BD/Comics

Batman – Année Un de Frank Miller et David Mazzucchelli : Est-ce le meilleur comic book pour découvrir le chevalier noir ? 

Si comme moi, vous êtes un néophyte dans le monde des comic books, mais aussi des super-héros, vous devez vous sentir perdu dans la masse des sorties et propositions que les auteurs nous font.

Il n’y a qu’à voir toutes les aventures de Batman que l’on peut retrouver dans les étales des librairies pour se sentir complètement perdu. Par quel titre faut-il commencer la lecture des aventures du chevalier noir ? Et bien, tout simplement par Batman – Année un de Frank Miller et David Mazzucchelli publié chez Urban Comics.

Batman – Année Un : Est-ce le meilleur comic book pour découvrir le chevalier noir ? 

Pour la petite histoire, c’est dans les années 80 que DC Comics décide de rafraîchir les origines de leurs personnages phares. Si Superman, Wonder Woman et d’autres voient des changements parfois radicaux, le personnage de Batman quant à lui pose problème.
En effet, DC Comics trouve que le travail effectué par Bob Kane et Bill Finger en 1939 est déjà très bon et surtout très limpide pour les lecteurs. Pourquoi donc venir changer une Origin Story alors que celle-ci pourrait en perdre plus d’un ? Impossible donc de créer un tel chamboulement et le studio décide seulement d’apporter plus de profondeur à l’ensemble.

C’est donc Frank Miller, qui avait fait ses preuves sur le personnage avec son The Dark Knight Returns, qui se voit confier les rênes du projet. Celui-ci se lance dans la tâche complexe de ce “renouveau” et offre la place de dessinateur au quasi-débutant David Mazzucchelli. L’idée est donc de ne pas revenir sur la mort des parents de Bruce Wayne, mais bien de revenir sur l’arrivée du Chevalier noir dans les rues de Gotham City.
C’est là que Batman – Année un prend tout son sens et devient, à mes yeux, LE comics qu’il faut lire pour découvrir ce personnage. Le duo nous offre une véritable porte d’entrée pour comprendre l’homme derrière le masque, mais également l’univers qui sera mis en place par la suite. Frank Miller nous offre un personnage plus humain, qui tente de lutter contre le crime et la corruption avec les moyens du bord… 

Batman – Année un : le mythe du Chevalier noir ne s’est pas fait en un jour

Dans Batman – Année un, on ne découvre pas un Bruce Wayne qui est déjà au plus fort de son potentiel, bien au contraire. On découvre un homme qui revient dans sa ville natale pour lutter contre le mal qui gangrène Gotham. L’apprentissage ne se fera pas en un jour et nous assistons aux balbutiements d’un homme, mais aussi à son avènement en tant que Chevalier noir de Gotham. Frank Miller met l’accent sur les faiblesses de son personnage et c’est ce qui en fait, à mes yeux, un comics unique.
C’est avec les dessins parfaits de David Mazzucchelli que Frank Miller s’appuie pour nous apporter toute la force de cette ville. On ressent, au travers des cases, toute la crasse et la folie qui émane de cette ville du vice. Batman n’est à l’abri de personne, puisque toute la pègre locale en a pris possession. Gotham devient un personnage à part entière de ce comics, à la fois dangereuse, poisseuse, malsaine et le dessinateur nous le fait très bien ressentir. 

Batman se fait voler la vedette

C’est avec un scénario élaboré que Frank Miller nous entraîne dans les débuts de Bruce Wayne en tant que Batman, mais aussi de celle du jeune commissaire James Gordon qui se voit affecté à Gotham. Ce sont deux visions de la justice qui s’affrontent devant nos yeux et ce, pour notre plus grand plaisir.
Si les méthodes ne sont pas les mêmes, les deux personnages vont devoir faire leurs preuves, tout en bataillant contre la corruption qui sévit jusque dans le commissariat, pourri jusqu’à la moelle. Entre honneur et sens du devoir, Gordon découvre à ses dépends la brutalité d’une ville qui ne cherche qu’à prospérer dans le mal. On en attendait pas moins dans l’écriture de Frank Miller, tant celui-ci aime mettre en avant toute la crasse de l’humanité dans ses récits, comme dans Sin City ou encore Holy Terror pour ne citer qu’eux.


Vous l’aurez compris, Batman – Année un est une parfaite mise en bouche dans l’univers du Chevalier noir. Frank Miller livre les débuts de Batman dans une ville qu’il doit encore apprendre à connaître, afin de la combattre de l’intérieur. Le scénariste s’appuie sur les magnifiques traits de David Mazzucchelli pour nous offrir un récit où la violence est au cœur de ses origines et où la brutalité s’apprête à faire rage dans les rues sordides de Gotham

Publicités

Pour vous procurer Batman – Année un, c’est par ici.

3 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s