Non classé

Qu’est-ce qu’on mate sur Youtube ? – Février 2021

Le mois de février a été périlleux pour moi et cet article a bien failli ne pas voir le jour ! Notre connexion internet étant toujours aux abonnées absentes en ce début de semaine, j’ai du rattraper un bon mois de vidéos en seulement quelques jours…

Vous êtes prêts pour cette liste non-exhaustive des vidéos qui m’ont marqué en février 2021 ? Il va y avoir du cinéma, de l’horreur, du Metal et même des dinosaures !

Qu’est-ce qu’on mate sur Youtube ? – février 2021

MYTHOLOGICS #9 / BIOSHOCK – ALT 236

Il n’y a pas à dire, la sortie d’une nouvelle vidéo de ALT 236 est toujours un événement (non, je n’en fait pas trop !). Petite mise en garde avant de vous lancer dans son travail : Il faut avoir joué à l’entièreté de la saga Bioshock pour en profiter pleinement. Sinon, vous faites comme moi, vous la regardez même si vous n’y connaissez rien. C’est toujours un véritable plaisir de plonger dans un nouvel univers, surtout quand la voix d‘Alt nous accompagne dans nos songes. Cette vidéo est terriblement passionnante et devrait plaire au plus grand nombre.

Court mais bis #01 – Yann Gonzalez – Le coin du Bis

Si vous êtes à la recherche d’un long-métrage qui sort de l’ordinaire, je pense que Le coin du Bis a ce qu’il faut pour vous. Le format court de sa vidéo réussit parfaitement son but. On entre pleinement dans l’univers de Yann Gonzalez, on rêve et on veut découvrir au plus vite ce film. En tout cas, c’est ce qu’il s’est passé pour moi et j’attends de pouvoir me le procurer d’ici quelques semaines. 

T’as déjà vu ULTRAVIOLET ? – Notseriou’s

Une nouvelle vidéo de Notseriou’s est toujours attendue comme le Messie. Rendez-vous immanquable de mon côté, car je sais que le vidéaste trouvera toujours le bon ton pour me faire rire. Le concept est simple : Un mauvais film et un retour sur les passages importants du long-métrage pour voir tout ce qui ne va pas avec humour. C’est drôle, rythmé et si vous ne connaissez pas le vidéaste, je suis sûr que vous allez regarder toutes ses vidéos dans la journée.
Est-ce que l’on a envie de voir Ultraviolet après cette vidéo ? Rien n’est moins sûr, car on est quand même face à un film de merde.

L’Histoire du Néo-Metal Français #1 : 1998 (Watcha) – MUSinc

Que vous ayez honte ou non d’avoir écouté ou d’écouter du Neo Metal, je vous conseille fortement d’aller jeter un coup d’œil ou une oreille sur cette vidéo de MuSinc. Retour nostalgique sur une époque que beaucoup aimeraient oublier, mais qui a fortement marqué le Metal français et le grand public. Je dois dire que j’ai pu redécouvrir un groupe dont j’étais passé à côté lors de ma découverte de ce sous-genre, alors qu’il avait tout pour me plaire. Grâce à cette vidéo, je pense me pencher un peu plus sur Watcha, histoire d’avoir l’impression de remettre des baggys et des grosses chaussures de skate.

PS : Vous avez même le droit à deux interviews sur sa chaîne avec deux des membres du groupe.

Le monde selon Jurassic World – Bolchegeek

Je vous ai déjà dit que j’aimais Jurassic Park ? Que j’ai voulu être paléontologue quand j’étais petit ? Vous vous doutez bien que je ne pouvais pas passer à côté de cette vidéo. Le moins que je puisse dire, c’est que Bolchegeek nous offre une analyse pertinente et brillante à la fois sur la nostalgie et sur ce qui ne fonctionne pas avec cette suite. En tout cas, cette vidéo m’a enfin montré pourquoi je n’avais pas plus apprécié Jurassic World que ça, malgré les dinosaures…

Pourquoi faut-il voir THE FOG ? – Reservoir Vlog

Quoi ? Vous n’avez pas encore vu The Fog de John Carpenter ? Ça tombe bien, car Reservoir Vlog s’occupe de tout et vous parle de ce magnifique film de Big John pour vous donner envie de le voir. Bon attention, ça spoil un peu, mais la vidéo en vaut le coup, car on sent que le vidéaste aime le réalisateur, tant il en parle si bien. 

