Littérature

Les sorties polars / thrillers de février 2021

En ce moment, ce sont les soldes d’hiver. Mais à quoi cela sert-il se s’acheter les dernières chaussures à la mode, à l’heure où l’on parle de plus en plus d’un 3eme confinement ?

C’est dans un moment aussi incertain, qu’il est temps de venir en librairie pour faire le plein de livres, mais aussi pour préparer vos commandes pour le mois de février 2021 !

Vous ne savez pas quoi acheter ? Pas de panique, voici une sélection exhaustive des sorties polar et thriller

LES SORTIES POLARS / THRILLERS DE FÉVRIER 2021

Intouchable de Jean-Christophe Portes (city éditions) (03/02)

Depuis que sa fille Manon est morte, il y a dix ans, Anne n’est plus que l’ombre d’elle-même. Elle a tout perdu, sa famille comme ses ambitions professionnelles. Et le jour où elle croise l’homme qu’elle soupçonne d’avoir assassiné sa fille, quelque chose se brise à nouveau. 

Elle en est convaincue, Simon Bonnamy, le fameux médecin qui était le petit-ami de Manon au moment du meurtre, est coupable. En apparence, l’homme est respectable, intouchable même. Mais peu avant sa mort, la jeune femme avait laissé un message disant qu’elle avait peur.

Décidée à livrer seule ce combat pour faire éclater la vérité, Anne se lance sur les traces de Bonnamy. Est-il un pervers narcissique et un serial killer qui tue en toute impunité  ? Ou bien Anne a-t-elle perdu la raison  ? Une terrible lutte s’engage. Elle va les conduire aux confins de l’enfer…

L’inconnue du lac de Kimberly Belle (éditions Hauteville) (03/02)

Se méfier de l’eau qui dort…

À Lake Crosby, Caroline du Nord, tout le monde se connaît. Un lac, quatre pâtés de maisons, et quelques disparitions inexpliquées. Dans le voisinage, les rumeurs vont bon train sur le récent mariage de Charlotte, jeune femme sans le sou, et Paul, riche veuf qui tient sa fortune de sa défunte épouse. Mais les heureux mariés vivent leur idylle sans se soucier des mauvaises langues. Leur petite vie tranquille bascule le jour où le cadavre d’une femme est retrouvé dans le lac, à l’endroit précis où s’était noyée la défunte épouse de Paul. Cette femme, Charlie le sait, n’est pas une inconnue, alors pourquoi son mari prétend-il le contraire ? Quels sombres secrets cache cet homme qu’elle croyait connaître ?

Les dossiers Blackwood : Les Avides de Chuck Hogan et Guillermo Del Toro (Pygmalion) (03/02)

Après une enquête qui a mal tourné, Odessa Hardwicke est mise à pied. Dévastée, la jeune agent du FBI n’est pourtant pas en cause. Sur la piste d’un meurtrier avec son collègue, elle se voit obligée de commettre l’irréparable. Mais ce qui la choque le plus n’est pas d’avoir fait usage de son arme, c’est la présence ténébreuse qu’elle pense avoir vu quitter le corps de sa victime. En attendant des jours meilleurs, Odessa accepte une mission à New York.

Cette affectation a priori sans intérêt la met sur la piste d’un personnage mystérieux, Hugo Blackwood. Qui est cet homme ? Un simple fou ou le meilleur espoir de l’humanité face à un mal indicible ?

L’horreur de Kill Creek de Thomas Scott (éditions Bragelonne) (03/02)

Oubliée dans la campagne du Kansas, à Kill Creek, une demeure ancienne se dresse au bout d’une sombre route de prairie. Elle est restée vide, abandonnée et en proie à la végétation pendant bien des années. Bientôt, sa porte se rouvrira pour la première fois depuis des décennies. Mais quelque chose attend, qui rôde dans les ténèbres, avide d’accueillir ses nouveaux visiteurs…
Lorsque l’écrivain d’horreur à succès Sam McGarver est convié à passer la nuit d’Halloween dans l’une des maisons hantées les plus tristement célèbres du pays, il accepte à contrecoeur. Au moins ne sera-t-il pas seul : trois autres maîtres du macabre, qui tous ont contribué à façonner l’horreur moderne, vont se joindre à lui. Mais ce qui ne devait être qu’un coup marketing va se muer en lutte pour survivre. L’entité qu’ils ont réveillée va les suivre et les torturer, menaçant de les intégrer à l’héritage sanglant de Kill Creek…

