Classique

La servante écarlate – The Handmaid’s Tale de Margaret Atwood

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous retrouve aujourd’hui pour notre rendez-vous hebdomadaire autour de la littérature. Pour tout vous dire cela fait déjà quelques semaines que j’ai terminé ce livre et je n’arrive toujours pas à écrire mon avis…
Au programme du jour, La Servante écarlate ou The Handmaid’s Tale de Margaret Atwood, roman ô combien reconnu dans le monde entier pour l’intelligence de son récit et sa dystopie à mettre au même niveau que 1984 de George Orwell. Si vous ne connaissez pas ce roman, je pense qu’il va falloir sortir de votre grotte, puisque l’oeuvre de l’autrice est revenue sur le devant de la scène suite à son adaptation en série TV (que je n’ai toujours pas vu).
Du coup, La Servante écarlate de Margaret Atwood m’a-t-il plu et marqué ? Je vous dis tout dans cet article.

Le résumé de l’éditeur :

Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred,  » servante écarlate  » parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler…

Un récit glaçant…

La Servante écarlate de Margaret Atwood m’a mis une bonne claque derrière la tête, si bien que cet avis devient le plus difficile à écrire et que cette histoire me suit jour après jour… L’autrice nous entraîne dans le monde de Defred, notre narratrice. Celle-ci n’a pas de véritable nom, puisqu’il lui a été enlevé avec l’avènement de la République de Gilead. Defred est le nom de son commandant pour qui elle « travaille », enfin pour qui elle sert de poule pondeuse.
Il est possible que ce roman ne vous passionne pas, car l’autrice prend le parti de tout nous décrire de façon quasi naturaliste. Il n’y a pas d’action, pas de suspense incroyable, car c’est le récit d’une vie des plus glaçantes. Notre narratrice va peser constamment ses mots, afin de ne pas éveiller les soupçons sur elle. On sent qu’une épée de Damoclès se trouve au-dessus de chaque personne et un mot de trop pourrait avoir de graves conséquences…
L’autrice joue alors avec sa plume pour s’intéresser à son personnage. Defred va ainsi évoquer ses craintes, ses rêves, ses questionnements, mais aussi ses souvenirs. Tous ces détails rendent ainsi Defred des plus attachantes et l’on se rend compte à quel point une société peut basculer du jour au lendemain, sans qu’il y ait de véritable révolution…

tomabooks-the-handmaids-tale-margaret-atwood

La Servante écarlate est glaçant dans le fond de son histoire et dans les explications quant à la montée de cette nouvelle République. Ce qui est fort, c’est que Margaret Atwood nous dévoile au compte goutte des détails sur cette République de Gilead, si bien que c’est notre imagination qui prend le dessus. Cependant, nous sommes abasourdi lorsque la vérité éclate et il est impossible de réagir à tout cela. De plus, l’intemporalité de cette oeuvre permet alors d’y croire et d’y voir un possible futur…
L’autrice éparpille des détails sordides de cette nouvelle République dans son roman et cela augmente la force du message et de sa compréhension. La Servante écarlate peut être considéré comme un roman féministe, puisque l’autrice évoque une nouvelle société qui enlève petit à petit les droits de toutes les femmes. Cependant, il est bon de noter que cette nouvelle société, bien que divisée en caste, évoque des inégalités pour tous. Il est ainsi possible de retrouver des hommes et des femmes en haut de la pyramide, mais aussi tout en bas de celle-ci. On comprend alors que cette nouvelle société est castratrice pour tout le monde…

 

Voilà, j’ai essayé de rester vague quant à cette histoire, mais il était important de vous en parler. Je vous conseille énormément de découvrir cette oeuvre, car celle-ci est plus qu’importante. Margaret Atwood réussi à nous offrir une oeuvre intemporelle qui vous suivra tous encore longtemps. Un récit glaçant qui nous pousse à la réflexion et à faire attention autour de nous.

15 réponses »

  1. J’ai adoré la série, c’était très difficile à regarder parce qu’on sait que ça peut arriver à tout moment étant car le basculement de la société est très proche de notre époque actuelle. J’aimerais lire le livre pour approfondir.

    J'aime

  2. J’ai terminé le livre cette semaine ! Au départ, il ne me plaisait pas tellement mais quand j’ai commencé à avoir plus d’éléments je ne pouvais plus arrêter de tourner les pages ! Maintenant, place à la série ! 😉 A bientôt

    J'aime

    • Il va vraiment falloir que je la découvre cette série. J’en entends que du bien !
      Mais fonce sur le roman, c’est une œuvre majeure que l’on doit tous lire 😋

      J'aime

Répondre à Amabooksaddict Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s