plus mises en avant (malgré mon petit rayonnement) en ce moment. 

Ma mission du jour, si vous l’acceptez, c’est de vous donner envie de lire un roman très récent qui n’attend plus que vous en librairie. Ce roman, c’est celui d’Amélie De Lima, Dans ma maison sous terre publié chez LBS Éditions.

La 4eme de couverture

Eté 2017. En pleine canicule, une valise est retrouvée dans une bouche d’égout avec à l’intérieur le corps d’une fillette de 8 ans. Ce qui intrigue l’enquêtrice Véronique De Smet est que celle-ci porte un collier ayant appartenu à une autre petite fille, tuée vingt ans auparavant sans que le coupable ait jamais été trouvé.

Dans ma maison sous terre :
Plongeons dans un secret nauséeux

Dans ma maison sous terre, ce n’est pas que cette chanson enfantine à vous taper sur le système, c’est aussi un très bon roman et une très bonne enquête que nous offre Amélie De Lima. Avec son format court, celui-ci pourra être lu en quelques heures seulement, tant l’autrice nous embarque dans une investigation haletante, dramatique et extrêmement lourde de conséquence. L’histoire derrière ce roman pourrait en toucher plus d’uns en plein coeur, puisque la romancière n’hésite pas à nous embarquer dans une enquête autour du meurtre de plusieurs petites filles au cours des années. Entre les annonces aux différentes familles et les interrogatoires, Amélie De Lima réussit parfaitement à retranscrire la souffrance des personnes concernées, que ce soit durant la phase de deuil, de colère ou d’incompréhension. Impossible de ne rien ressentir pour ces quelques familles, puisque l’autrice nous implique corps et âme dans cette histoire. On souffre avec les personnages et la seule envie qui nous anime, c’est de retrouver le coupable et que celui-ci finisse par payer. 

Dans ma maison sous terre, c’est un plongeon direct dans la réalité amère, sombre et nauséeuse dont on ne ressort pas indemne. Il y a quelque chose de formidable dans la plume d’Amélie De Lima et c’est en parti parce que celle-ci n’entre pas pleinement dans les détails. Si cet aspect peut déplaire à certains, il faut noter que l’autrice fait en sorte d’en dire un minimum pour que notre imagination carbure au quart de tour et pour qu’une ambiance puisse s’installer au fil des pages. L’idée derrière cette “douceur” est sans doute présente pour éviter de rendre le roman encore plus sombre qu’il ne l’est. Il n’y a pas besoin d’entrer dans les détails quand le gros de l’histoire est déjà bien trop sordide…
Difficile d’entrer dans les détails, mais ce roman évoque plusieurs fléaux de notre société comme la richesse, la renommée ou encore la pédophilie. Un bien beau programme pour nous entraîner dans ce qu’il y a de pire chez l’humain. Cela se traduit par des personnages retranscrit avec minutie, histoire de nous faire douter sur chacun d’entre eux.
Le petit bémol pourrait venir de la rapidité de cette enquête et du fait que le hasard fait parfois bien les choses pour notre inspectrice. On ne passe pas à côté des preuves qui tombent à pic, mais cela n’empêche en rien le grand frisson que procure cette histoire réaliste. 


J’espère que ma mission est réussie et que ce court avis vous aura donné envie de courir chez votre libraire qui a besoin de vous, afin de vous procurer le dernier roman d’Amélie De Lima. Dans ma maison sous terre est le genre de roman policier qui pourra plaire aux plus grands nombres, les débutants comme les confirmés.

Publicités



8 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s