Littérature

Avant d’aller dormir de S.J. Watson

Bonjour à toutes et à tous, 

On se retrouve aujourd’hui pour notre rendez-vous hebdomadaire autour de la littérature et cette fois-ci, je vais revenir sur un roman que Moody du blog THE INSIDE MOON m’avait conseillé de lire au mois d’octobre.
Vous l’aurez deviné au titre et avec la photo, mais je vais vous parler du thriller psychologique Avant d’aller dormir de S.J. Watson. Si vous me suivez sur les réseaux sociaux et plus particulièrement instagram, vous savez déjà ce que j’en ai pensé… Pour les autres, je vous invite à lire ce qui suit. 

Le résumé de l’éditeur :

A la suite d’un accident survenu une vingtaine d’années plus tôt, Christine est aujourd’hui affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune femme célibataire ayant la vie devant elle, avant de découvrir qu’elle a en fait 47 ans et qu’elle est mariée depuis vingt ans. Son dernier espoir réside dans son nouveau médecin, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime afin qu’elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien et ainsi reconstituer peu à peu son existence. Quand elle commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, Christine est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer. Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé… et sur son présent. 

– Sans surprise –

Voilà, nous y sommes… Je ne peux pas vous dire que j’ai aimé ce premier roman de S.J. Watson, mais je ne peux pas non plus vous dire que je l’ai détesté. Avant d’aller dormir se lit facilement, mais manque de subtilité et parfois de saveur.
Je ne sais pas si je suis aigri par le genre, si j’en ai trop lu ou si je deviens un fin limier, mais ce premier roman de S.J. Watson m’a déçu de par sa simplicité et surtout par sa non surprise. Avant d’aller dormir est l’exemple parfait du roman prenant, mais dont on devine tout ce qu’il va se passer une vingtaine de pages avant chaque révélation, ce qui en devient lassant à la longue. Pourtant, je dois dire que ça partait vraiment bien, puisque, pour un premier roman, S.J. Watson possède une plume de qualité, sans forcément être transcendante. Le roman se lit et on ne va pas lui en demander plus.

avis-tomabooks-avant-d-aller-dormir-s-j-watson

C’est après quelques chapitres que l’ensemble se gâte, la plume me semble de plus en plus simple et j’ai l’impression que l’auteur ajuste son récit et certains éléments du décor pour absolument créer une nouvelle situation ou pour rendre le tout plus facile pour lui. Il y a beaucoup trop de coïncidences qui arrangent tout le monde, notamment quand l’héroïne a des visions de son passé pile au bon moment. C’est peut être possible, mais ça semble beaucoup trop téléphoné pour être crédible ici malheureusement.
Attention, cela reste une bonne lecture où la perte de mémoire est assez bien développé. On ne retrouve pas énormément de répétitions dans les événements, notamment grâce au cahier que l’héroïne tient jour après jour. Ce cahier qui accentue l’effet de paranoïa durant une bonne partie de la lecture et qui nous pousse à ne rien louper, afin de tout comprendre. 
On se prend d’affection pour Christine, car celle-ci n’est pas décrite comme une martyre. Elle lutte pour comprendre son passé et les enjeux de sa maladie. Elle enquête sur sa personne et doit combattre jour après jour les pertes de connaissances. On s’attache à elle et on partage son malaise, notamment lorsqu’elle se réveille tous les matins aux côtés d’un inconnu. On se demande comment elle peut faire pour vivre quotidiennement avec cette situation.


Vous l’aurez compris Avant d’aller dormir de S.J Watson a été une lecture en demie teinte pour moi. Mais je dois dire que l’auteur se rattrape avec son dernier tiers, bien que celui-ci soit prévisible, il n’en reste pas moins assez fort et déstabilisant. L’auteur réussit à transformer son rythme, si bien que la dernière partie se lit d’une seule traite.
Un roman que je peux conseiller à celles et ceux qui ne sont pas habitués au genre du thriller psychologique, mais que je déconseille aux plus aguerris. 

4 réponses »

    • Je suis quand même soulagé de voir que je ne suis pas le seul à ne pas l’avoir véritablement apprécié. Je pensais qu’il avait fait un tabac lors de sa sortie…

      J'aime

      • Oui il a fait du bruit… Je le compare un peu à La fille du train, beaucoup de bruit, d’articles et d’avis pour un thriller qui ne révolutionne absolument pas le genre.

        J'aime

      • Mais oui tout à fait ! Je l’ai lu au moment de sa sortie et je me suis dis « tout ça pour ça ? ». Je crois que je vais réfléchir à deux fois avant de me lancer dans le thriller psychologique à la mode !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s