Pourquoi MORSE est MÉCONNU ? #14 – Le Clap

Tout est là. L’ambiance enivrante de la vidéo qui accompagne l’un des plus beaux films sur les vampires, permet d’entrer pleinement dans cet univers mélancolique. Pour ne rien gâcher, l’analyse faite ici est minutieuse, passionnante et vous donnera envie à coup sûr de découvrir cette pépite que l’on oublie bien trop souvent. 

OSS 117 sans Jean Dujardin ? – Antony Pazzona

Je dois vous faire une confession. J’ai découvert OSS 117 seulement sur le tard. Je ne savais pas que cette histoire était tirée d’un roman et je ne savais même pas qu’il y avait eu plusieurs longs-métrages dans les années 60… Alors je remercie Antony Pazzona pour ce cours d’histoire, ce cours d’analyse et pour tout ce qu’il fait pour les œuvres qui tombent dans l’oubli. C’est ce genre de vidéaste qu’il faut soutenir avec aplomb, car le cinéma n’est pas qu’un produit culturel ayant une date de péremption… 

Tiré d’une histoire vraie… MASSACRE À LA TRONÇONNEUSE – Les reliques du cinéma

Parce que c’est toujours bien d’évoquer le chef d’œuvre qu’est Massacre à la tronçonneuse et que c’est encore meilleur lorsque l’on parle de ses influences. Le cinéaste revient sur ce qui a inspiré ce film culte, car oui, Leatherface a bel et bien existé. Oubliez la tronçonneuse, la famille consanguine, car Ed Gein n’est qu’un simple tueur en série qui avait un petit penchant pour les morts, leurs peaux, mais aussi sa maman. Je vous laisse découvrir cette vidéo pour en savoir plus sur cet homme et venir lire l’article que j’avais pu en faire pour Halloween 2019. 

Hellraiser 10 et autres bonus – La Fin [rétrospective partie 7] – Ratelrock

Oui, j’ai déjà mis une vidéo de Ratelrock le mois précédent, mais je n’y peux rien si cette rétrospective me fait rire. Comme j’avais pu le dire, il faut au préalable, si vous avez envie, voir les films de la saga Hellraiser et sinon regarder les autres vidéos de cette vidéaste. 

Ici, on rit de la qualité du film évoqué, de ses défauts et du malheur de Ratelrock. 

PHONE GAME : LES RAISONS D’UN FILM CULTE (Analyse & Spoilers) – Valwho Artworks

Quand Valwho revient sur un des premiers films à m’avoir marqué dans ma jeunesse, je ne peux absolument pas passer à côté. Entre analyse et quelques points d’histoire, le vidéaste nous plonge dans une vidéo passionnante, nous donnant ainsi l’envie de revoir Phone Game de Joel Schumacher. Je dois dire que j’ai beaucoup appris avec celle-ci, comme le fait que le long-métrage a été tourné en 12 petites journées… Bref, Valwho prouve, encore une fois, qu’il se détache des autres vidéastes cinéma pour apporter plus de choses. 

Les origines mythologiques du Nouvel An Chinois ! – Nota Bene

On change un peu du monde cinématographique pour s’engouffrer dans un cours d’histoire orchestré par Nota Bene. Toujours aussi passionnant à écouter et didactique, le vidéaste nous permet d’en apprendre plus sur cette fête que j’ai toujours trouvé spectaculaire. Je ne pourrais pas en dire plus, car je ne maîtrise absolument pas le sujet, mais je dois quand même bien avouer que celle-ci me pousse à lire plus sur ce sujet dans les jours à venir. 

