Littérature

Les sorties Polar/thriller de janvier 2022

La trêve hivernale touche à sa fin pour les maisons d’édition et ça tombe bien parce que le vieux barbu vous a apporté quelques étrennes. Autant vous dire que celles-ci nous submergent de nouvelles sorties polar et thriller pour le mois de janvier 2022, mais n’ayez pas peur cette sélection non-exhaustive pourra vous aider à faire des choix.

Les sorties Polar / Thriller de janvier 2022

N’avoue jamais de Lisa Gardner (éditions Albin Michel) (05/01)

Un homme est abattu de trois coups de feu à son domicile. Lorsque la police arrive sur place, elle trouve sa femme, Evie, enceinte de cinq mois, l’arme à la main.
Celle-ci n’est pas une inconnue pour l’enquêtrice D.D. Warren. Accusée d’avoir tué son propre père d’un coup de fusil alors qu’elle était âgée de seize ans, elle a finalement été innocentée, la justice ayant conclu à un accident.  Simple coïncidence ? Evie est-elle coupable ou victime de son passé ?
Maître en matière de suspense psychologique, Lisa Gardner signe un de ses thrillers les plus ambitieux sur la famille et ses inavouables secrets.

Respire de Niko Tackian (éditions Calmann-Levy) (05/01)

SI LE PARADIS EST UNE ÎLE, L’ENFER AUSSI.
Le sable très blanc, l’océan turquoise. Voici ce que découvre Yohan à son réveil. Un endroit paradisiaque où il va entamer une nouvelle vie. Avoir une deuxième chance d’être heureux. Pour arriver sur cette île inconnue, il a signé avec une mystérieuse société qui promettait de le faire disparaître et d’effacer toute trace de son passé.
Les premiers jours, Yohan savoure son insouciance retrouvée.Même si peu à peu, un sentiment d’étrangeté le gagne. L’île héberge une dizaine d’habitants plus énigmatiques les uns que les autres. Pourtant les maisons abandonnées, les échoppes désertes dans les rues balayées par le vent, laissent penser qu’un jour ils ont été bien plus nombreux. Où sont passés les autres ?  Yohan veut comprendre. Mais jamais il n’aurait dû chercher à voir l’envers du décor. Car c’est bien connu, la connaissance fait voler en éclats le Paradis…

L’apparence du vivant de Charlotte Bourlard (éditions Inculte) (05/01)

Une jeune femme en rupture avec sa famille et la société s’installe chez un couple d’anciens croque-morts pour y apprendre la taxidermie. Derrière leurs airs angéliques, la narratrice et la vieille madame Martin empoisonnent leur prochain – animal ou humain – pour parfaire leur pratique. Leur but : effectuer, chacune à sa manière, une sortie en beauté.  Un roman macabre à l’humour grinçant

C’est pour mieux te manger de Kim Ji-Yeon (Matin Calme) (06/01)

L’homme est un loup pour l’homme.
Brave Minjue, elle a fait toute la route depuis la campagne pour rendre visite à sa grand-mère Sooja, avec des courses plein le coffre de la voiture. Elles ont parlé un peu. Elles ont caressé le chien. Ensuite la colocataire de Minjue a fait une promenade avec la vieille dame. Elles ont papoté, mère-grand a raconté des bribes de sa jeunesse. C’était un après-midi ordinaire. A ceci près que mère-grand, Sooja, était morte quelques semaines plus tôt.   

Publicités

Ceux d’à côté de M.T. Edvardsson (Sonatine éditions) (13/01)

Entre Jacqueline, l’ex-mannequin croqueuse d’hommes, Ola, le voisin collant au passif violent, ou Åke et Gun-Britt, le couple de retraités avides de ragots, la rancœur et les tensions ne sont jamais loin. Et le malaise monte, lentement, au sein même du couple Andersson. Jusqu’à l’accident qui va faire basculer leurs vies.
Après Une famille presque normale, lauréat du prix Nouvelles voix du polar 2021, M. T. Edvardsson est de retour pour disséquer, avec un sens inégalé du suspense, la société suédoise et les travers d’une petite communauté bien sous tous rapports. Connaissez-vous vraiment vos voisins ? Au point de laisser votre porte ouverte ?

