Contemporain

Les sorties littéraires de mars 2022

Après presque deux années à vous parler des futures parutions du côté des romans noirs, thrillers et autres romans noirs, je me suis dit qu’il pourrait être intéressant d’évoquer quelques sorties littéraires

Cette idée m’est venue depuis que j’ai commencé un nouveau poste en librairie et plus particulièrement depuis que j’ai appris que j’avais en charge le rayon littérature francophone et étrangères. Cela me permettra de vous parler de littérature blanche, bien que je continuerai à faire ressortir ma passion pour les événements sombres de la vie, mais également de me mettre à jour pour la clientèle. 

J’espère que cette première incursion dans la littérature se fera sans encombre pour vous et que cette sélection non-exhaustive vous donnera quelques idées pour les prochaines semaines. 

Les sorties littéraires
de mars 2022

Une vie possible – Line Papin (Éditions Stock) (02/03)

Line a vingt-quatre ans, et pour la première fois de sa vie, elle tombe enceinte. Quelle joie, se dit-elle, et quelle surprise : dans son ventre, il y a deux poches, des jumeaux. Tandis que la pandémie plonge le monde dans la crainte et dans la mort, Line observe son corps se transformer pour créer deux avenirs. À ses yeux, tout est un rêve : elle découvre le territoire inconnu de la maternité. Pourtant, à la clinique, on lui apprend bientôt que les fœtus n’ont pas tenu. Il faut les retirer.
Cette interruption de grossesse bouscule tout : son esprit, son corps, son couple. Elle prend conscience de la fragilité de nos vies, du hasard de nos naissances et du silence qui entoure les femmes.
De retour à Paris, un an plus tard, elle est de nouveau enceinte. Au fond d’elle, Line sent qu’elle a changé. L’allégresse et la candeur de la première fois sont remplacées par une grande détresse. Elle se sent incapable de porter la vie et de donner naissance à un être dans une telle angoisse. Elle décide d’avorter.

La ritournelle – Aurélie Valognes (Éditions Fayard) (02/03)

Dans certaines familles, les repas de fêtes se suivent et se ressemblent : mêmes plats, mêmes convives, mêmes discussions. Sauf cette année. Il suffit d’un rien pour que les bonnes manières volent en éclat : non-dits, vieilles rancunes et mauvaise foi vont transformer le dîner de fête en un règlement de compte en bonne et due forme. Et si les repas de famille étaient enfin l’occasion de se dire les choses ? 

Les douleurs fantômes – Mélissa Da Costa (Éditions Albin Michel) (02/03)

Rosalie, Gabriel, Tim, Anton et Ambre formaient un groupe d’amis soudé jusqu’à ce qu’un drame les éloigne les uns des autres. C’est pourtant un appel au secours qui, cinq ans après, va à nouveau les réunir. Entre silences amers et regrets, ces retrouvailles vont raviver leurs douleurs fantômes et bousculer leurs certitudes : mènent-ils vraiment la vie dont ils rêvaient ? Un rendez-vous à la croisée des chemins qui leur prouvera qu’on peut se perdre de vue, mais pas de coeur… Et qu’il n’est jamais trop tard pour changer de vie et être heureux.

Publicités

August – Callan Wink (Éditions Albin Michel) (02/03)

Comme beaucoup d’adolescents, August aime les chiens et la nature. Comme beaucoup d’entre eux aussi, il vit mal la séparation de ses parents. Dans leur ferme du Michigan, il y a désormais une maison pour sa mère, une autre pour son père et sa petite amie. Le garçon se partage entre les deux, jusqu’au jour où il doit déménager avec sa mère dans le Montana.
August y tombe amoureux des paysages de l’Ouest américain, découvre le rodéo et la pêche à la mouche mais peine à se faire des amis. Après un épisode d’une rare violence, il finit par se faire embaucher dans un ranch isolé de la région. Livré à lui-même, dans un pays sonné par les attentats du 11-Septembre, il n’aura d’autre choix que de faire face aux contradictions de l’adulte qu’il est en passe de devenir.