La Pierre du remords de Arnaldur Indridason (Métailié) (04/02)

Une femme est assassinée chez elle. Sur son bureau, on retrouve le numéro de téléphone de Konrad, ancien policer. L’enquête révèle rapidement qu’elle l’avait contacté récemment pour lui demander de retrouver l’enfant qu’elle avait mis au monde cinquante ans plus tôt, et qu’elle avait abandonné juste après sa naissance. Maintenant désolé de lui avoir refusé son aide, Konrad s’emploie à réparer son erreur.

Il retrouve les membres d’un mouvement religieux contre l’avortement et reconstruit l’histoire d’une jeune fille violée dans le bar où elle travaillait. Il retrouve aussi un clochard équivoque, des trafiquants de drogue et même des fragments de l’histoire de la mort violente de son père. Au fil de l’enquête, il mesure l’ampleur de la tragédie dans laquelle son intuition et son entêtement l’ont plongé.

Konrad se révèle un enquêteur sensible à la souffrance des autres, d’une humanité touchante.

Obsessions de Christophe Ponsart (éditions Heartless) (05/02)

Jeanne Falquin se reconstruit d’un traumatisme psychologique depuis huit ans. Une reconstruction qui est mise à mal lorsqu’elle découvre sa chienne éventrée au milieu de son appartement, un soir en rentrant chez elle. Mais également quand elle reçoit un courrier l’impliquant dans de sombres desseins. Elle a toujours vécu dans la peur de voir ses barrières se fissurer. Les démons se réveillent et l’assaillent. Va-t-elle se battre ou renoncer comme elle l’a toujours fait ?
Damien Dutvi est jeune mais ambitieux. Malgré un manque de résultats qui impacte autant sa notoriété que ses relations professionnelles, il se jette corps et âme dans cette enquête avec l’ombre de son patron qui plane au-dessus de sa tête. Remettra-t-il en cause ses convictions ?
Il joue plus que sa vie sur ce coup. Il est minutieux, mais adhère également à l’improvisation. Il est en constante recherche d’attention. Et il se pourrait qu’il ait choisit à qui se confier…
Tous trois ont un point commun : une obsession.

Si ça saigne de Stephen King (Albin Michel) (10/02)

Les journalistes le savent : si ça saigne, l’info se vend. Et l’explosion d’une bombe au collège Albert Macready est du pain béni dans le monde des news en continu. Holly Gibney de l’agence de détectives Finders Keepers, travaille sur sa dernière enquête lorsqu’elle apprend l’effroyable nouvelle en allumant la télévision. Elle ne sait pas pourquoi, le journaliste qui couvre les événements attire son attention…

Quatre nouvelles magistrales, dont cette suite inédite au thriller L’Outsider, qui illustrent, une fois de plus, l’étendue du talent de Stephen King.

Une vie pour une autre de Haylen Beck (Harper Collins) (10/02)

Il aura suffi d’un instant d’inattention pour que son monde s’écroule.

Un contrat d’édition et une confortable avance pour son premier roman en poche, Libby a décidé de s’offrir une parenthèse de luxe avec son fils Ethan, trois ans, qu’elle élève seule. Mais un soir, l’enfant échappe à sa vigilance. Le voilà qui s’engouffre dans l’ascenseur. Trop tard, les portes se ferment…

Dans ce complexe hôtelier qui compte des milliers de chambres, un petit garçon a vite fait de se perdre. Et puis, à mesure que le temps s’écoule, l’évidence s’impose  : il s’agit d’un enlèvement.

Interrogée par la police, Libby se réfugie dans un mutisme qui sonne comme un aveu. La police n’est pas dupe.  Qu’a-t-elle sur la conscience  ? Quel terrible secret peut-elle cacher, au point d’obstruer l’enquête pour retrouver son propre enfant ?

