Littérature

Tenir de Graham Moore : Captivant

J’ai découvert ce roman de Graham Moore par hasard, sur une table de librairie présentant les nouveautés. Tenir m’a sauté aux yeux, de part mon attrait pour les thrillers juridiques et le résumé bien tentant, je dois l’avouer, j’ai décidé d’acheter ce livre, d’un auteur bien connu dans le monde du cinéma pour être le scénariste du film Imitation game, primé aux oscars. C’est donc avec hâte et envie que je me suis jeté dans ce roman, peu après son achat, pour mon plus grand plaisir. Très peu vu encore sur les différents réseaux, c’est à ne rien y comprendre. Quand on sort un peu des auteurs vedettes ou médiatisés, on tombe des nues devant le manque de public. Ne sommes-nous plus tentés par une couverture ou un résumé, comme autrefois ? Quoi qu’il en soit, moi je l’ai été et j’espère que d’autres le seront. Ce livre vaut le détour, alliant un rythme agréable à une plume excitante.

Nous sommes accompagné de Maya Seale, une avocate qui autrefois avait été jurée d’une audience ayant acquitté un tueur noir, dont elle avait marqué la révolte des “non-coupable” parmi les autres jurés présents. Ce livre traite du racisme, du système pénal américain et de tant de choses encore. Tenir, par Graham Moore chez Calmann-Levy, je vous en parle de suite. Prenez un siège et régalez-vous.

Pléiade de personnages intéressants

Il s’agit de la grande force de ce roman, son nombre de personnages, le nombre de suspects potentiels et la profondeur de chacun d’entre eux. Une émission de TV voudrait recréer les conditions du procès ayant vu l’acquittement de Bobby Nock, accusé d’avoir tué une jeune femme. Celui-ci était noir et dans une Amérique raciste, cela a son importance dans le roman. Est-on jugé par la simple couleur de notre peau ? Les douze jurés de l’époque sont réunis dans un hôtel, sauf un qui n’a pas voulu venir et une autre qui est décédée. Maya, l’une d’entre eux, part faire un tour après s’être disputée avec un juré. à son retour, ce dernier est mort dans sa chambre. Débute alors une quête de réponse qui l’amènera à se questionner sur le choix qu’elle avait rendu dix ans plus tôt, menant la fronde des “non-coupables”. Nous suivons une alternance de chapitres, avec d’un côté le présent, avec Maya et sa vie qui part en vrille, où elle va très vite être accusée du meurtre. Et de l’autre des chapitres sur les différents jurés, un seul d’entre eux à la fois, sur ce qu’il s’est passé dix ans plus tôt. Ce passage passé-présent nous permet d’en apprendre davantage sur les personnages, leur vie, ce qu’ils ont vécu. Il nous permet d’identifier les suspects potentiels, sachant pertinemment que Maya est innocente. Les personnages sont divers et variés, nous avons de tout. Et puis nous avons la vue sur la cour, du juge aux avocats, aux familles et à l’accusé. Une pléiade de personnes attachantes ou dérangeantes. Le procès a rendu son verdict. Un verdict qui n’a pas plu à tout le monde et qui a beaucoup fait jaser à l’époque du livre, brillamment conçu par Graham Moore.

Quête de vérité

L’héroïne est victime d’un coup monté. Nous savons qu’elle n’a pas pu tuer le juré, elle était absente. Mais toutes les preuves récoltées sur la scène de crime sont contre elles. Avocate, elle connaît le métier. Alors elle va demander à son patron de s’occuper d’elle. Ce dernier nous apprend les ficelles du métier, les ruses potentielles, les façons de procéder. Discret, ne pas faire de vagues et des conseils plus rusés sur la manière de se défendre et l’attitude à adopter avec les personnes chargées de l’affaire. Mais Maya se sait innocente et va chercher des réponses partout où elle peut le faire. Jusqu’à se mettre dans de sales draps.
Mais qui sommes-nous pour l’en empêcher ? Que ferions-nous à sa place ?

Maya est déterminée, vaillante, un brin rebelle et surtout intelligente. Elle ne laissera pas les choses tourner ainsi. C’est pourquoi elle s’engage corps et âme dans cette enquête sur son compte et une quête personnelle de vérité, qui la mène également dix ans en arrière. Car elle sent que cette affaire concerne Bobby Nock.
Différentes péripéties se greffent à l’affaire. Elle est dos au mur mais sait garder la tête haute pour chercher ce dont elle a besoin.
Il faut du cran, car la vérité qu’elle trouvera va la chambouler et la remuer, et je dois dire que nous avec car je n’avais rien vu venir, l’ensemble me laissant K.O.

En conclusion, Tenir est un livre très intéressant, au bon rythme, sachant trouver grâce à différents types de public. Je le recommande vivement tant il m’a captivé jusqu’à ses déboussolantes révélations.


Pour vous procurer Tenir de Graham Moore, vous pouvez cliquer ici.


Pour vous offrir une box LaKube, c’est par ici.

2 réponses »

    • Et bien je suis d’accord avec toi ! Un livre que je n’ai malheureusement que peu vu passé sur les réseaux, à mon grand étonnement, tant la qualité de l’intrigue et la profondeur des personnages sont présentes.
      Merci d’avoir commenté 🙂

      J’aime

Répondre à Pleack Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s