Littérature

Le jugement de Satan – Vatican Miracle Examiner – Tome 2 de Rin Fujiki : Plus sombre et plus profond

Pas de répit cet été. J’enchaîne les lectures et les chroniques depuis qu’une messe noire a été proféré dans les bois.

Le diable s’est insinué en moi… Il me demande d’enchaîner sur le Tome 2 de Vatican Miracle Examiner de Rin Fujiki. Je m’exécute et je vous transmets mes sensations sur ce roman plus sombre et plus profond.

Laissez vous guider. Aujourd’hui, je vous parle du roman de Rin Fujiki, Le jugement de Satan publié aux Editions De Saxus.

La 4eme de couverture

Le père Hiraga, un scientifique pragmatique, et le père Nicholas, expert en vieux manuscrits et crypto analyse. 
Dans cette nouvelle affaire, ils sont envoyés dans la petite république africaine de Sofuma à l’église Saint Carmel où repose le corps du prêtre et grand prophète Johannes Jordan. Ce dernier est décédé il y a plus d’un an, mais son corps est resté intact et n’a fait l’objet d’aucun phénomène de décomposition. Miracle ou supercherie ? 
Alors que le père Hiraga se passionne pour le cas et s’intègre parfaitement dans l’église africaine, le père Nicholas éprouve un sentiment de malaise grandissant qu’il ne peut expliquer. Une des prophéties de Johannes semble mentionner les deux prêtres du Vatican et la mort prochaine de l’un d’entre eux. Quelle est cette force maléfique qui semble les observer dans l’ombre ?

Le jugement de Satan : Plus sombre et plus profond

Ce deuxième tome de Vatican Miracle Examiner – Le jugement de Satan mérite bien son appellation de Light novel. Si Rin Fujiki nous avait offert une introduction assez lourde en terme de description sur la religion catholique dans L’école noire, ici l’auteur va à l’essentiel, puisque les bases de l’univers ont été posées dans le tome précédent. On retrouve nos deux héros (Père Hiraga et Père Nicholas) qui se font appeler pour une nouvelle mission et l’histoire démarre aussitôt.
Alors que l’on pourrait s’attendre à un récit encore plus léger de par sa taille et sa rapidité, Rin Fujiki nous rassure d’emblée, puisque l’on sent que cette nouvelle enquête sera encore bien plus sombre et plus sérieuse. 

Notre sensation sera rapidement récompensée car l’auteur nous embarque cette fois-ci dans les profondeurs de l’Afrique noire où la religion catholique y est tolérée par les différentes tribus, locaux et les chamans. Il ne sera plus question ici réellement de satanisme, mais bien de rites chamaniques à base de sacrifice d’animaux et humains… On sent dès l’arrivée dans cette contrée que nous sommes en terrain hostile. On ressent le danger autour de nous et la chaleur n’arrange rien quant à notre vigilance.
Rin Fujiki ne change rien sur son mode d’écriture et de narration, puisque l’on va retrouver le même déroulé au niveau de l’enquête. Complots, prophéties et magie noire seront aux rendez-vous pour notre plus grand plaisir, bien que l’auteur mette l’accent sur les différentes relations humaines. C’est toujours avec autant de facilité que l’auteur nous entraîne dans un monde religieux où le doute persiste et où les combats contre le Mal sont légions.

le-jugement-de-satan-vatican-miracle-examiner-rin-fujiki

Le jugement de Satan est peut-être plus court, mais il n’en reste pas moins un roman de qualité qui nous attire dans un monde assez méconnu, celui du chamanisme. J’ai trouvé que l’auteur arrivait à nous apporter des connaissances sur cette religion, mais sans en faire trop et sans pour autant casser le rythme de son récit. On ressort de cette lecture avec un peu plus de connaissances sur les mythes et légendes, bien qu’il doit y avoir une bonne dose d’imaginaire et de folklore.
Comme je le disais précédemment, ce deuxième tome de Vatican Miracle Examiner se veut plus sombre et plus profond. Cette sensation passe avant tout par la relation entre le Père Nicholas et le Père Hiraga qui va connaître quelques chamboulements. Si L’école noire se focalisait sur le Père Japonais, c’est au tour du Père Nicholas d’être sous la lumière et je dois dire que l’auteur nous offre un personnage torturé par ce qu’il est en train de vivre. On sent qu’il n’est pas au mieux de sa forme, qu’il lutte intérieurement contre le malin et le doute. Il n’en devient que plus attachant une fois que l’enquête semble vouloir se résoudre et l’auteur nous offre, une nouvelle fois, une résolution inattendue et tout aussi puissante que dans son premier roman. 


Le jugement de Satan, deuxième tome de Vatican Miracle Examiner de Rin Fujiki est un roman plaisant que saura ravir les amateurs d’occultisme, bien que cela reste assez léger. L’auteur ne change presque rien à sa narration, mais il arrive tout de même à apporter plus de profondeur et de danger à son récit. Moins loufoque et abracadabrantesque que L’école noire, Le jugement de Satan est un roman que je vous conseille volontiers.
C’est à retrouver aux Editions De Saxus et chez votre libraire depuis le 11 juillet dernier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s