Coup de coeur

Sinestra de Armelle Carbonel

Aujourd’hui, je vous parle de Sinestra par Armelle Carbonel, publié aux Editions Ring. Ne m’en voulez pas, mais je tente quelque chose de nouveau, du moins je vais essayer de prendre une nouvelle approche pour vous parler de mes lectures. Un angle moins formel, bien plus cool pour tout le monde.
Ce sera sans doute un peu laborieux avec ce roman, car l’autrice m’a tellement envoûté par son histoire que je n’arrive pas à mettre de mots dessus…

Résumé de l’éditeur :

Suisse. 1942.
Le Val Sinestra, refuge isolé au cœur de la vallée des Grisons entouré de monumentales montagnes, accueille un convoi de réfugiés fuyant les horreurs de la guerre. Des mères brisées au bras de leur progéniture, des orphelins meurtris et atteints de désordres psychiques. Mais là où ils croyaient avoir trouvé la paix, les résidents vont réaliser que le mal a franchi la frontière avec eux.

Surnommée la  » nécromancière « , Armelle Carbonel est avec son style viscéral et son extrême maîtrise du suspense en huis clos, l’une des voix les plus captivantes du thriller contemporain. Récompensée à onze reprises, experte en manipulation et rebondissements, la nouvelle référence française du thriller psychologique entraîne le lecteur au cœur d’une véritable symphonie paranoïaque, dont l’intensité suscite une angoisse quasi inédite dans le monde du thriller.


– L’Enfer Suisse –

Pour une première avec Armelle Carbonel et avec les Editions Ring je peux dire que je suis conquis. L’autrice nous embarque dans un récit sombre, envoûtant, glaçant et sacrément émouvant. Nous allons suivre un groupe de réfugiés tentant de fuir les horreurs de la Seconde Guerre Mondiale en allant trouver asile dans les montagnes suisses et plus particulièrement au Val Sinestra, un ancien hôtel isolé de tout. C’est donc principalement au sein de ce Val Sinestra que l’histoire va prendre place et que l’Enfer va se déployer autour de nos personnages…

Armelle Carbonel a une plume magnifique et je n’exagère pas sur ce point. Cela faisait un certain moment que je n’avais pas lu un roman d’une aussi grande qualité narrative. L’autrice joue avec les mots, avec les sens, afin de nous embarquer dans cette sombre histoire. La plume nous envoûte et ne nous lâche absolument pas d’une semelle, afin de nous émouvoir, nous glacer le sang et nous intriguer. Les pages se tournent sans réellement s’en rendre compte, comme hypnotisé par l’horreur qui se déroule sous nos yeux. Sinestra est d’un équilibre incroyable, car l’autrice jongle entre une écriture poétique et une ambiance lourde, lugubre et malsaine.
Cette poésie de l’autrice Armelle Carbonel m’a beaucoup fait penser à celle présente dans les réalisations de M. Night Shyamalan et c’est un sacré compliment tout de même. 

avis-tomabooks-sinestra-armelle-carbonel-editions-ring

Sinestra est un roman qui se vit et qui se dévore à une vitesse incroyable, si bien qu’il est difficile d’en faire une analyse concrète. Armelle Carbonel nous offre un huis-clos de grande qualité qui nous entraîne dans l’horreur de la guerre, mais surtout l’horreur qui émane des Hommes. Le Val Sinestra prend une place importante dans l’histoire de cette autrice. Ce n’est pas seulement un décor et des paysages, mais c’est bien un personnage à part entière, voire le principal personnage. Ce refuge de l’Enfer prend vie sous la plume de l’autrice et il a même le droit à ses propres chapitres ajoutant une angoisse à l’horreur de l’histoire. On sent à travers ces quelques chapitres que le Val Sinestra prend vie sous nos yeux, qu’il a des émotions et des désirs. Celui-ci est au centre de tout et on a l’impression qu’il contrôle absolument tout, que ce soit les personnages ou la nature autour.

Cette aura maléfique s’ajoute à la situation déjà horrible, voire chaotique, que les personnages vivent. En effet, les affres de cette guerre se font sentir en chacun d’eux, notamment avec des cauchemars, des visions et la perte d’êtres chers.
Difficile de l’évoquer sans trop vous en dire, mais nous suivons des enfants avec quelques handicaps et vous vous doutez bien que leur présence n’est pas anodine dans ce contexte de guerre. Certains personnages sont attachants, d’autres le sont beaucoup moins et cela instaure une atmosphère lourde et inquiétante.
Dans ce refuge de l’Enfer, Armelle Carbonel ne vous épargnera absolument pas. Entre les scènes parfaitement explicites nous évoquant la folie et l’horreur humaine et d’autres beaucoup plus en retrait, mais qui fera cavaler votre imagination d’une façon horrible.

Voilà, si vous voulez vous lancer dans Sinestra de l’autrice Armelle Carbonel retenez bien que c’est un roman qui se vit et qui se ressent. N’essayez pas de chercher à déjouer les plans du Val Sinestra, mais plongez corps et âme dans cette histoire lugubre et poétique.





 

7 réponses »

  1. Je valide l’approche moins formelle de la chronique, j’essaie de faire de même mais ce n’est pas facile 😉 Pour revenir au roman, j’ai lu plusieurs avis très positifs et ton article renforce mon envie de le lire !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s