Ce qui vient après – JoAnne Tompkins (Éditions Gallmeister) (03/03)

Dans l’État brumeux de Washington, Isaac traverse seul le deuil de son fils adolescent, Daniel, assassiné par son meilleur ami Jonah. Ce dernier se suicide et le monde de sa mère Lorrie s’effondre à son tour. Il n’y a aucune explication à ce drame. Isaac et Lorrie, autrefois amis, s’évitent telles des ombres séparées par leurs pertes incommensurables. Jusqu’à l’apparition soudaine d’une sans-abri de seize ans, enceinte. Recueillie par Isaac, accompagnée par Lorrie, Evangeline devient un rai de lumière dans leur vie. Mais une révélation éclate : la jeune fille avait croisé le chemin des garçons la semaine du meurtre. Tous trois devront confronter leurs souvenirs douloureux. Car comprendre le passé est leur seule chance de pouvoir se tourner vers l’avenir. 

Les frénétiques – Adeline Fleury (Éditions Julliard) (03/03)

Sur le bateau qui les conduit, elle et son fils Nino, vers une île au large de Naples, le soleil et les embruns réveillent le corps d’Ada, mis en sommeil par des mois de travail abrutissant et d’abstinence. Elle y remarque bientôt la présence d’Eva, jeune rousse à la beauté renversante. Pour la première fois, Ada est troublée par une femme. La sensualité des paysages et la bonne entente entre Eva et Nino invitent Ada à ne pas résister à cette attirance inédite, et bientôt irrépressible. Mais les forces telluriques de l’île se réveillent, annonçant la fin de cette parenthèse idyllique.

Publicités

La fin des hommes – Christina Sweeney-Baird (Éditions Gallmeister) (03/03)

2025, une mystérieuse maladie, baptisée le “Fléau”, se répand dans le monde entier. Elle semble ne toucher que les hommes, et très vite, les fils, les maris et les pères meurent. Tandis qu’une moitié du monde s’écroule, des femmes s’élèvent et réagissent, de l’Écosse à Singapour, de la Russie aux États-Unis. La Dr. MacLean qui reste en première ligne des soins aux patients ; Catherine, une historienne déterminée à retracer les histoires humaines derrière le ”Fléau” ; ou encore Dawn, analyste du renseignement, chargée d’aider le gouvernement à forger une nouvelle société : toutes tentent chacune à leur manière d’agir face aux conséquences dévastatrices, tant sur le plan personnel et politique que sur le sens de la famille.

19h59 – David Dufresne (Éditions Grasset) (09/03)

Encore quelques secondes et les Français sauront qui les dirigera pour cinq ans.
Neuf jours avant le second tour, Philippe Rex, un magnat multimilliardaire, propriétaire de la chaîne Rex News, est kidnappé au cœur même de son empire.
Sur Twitter surgit une photo de l’otage, menacé au bord d’une rivière. L’exigence du ravisseur, un survivaliste aux motivations troubles  ? Un débat en direct avec le président de la République, pour faire entendre la voix des sans-voix.
Ainsi déraille la politique, emportée par les extrêmes, les mensonges d’estrades, la manipulation. Et la passion cynique de notre époque.
Huit, sept, six, cinq… Le compte à rebours est enclenché. Jour après jour, au rythme trépidant de ce suspense politique, médiatique et policier, nous voilà emportés dans les coulisses de l’État d’urgence et de la société du spectacle, dans le repaire de l’éminence grise des présidents, maître secret de la République  ; au bureau de la coordinatrice des services intérieurs  ; sur le plateau des rois du prime time  ; au cabinet de l’avocat de Rex News, homme d’influence à son tour licencié  ; et au sein de l’équipe d’une candidate d’extrême droite débordée sur sa droite…
Et si le slogan de Rex News, «  La Révolution, c’est l’information  », disait vrai  ?