Sens interdit de Chantal Pelletier (éditions Gallimard) (13/01)

2046 en Provence.
Les citoyens, de plus en plus contrôlés (temps d’écran, carnets d’approvisionnement, empreinte carbone, etc.), ont du mal à échapper aux stages de récupération de points de permis de table, aux maisons de redressement alimentaire et au télécoaching punitif.
Des attentats alimentaires, quelques mois plus tôt, ont tué plusieurs fois en France, tandis que la faim taraude les plus démunis et que des milices veillent sur les ambitions économiques des investisseurs chinois. Dans ce monde affolant, les policiers alimentaires Anna Janvier et Ferdinand Pierraud doivent enquêter sur le meurtre d’une femme retrouvée ligotée nue à une chaise devant un festin à l’ancienne, gavée à mort. Ils ne se doutent ni l’un ni l’autre des répercussions que cette enquête va avoir sur leur vie et sur celle de leurs proches…  

La petite ritournelle de l’horreur de Cécile Cabanac (Fleuve éditions) (13/01)

Derrière les murs se cachent les plus sombres des secrets…
Un appel au cœur de la nuit. Des gyrophares qui tournoient dans l’obscurité. Une vieille bâtisse à l’abandon. Quand la commandant Virginie Sevran arrive sur les lieux, les techniciens de l’identité judiciaire sont déjà à l’œuvre à l’intérieur. Ils font face à l’insoutenable. À la noirceur de l’âme humaine. Au cadavre d’une gamine dissimulé derrière une cloison que le nouveau propriétaire tentait d’abattre.  Là, au milieu de la campagne francilienne, le silence est oppressant. L’angoisse monte. Et, bientôt, les murs confient deux autres corps aux policiers. Deux autres enfants… Rapidement, la sidération laisse place à une enquête éprouvante. Certainement la plus sordide de toutes celles auxquelles la commandant et son binôme, Pierre Biolet, ont été confrontés durant leurs carrières. Une seule certitude, personne ne ressortira indemne de cette affaire…  

Comme hier de Cai Jun (XO éditions) (13/01)

Le 13 août 2017, Jiao Keming, un professeur d’informatique au lycée Nanming, son épouse et son fils de 5 ans – porteur d’une maladie congénitale – sont assassinés dans leur appartement.  Chargé de l’enquête, l’incorruptible inspecteur Ye Xiao va être épaulé par Sheng Xia, une élève de la victime. Dix-sept ans, cheveux rouges, experte en boxe thaïe, redoutable hackeuse…  Condamnée en raison d’une tumeur au cerveau, cette Lisbeth Salander chinoise s’est promis de venger, avant de mourir, son professeur avec qui elle a conçu une application révolutionnaire de réalité virtuelle dénommée « Comme hier ».   Grâce à cette nouvelle technologie qui permet de se replonger dans ses propres souvenirs, mais aussi de voyager dans la mémoire des autres, les deux justiciers vont déterrer deux vieilles affaires non élucidées : la mort d’une fillette le 13 août 2012 et la disparition d’une jeune femme le 13 août 1999.

Publicités

Dix âmes, pas plus de Ragnar Jonasson (éditions de la Martinière) (14/01)

Dix habitants au bout du monde.
Un mort.
Neuf suspects.
Recherche professeur au bout du mondeVoici une petite annonce qui découragerait toute personne saine d’esprit. Pas Una. La jeune femme quitte Reykjavík pour Skálar, l’un des villages les plus reculés d’Islande, qui ne compte que dix habitants. Malgré l’hostilité des villageois. Malgré l’isolement vertigineux.  Là-bas, Una entend des voix et le son fantomatique d’une berceuse. Et bientôt, une mort brutale survient. Quels secrets cache ce village ? Jusqu’où iront ses habitants pour les protéger ?

