Bilan

Ces articles qui n’ont pas du tout marqué l’année 2020

La fin d’année arrive à grands pas et je crois qu’il est temps de faire une petite rétrospective de l’année 2020. Pour commencer en beauté, je vais reprendre l’article que vous appréciez le plus en cette période et c’est celui qui revient sur les articles qui n’ont pas du tout, mais alors pas du tout fonctionné… 

Comme d’habitude, je tiens à souligner que je ne fais pas cela pour me plaindre, mais bien pour en rire, mais aussi pour me remettre en question pour la nouvelle année qui arrive !

PS : Je ne sais pas d’avance sur quel article je vais tomber. SURPRISE TOTALE pour tout le monde.

PS 2 : Cet article n’est pas là pour me faire plaindre de quoi que ce soit.

PS 3 : Si jamais une rubrique revient trop souvent, je l’évoquerai, mais je ne mettrai pas chaque article dans cette sélection.

PS 4 : Si jamais vous avez loupé une de ces sorties, vous pouvez toujours cliquer sur le titre pour le découvrir

Ces articles qui n’ont pas du tout marqué l’année

[Retour sur Saga] – [REC] 4 : Apocalypse de Jaume Balaguero

On commence avec l’article qui a été le moins consulté cette année et aussi sur celui qui a suscité le moins d’intérêt sur les réseaux sociaux (non, je ne vous donnerai pas le nombre de fois où celui-ci a été consulté). Autant vous dire que cela ne m’étonne pas de retrouver cette critique de [REC]4 à ce rang, tant la saga horrifique espagnole a fait sensation avec son premier long-métrage, voire son deuxième ou son troisième. Le quatrième opus n’a pas marqué les spectateurs, si bien que l’on pourrait dire que celui-ci a fait couler la saga dans les profondeurs (c’est drôle, parce que cet opus se passe sur un bateau)… 

Wolf Creek de Greg McLean

Je savais qu’en lançant un calendrier de l’avent horrifique pour le mois d’octobre, je n’allais pas toucher beaucoup de monde et c’est bien dommage. Mon but ici était de vous montrer un large panel de la production horrifique, afin de vous montrer toute la richesse de ce genre souvent décrié.
Retrouver Wolf Creek à cet endroit est un véritable déchirement pour moi, tant le long-métrage de Greg McLean a toutes les qualités requises pour plaire au plus grand nombre et surtout aux amateurs de films noirs. 

Deathgasm de Jason Lei Howden (2015)

Film d’horreur et musique Metal, le mélange parfait pour en perdre plus d’un… Deathgasm est pourtant le genre de long-métrage qui pourrait plaire, même à ceux qui n’aiment pas l’horreur, tant le réalisateur joue avec les codes du genre pour apporter une comédie horrifique aussi loufoque que pouvait l’être Evil Dead de Sam Raimi. Je n’ai rien de plus à ajouter. Laissez vous tenter par cette œuvre qui ne vous laissera pas indifférent. 

Goal Of The Dead de Benjamin Rocher et Thierry Poiraud

On continue l’exploration des articles qui n’ont pas marqué l’année avec un nouveau film d’horreur, mais cette fois-ci venant de chez nous. Goal Of The Dead de Benjamin Rocher et Thierry Poiraud n’a pas soulevé les foules par ici, par manque d’intérêt pour le foot ou pour les zombies, je suppose. Non pas que ce long-métrage soit extraordinaire, mais il est tout de même à découvrir, tant les réalisateurs ont offert un film à quatre mains jonglant habilement entre l’horreur gore, le drame social et la comédie loufoque. 

[Retour sur Saga] Cult Of Chucky de Don Mancini

Nouvelle plongée dans une rétrospective de saga horrifique culte avec la poupée Chucky et son oubliable Cult Of Chucky. Je ne vous en veux pas, ce film n’est pas terrible. Contentez-vous des autres opus, ça vaudra mieux pour vous et votre santé…

Re-Animator de Stuart Gordon (1985)

Mon petit cœur de pierre saigne de retrouver cette pépite culte dans cet article… 

Massacre au camp d’été de Robert Hiltzik

Ce film est avant tout connu par sa scène finale, mais combien l’ont vraiment regardé en entier ? Attention, nous sommes face à un slasher classique autour d’une vengeance, mais qui cache quelque chose de bien plus important en termes de thématiques. Robert Hiltzik offre un long-métrage soft, que tout le monde peut voir et sans déplaisir. 

Wake Wood de David Keating (2009)

Amateur et amatrice de Stephen King, ce film est fait pour vous. Relecture non-officielle de Simetierre, David Keating offre un long-métrage qui sort du lot en nous plongeant dans un univers qui semble hors du temps, incontrôlable et surtout intense émotionnellement parlant. Loin d’être un chef d’œuvre du genre, la Hammer propose avec Wake Wood une réalisation singulière qu’il est bon de découvrir. 

La Baie Sanglante de Mario Bava (1971)

Cette réalisation italienne et ce proto slasher ne vous a pas emballé des masses à ce que je peux voir mais ce n’est pas grave, il est encore temps de découvrir ma courte critique et surtout La baie sanglante de Mario Bava. Dites-vous que Michael Myers et autres boogeymen n’auraient peut-être pas vu le jour sans ce monument du cinéma italien des années 70.

Le monstre du train de Roger Spottiswoode

Je termine cette rétrospective avec un film d’horreur bien trop méconnu du public, à savoir Le monstre du train de Roger Spottiswoode. Slasher de qualité et s’inspirant du Whodunit, le réalisateur offre un long-métrage subtil, atmosphérique par moment, jouant sur son cadre resserré du huis-clos pour jouer sur notre claustrophobie, mais surtout sur le caractère inéluctable du massacre qui va s’y dérouler. 


Et voilà, la première rétrospective de fin d’année est maintenant terminée. C’est toujours intéressant de voir quels sont les articles qui n’ont pas fonctionné et je dois dire que cela ne m’étonne pas de retrouver tous ces films d’horreur par ici. Je sais que le genre horrifique ne plaît pas à tout le monde, voire attire l’incompréhension chez certaines personnes. Est-ce pour autant que je vais arrêter d’en parler ici ? Absolument pas. Le cinéma d’horreur est ce qui m’anime au quotidien, c’est une partie de moi que j’aime mettre en avant, un art à part entière qui doit trouver sa place ici.

On se retrouve demain pour ceux qui ont marqué l’année ! En attendant, prenez soin de vous et vos proches. 

7 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s