GUITAR HERO sur DS ?! – PuNkY

Guitar Hero… Qui n’a jamais joué à ce jeu chez un ami ou dans le centre commercial qui mettait à disposition les guitares en plastique ? PuNkY régale avec cette vidéo revenant sur ce phénomène de société qui aura marqué la fin des années 2000. Comme à son habitude, le vidéaste ne fait pas comme tout le monde, puisque celui-ci va nous parler des versions disponibles sur console portable. Entre nostalgie d’une époque où l’on se prenait pour des guitar hero et celle où on se lançait des défis entre potes, PuNkY redonne ses lettres de noblesse à ce jeu, aujourd’hui disparu. Ça m’aurait presque donné envie de racheter une console pour y rejouer, histoire de me prouver que je suis vraiment nul à ce jeu…

Bilan Festival Gérardmer 2021 28è édition – Laura fait genre

J’ai toujours rêvé d’aller à Gérardmer, de vivre ce festival, de bouffer des œuvres fantastiques et horrifiques pendant plusieurs jours, d’avoir l’esprit possédé par des images marquantes. Cette année, le festival n’a pas pu se faire en présentiel, du coup l’équipe a mis en vente quelques pass pour avoir accès au film par streaming (en vrai, je ne sais pas réellement comment ça fonctionne). Je n’avais pas de connexion internet à ce moment, alors je n’ai même pas tenté l’achat du pass. Heureusement, il y a des personnes comme Azz l’épouvantail ou comme ici Laura fait genre qui nous offrent un bilan de ce qu’ils ont pu découvrir. Autant vous dire que c’est le genre de vidéo qui allonge ma watchlist et qui me donne surtout envie de les avoir tout de suite à disposition. 

Trois teintes d’ANTEBELLUM – ANTEBELLUM et sa symbolique des couleurs – Welcome To Prime Time BITCH!

Je n’ai pas encore vu Antebellum, mais je ne pouvais absolument pas passer à côté du travail de cette vidéaste. Moi qui suis passionné par la symbolique des couleurs dans la peinture, la photographie ou le cinéma, je dois dire que j’ai été servi ! On sent qu’il y a eu un travail dingue de recherche derrière cette vidéo, afin de nous offrir un angle d’analyse pertinent, tout en étant passionnant à suivre. Ne vous privez pas de ce travail, même si, comme moi, vous n’avez pas encore découvert ce long-métrage. Welcome To Prime Time BITCH! est clairement le genre de chaîne qui me donne envie de prendre plus mon temps quand j’écris, histoire de faire 1/10eme de ce qui est proposé ici. 

Le Prestige de S1M0NE : Le Cinéma Face au Numérique – Durendal1

Quand Durendal met en opposition deux longs-métrages qui n’ont pas la même vision du format numérique, ça donne une vidéo passionnante où l’on apprend énormément de choses sur le cinéma, sur la vision des réalisateurs, sur la technologie numérique, sur ce que cela implique et ça donne aussi envie de découvrir le long-métrage S1MONE que je ne connaissais absolument pas. Durendal montre, encore une fois, qu’il est le vidéaste cinéma le plus intéressant de la plateforme et j’ai hâte de voir une autre vidéo sous ce format. 

Stephen Sommers et Van Helsing, la centième analyse de M. Bobine – Le ciné-club de M. Bobine

L’équipe de M. Bobine revient sur la carrière du cinéaste Stephen Sommers, afin de nous offrir une analyse de qualité sur son film Van Helsing. Pour cette centième, M. Bobine nous entraîne sur les traces d’un vidéaste que l’on ne voit plus depuis déjà quelques années. Si on y apprend énormément de choses et que l’on découvre les coulisses des nombreux longs-métrages, c’est pour mieux nous montrer que le réalisateur n’est pas si mauvais en soi. De toute façon, j’étais déjà plus ou moins convaincu de la chose, puisque j’adore son travail sur La Momie. En tout cas, le ciné-club de M.Bobine montre qu’une carrière à Hollywood se détruit aussi vite qu’elle se crée et m’a clairement donné envie de laisser une chance supplémentaire à Van Helsing, ainsi qu’au reste du travail de Stephen Sommers. 


On se retrouve le mois prochain pour de nouvelles découvertes ! 

PS : maintenant, je vais m’y prendre à l’avance pour ce genre d’article…

N’hésitez pas non plus à me suivre sur Instagram, Twitter ou encore Facebook !

3 réponses »

    • J’y passe énormément de temps pour ma part, mais je stagne avec les mêmes chaines depuis des années haha. Par contre, je crois que je n’ai jamais regardé le thread horreur de Squeezie. Je note pour plus tard !

      Aimé par 1 personne

Répondre à tomabooks Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s