Délivre-nous du mal de Chrystel Duchamp (éditions de l’Archipel) (20/01)

Quand Anaïs n’a plus de nouvelles de sa sœur, celle-ci ne tarde pas à comprendre que sa disparition n’a rien de volontaire. Alors quand les corps mutilés de jeunes femmes sont retrouvés dans la région lyonnaise, le pire est à craindre… Le nouveau suspense de Chrystel Duchamp, autrice de L’Art du meurtre et de Le Sang des Belasko Après L’Art du meurtre et Le Sang des Belasko, le nouveau suspense de Chrystel Duchamp
Lyon, de nos jours. Anaïs va trouver l’un de ses amis, Thomas, commandant de police. Sans nouvelles de sa sœur Esther depuis une semaine, Anaïs a fini par se rendre à son domicile. Et pour elle, cela ne fait aucun doute : sa cadette a été enlevée. Si elle avait décidé de disparaître de son plein gré, pourquoi aurait-elle laissé ses clés de voiture et son téléphone portable ?
Les mois passent et l’enquête de Thomas s’enlise. Pendant ce temps, d’autres femmes de la région s’évanouissent sans laisser de trace. Jusqu’à ce que l’on en retrouve une, pendue dans une usine désaffectée, le crâne rasé, la langue arrachée. Puis une deuxième… À croire qu’il ne s’agit là que du début d’une série macabre… Et si Esther avait été victime d’un psychopathe aux pulsions perverses ? 

Nos vies en flammes de David Joy (Sonatine éditions) (20/01)

Retraité depuis quelques années du service des forêts, Ray mène une vie solitaire dans sa ferme des Appalaches. Il attend sans vraiment attendre que son fils Ricky vienne le rejoindre. Mais celui-ci a d’autres préoccupations – se procurer sa dose quotidienne de drogue, par exemple. Autour d’eux, leur monde est en train de sombrer : le chômage qui s’est abattu sur la région, les petites villes dont la vie s’est peu à peu retirée, la misère sociale, la drogue. Bref, l’Amérique d’aujourd’hui, dont Ray contemple les ruines, alors que les montagnes environnantes sont ravagées par un incendie. Le jour où un dealer l’appelle pour lui réclamer l’argent que lui doit son fils, Ray se dit qu’il est temps de se lever. C’est le début d’un combat contre tout ce qui le révolte. Avec, peut-être, au bout du chemin, un nouvel espoir. 

Le camion d’Alexandre Clément (LBS éditions) (25/01)

Marseille, une des villes emblématiques de la France. Dans les Quartiers Nord, labyrinthe violent et misérable, on découvre à travers les yeux du héros un aspect inconnu de cette cité, où se mêle crime et tendresse dans une vie réfractaire à la modernité qui subsiste cependant dans les redents de la civilisation.
A Marseille, dans les Quartiers Nord, le hasard est grand et quand on est victime de vol et de violences plusieurs fois dans la même nuit, le destin bascule vers l’inconnu. Les ondes de chocs de ces événements apparemment mineurs et courants retentissent dans toute la ville, provoquant des drames en séries. La violence est présente à tous les coins de rue.Le protagoniste qui s’est fait voler son camion doit alors faire face à des choix, des questions qu’il ne se serait jamais posées dans d’autres circonstances. Cette balade sans issue dans les quartiers périphériques d’une ville en déshérence va le transformer. C’est l’histoire d’un destin aussi bien que des fractures d’une ville en train de mourir.

Mrs March de Virginia Feito (Cherche-midi) (27/01)

Mrs March vit oisive dans un appartement huppé de New York. Alors que George, son mari, atteint la consécration littéraire avec son dernier roman, l’existence de Mrs March se met à vaciller. Aurait-elle, comme on le dit, servi de modèle à l’un des personnages peu reluisant du livre de son mari ? Impossible, connaissant George. Mais le connaît-elle vraiment ? N’aurait-elle pas été aveuglée, toutes ces années, par son existence dorée ? Mrs March se met alors à enquêter sur la vie intime de l’homme qui partage sa vie. Et elle découvre que celui-ci se passionne pour l’étrange disparition d’une jeune femme. Simple travail de romancier ? Peu à peu, le doute s’installe, et ses soupçons la mènent bien au-delà de ce qu’elle pensait. Au-delà même de la raison ?


Alors, il y a des titres qui vous font envie ? Dites moi tout dans les commentaires !


Comme d’habitude, vous pouvez précommander et acheter ces livres en cliquant sur ce lien


Publicités

5 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s