La fille de Deauville – Vanessa Scheider (Éditions Grasset) (09/03)

Une poignée de femmes et d’hommes radicalisés a décidé de mettre la France à feu et à sang. Pour détruire le capitalisme et les classes dirigeantes qui l’incarnent, elle a opté pour la lutte armée. Braquages, attentats à la bombe, et bientôt assassinats, les terroristes frappent puis disparaissent, dans un souffle âcre de tracts, d’explosifs et de terreur. Leur nom de guerre : Action directe.
En ce mitan des années 1980, la police a placardé leurs visages flous sur les murs de France. Commence alors une traque intense et chaotique menée par des équipes aguerries qui suivent leurs traces du bitume lyonnais aux fermes les plus reculées, des HLM de banlieue aux librairies de la gauche radicale. Luigi Pareno, solitaire et douloureux, méthodique et taciturne, y consacre toute son énergie, sa rage et ses obsessions.
Une jeune femme à l’air presque sage, toujours vêtue de jeans, occupe particulièrement ses pensées. La police la surnomme « la fille de Deauville » en attendant de mettre un nom sur son visage. Née dans les beaux quartiers, Joëlle Aubron deviendra l’une deux meurtrières d’Action directe. Pareno l’observe à distance, des rues de Paris à la cellule de Fleury Mérogis où elle est un temps incarcérée, d’une planque en Belgique au Loiret enneigé où elle se cache avec ses amis Jean-Marc Rouillan et Nathalie Ménigon. Elle l’intrigue, il la hait autant qu’il s’attache.
La fille de Deauville est le roman de la colère et du feu, d’une folie révolutionnaire qui sème des cadavres sur sa route, et des rêves d’absolu. Traqués, reclus, les membres du dernier carré d’Action directe s’aiment, se désirent, se déchirent, comme dans l’attente d’une fin inéluctable. La vie de Luigi Pareno semble suspendue à leur capture : même sa douce Chantal finit par s’écarter de lui, tant la violence emporte tous ceux qui l’approchent.

Publicités

L’affaire Alaska Sanders – Joël Dicker (Rosie & Wolfe) (10/03)

La suite de Harry Quebert Avril 1999. Mount Pleasant, une paisible petite bourgade du New Hampshire, est bouleversée par un meurtre. Le corps d’Alaska Sanders, arrivée depuis peu dans la ville, est retrouvé au bord d’un lac. L’enquête est rapidement bouclée, puis classée, même si sa conclusion est marquée par un nouvel épisode tragique. Mais onze ans plus tard, l’affaire rebondit. Début 2010, le sergent Perry Gahalowood, de la police d’Etat du New Hampshire, persuadé d’avoir élucidé le crime à l’époque, reçoit une lettre anonyme qui le trouble. Et s’il avait suivi une fausse piste ? Son ami l’écrivain Marcus Goldman, qui vient de remporter un immense succès avec La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, va lui prêter main forte pour découvrir la vérité. Les fantômes du passé vont resurgir, et parmi eux celui de Harry Quebert

La promesse – Damon Galgut (Éditions Olivier) (11/03)

1986, dans une ferme non loin de Pretoria. La famille Swart fait ses adieux à la matriarche, Rachel. Avant de mourir, Rachel a fait une promesse : léguer à Salome, leur domestique noire, la maison dans laquelle elle vit. Cette décision divise le clan et la solennité du deuil ne parvient pas à masquer les dissensions qui se font jour. Les langues se délient, les rancœurs et les convoitises s’exacerbent au point de faire voler en éclats les liens qui unissent les uns et les autres. Cette promesse doit-elle être tenue et à quel prix?
Le roman suit les Swart sur trois décennies, de 1986 à 2018. Alors que l’Afrique du Sud se transforme profondément, le racisme et la violence s’infiltrent encore partout, jusque dans la vie intime de chacun. À travers le déclin d’une famille protestante, c’est toute l’histoire d’un pays que Damon Galgut dessine en filigrane dans une langue virtuose qui nous fait entendre les voix de chacun de ses personnages.

Huit battements d’ailes – Laura Trompette (Éditions Charleston) (22/03)

Elles sont huit. Parmi elles, une conductrice de poids lourd sur les routes de France, la porte-parole de la Maison Blanche, une prisonnière en Chine ou encore une orpheline en Inde. A priori, tout les sépare. Et pourtant, en l’espace de 24 heures, ce 24 avril 2020 où le monde semble s’être mis à l’arrêt, leurs destins vont se rejoindre et leurs vies irrémédiablement se lier.


Alors, il y a des titres qui vous font envie ? Dites moi tout dans les commentaires !


Publicités

2 réponses »

  1. Félicitations pour ton poste en librairie, le rayon littérature est hyper enrichissant, c’est génial ! Je te souhaite de t’y épanouir et déjà les livres de Line Papin et Vanessa Schneider me font très envie !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s