Littérature

L’école noire – Vatican Miracle Examiner – Tome 1 de Rin Fujiki : Thriller ésotérique rafraîchissant

Le thriller ésotérique et moi ça fait deux… Je trouve que l’on tourne bien trop vite en rond avec des thématiques et un style narratif qui se répètent sans relâche. Alors, peut-être que je n’ai pas lu les bons romans, mais il n’empêche que j’ai ressenti cela à plusieurs reprises.

Pourtant, me voilà avec L’école noire, le premier tome de Vatican Miracle Examiner de Rin Fujiki aux Editions De Saxus entre les mains et je peux d’ores et déjà vous dire que ça l’a fait.

La 4eme de couverture

Les pères Hiraga et Niholas font partie du Siège des Saints, une institution spéciale du Vatican chargée d’authentifier les miracles. Ensemble, ils enquêtent pour distinguer le vrai du faux grâce à leurs capacités d’analyse exceptionnelles. Leur prochaine mission va les entraîner en Amérique où ils vont se retrouver au cœur d’un complot diabolique. A l’abbaye Saint Rosario, ils se retrouvent à enquêter sur une série de meurtres mystérieux et vont être témoins d’un cas de possession démoniaque.  Mais dans l’ombre, un terrible danger les guette !

L’école noire : Thriller ésotérique rafraîchissant

Avant de débuter cette chronique, je me devais de vous parler du format assez particulier du roman de Rin Fujiki. En effet, L’école noire est ce que l’on peut appeler un Light novel, c’est-à-dire que c’est un roman qui est principalement à destination du jeune public japonais (lycéen et étudiant). Les Light novel sont là avant tout pour divertir le lecteur et je peux vous dire que cela fonctionne pour le cas de ce premier tome. D’ailleurs, ce roman est également décliné sous forme de manga, ainsi que d’anime, preuve que L’école noire ne déroge pas à la règle du Light novel

Je ne vous cache pas qu’il va falloir vous accrocher durant les cent premières pages, car l’auteur nous offre un véritable cours sur la religion catholique, sur la place du Vatican dans le monde, sur ses arcanes, mais aussi avec des descriptions permettant de mieux nous plonger dans cet univers. Si cela pourra vous paraître lourd au bout d’un moment, il ne faut pas oublier que l’auteur est japonais et que la religion catholique ne représente qu’un peu plus de 0,5% de la population totale du pays. Il faudra donc essayer de garder en tête que cette longue introduction sous forme de cours est avant tout réalisée pour les lecteurs japonais.
Ne vous inquiétez pas votre patience et votre rigueur sera par la suite récompensée, puisque le roman de Rin Fujiki se transforme en un thriller ésotérique rythmé et surprenant.

lecole-noire-vatican-miracle-examiner-rin-fujiki

L’enquête démarre réellement lorsque nos deux enquêteurs du Vatican arrive sur les lieux de l’abbaye de Saint Rosario aux Etats-Unis. Dès lors, le roman prend une nouvelle dynamique pour nous offrir un récit assez proche d’un Hercule Poirot ou d’un Sherlock Holmes, puisque le but sera de valider ou non les miracles sur places, mais aussi de trouver le ou les coupables des différents meurtres qui vont jalonner le parcours des deux pères venus sur place pour mener l’enquête. Alors que celle-ci pourra vous sembler classique, il ne faut pas oublier que l’auteur nous entraîne dans le monde catholique, mais aussi dans celui de l’ésotérisme et plus particulièrement de l’occulte. On sera donc témoin de rite satanique, d’exorcisme et de bien d’autres choses. Ce roman donne un coup de jeune à toute la mouvance de thriller ésotérique que nous voyons passer depuis plus de 10 ans.
L’école noire saura ravir les amateurs d’occulte et de cinéma horrifique, puisque l’auteur n’hésite pas à faire quelques clins d’oeil, à travers quelques scènes, à de grand classique, tel que L’exorciste par exemple. 

L’école noire, c’est aussi un duo de personnage intéressant à suivre et qui n’est pas complètement manichéen. Chacun des deux pères cherchant à trouver un sens à leur foi envers Dieu et la religion catholique. Nous avons ici le père Nicholas, d’origine italienne, qui est expert en vieux manuscrit et le père Hiraga, d’origine japonaise, qui est un scientifique assez pragmatique. Ils vont à eux deux mettre en place des analyses dignes d’un épisode des expert, afin de prouver ou non la bonne foi de ces différents miracles. On se prend très vite d’affection pour les deux personnages qui sont finalement complémentaires et indissociables, bien que l’accent et le développement psychologique soit davantage mis sur le personnage du père Hiraga.
Je disais en préambule que ce roman était assez rafraîchissant, car il a su me surprendre en amenant un nouvel aspect dans son enquête (que je ne dévoilerai pas). Cette arrivée pourra sembler bizarre, voire abrupte ou complètement loufoque, selon ce que vous ressentez au moment de votre lecture. Je ne pense pas que ce soit à prendre à la rigolade, mais je n’ai pas pu m’empêcher de penser aux films de série B des années 80. Je trouve cette idée vraiment parfaite, puisqu’elle prend presque totalement à contre-pied ce que l’on attend d’un roman de ce genre.


Si vous êtes à la recherche d’un thriller ésotérique qui ne se prend pas la tête, le tout sous fond d’occultisme, alors L’école noire de Rin Fujiki n’attend plus que vous. C’est rafraîchissant, prenant jusqu’à la dernière page et l’auteur nous fait entrer dans cette enquête de façon parfaite. Ce n’est pas un coup de cœur, mais je le recommande fortement ne serait-ce que pour son retournement de situation assez surprenant.

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s