Les voleurs de curiosités de Jess Kidd (Les Presses de la cité) (11/02)

« Londres n’est-il pas l’endroit idéal pour cacher une enfant remarquable ? Et dans la mesure où elle est remarquable, eh bien, Londres ne manquera pas d’acquéreurs potentiels. »

Londres, 1863. Bridie Devine, détective spécialisée dans les cas délicats, fait face à l’affaire la plus complexe et la plus insolite de toute sa carrière. Christabel Berwick, l’héritière d’un baronet, a été kidnappée. Mais Christabel n’est pas une enfant ordinaire. Son existence a été cachée aux yeux de tous et ses étranges talents semblent effrayer son entourage autant qu’ils attirent l’attention des collectionneurs de curiosités.

Ne ménageant pas ses efforts pour retrouver l’enfant, Bridie entre dans un monde de chirurgiens déments et de saltimbanques mercenaires. Aidée dans sa quête par le fantôme tatoué d’un boxeur mélancolique qu’elle seule peut voir et par une femme de chambre à la carrure impressionnante, la jeune femme suit pas à pas les traces laissées par les ravisseurs, s’exposant ainsi à un passé qu’elle a tenté d’oublier. Résurrectionniste, chimiste excentrique, créature aquatique légendaire : autant de personnages qui hantent les pages de ce roman lyrique et gothique où le spectacle est roi, mais qui fait la part belle à une enquête digne des plus grandes énigmes policières.

Loup y es-tu ? de M.J. Arlidge (Les escales éditions) (11/02)

Dans les bois, personne ne vous entendra crier

Quelque chose de mauvais hante les sentiers de New Forest. D’abord, ce sont des cadavres chevaux sauvages retrouvés en morceaux. Puis ce sont des hommes et des femmes innocents dont les cris de désespoir résonnent encore. Mais personne ne les entend…

Traqués par une présence sans visage, les victimes sont transpercées de flèches et pendues aux chênes de la forêt. La détective Helen Grace doit faire face à un nouveau cauchemar. Pourquoi des campeurs sans défense sont-ils pris pour cible ? Que signifient leurs assassinats ? Est-ce un psychopathe ? La forêt demande-t-elle des sacrifices ?

Helen devra affronter les ténèbres les plus sombres pour résoudre son enquête la plus complexe et plus macabre à ce jour.

Tout est mal qui finit pire de Louis de Mauboy (autoédition) (14/02)

La veille d’Halloween, Nézi et ses copains, oublient leurs misères en se défonçant dans des clubs, tout en écoutant de la Hard Techno jusqu’à pas d’heure.

Quand se présente l’opportunité d’un cambriolage, ces éternels fauchés imaginent un plan de rêve qui changera leur vie…

Mais ils sont très loin de se douter de ce qui les attend, entre les murs de cette villa isolée…

Dans la campagne profonde, les monstres ne sont pas toujours ceux que l’on croit…

Le rêve tournera-t-il au cauchemar ?

La dernière tempête de Ragnar Jonasson (La Martinière) (25/02)

A Reykjavík, l’enquêtrice Hulda Hermansdóttir, la quarantaine, fuit sa famille dysfonctionnelle en se jetant à corps perdu dans le travail. Sa fille Dimma est en perpétuelle crise, et les relations avec son mari, Jo?n, se sont terriblement dégradées. A l’autre bout du pays, dans une ferme d’une vallée reculée de l’est de l’Islande, un couple est l’otage d’une terrible tempête de neige quand un homme vient frapper à leur porte et réclame l’asile pour la nuit.
Son discours est décousu, son regard, indéchiffrable. Les rafales reprennent de plus belle, l’électricité est soudain coupée : le couple se retrouve coincé avec l’inconnu. Pour tous, à Reykjavík ou dans la vallée perdue, ces quelques jours avant Noël vont tout faire basculer. La famille de Hulda explose. Et dans la petite ferme, deux mois après les faits, on a retrouvé deux cadavres. Un double meurtre sur lequel Hulda va se jeter pour tenter d’oublier son chagrin et sa colère.


Publicités

Vous pouvez retrouver tous ces romans en cliquant sur le lien.

7 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s