Littérature

Les cinq romans que j’ai adoré lire durant ma scolarité

Bonjour à tous,

Si je ne me trompe pas, septembre rime avec rentrée scolaire ! Je viens donc vers vous pour vous parler des cinq romans que les professeurs m’ont fait lire et que j’ai adoré. On ne va pas se mentir, l’école a ce pouvoir de vous dégoûter profondément de la lecture. La faute, sans doute, aux choix qui sont faits par l’académie et cette envie de nous faire bouffer de gros pavés, des classiques.

Qu’est ce que j’ai pu rechigner à lire les lectures obligatoires durant le collège et le lycée… Mais par moment, nous pouvons tomber sur un professeur hors du commun qui nous donne la possibilité de lire autre chose et d’aimer la lecture !
C’est avec une sélection de cinq romans que j’ai voulu rendre hommage à ces professeurs qui nous donnent goût à la lecture.

Les Thanatonautes de Bernard Werber

Les thanatonautes

L’homme a tout exploré : le monde de l’espace, le monde sous-marin, le monde souterrain ; pourtant il lui manque la connaissance d’un monde : le continent des morts.
Voilà la prochaine frontière.
Michael Pinson et son ami Raoul Razorbak, deux jeunes chercheurs sans complexes, veulent relever ce défi et, utilisant les techniques de médecine mais aussi d’astronautique les plus modernes, partent à la découverte du paradis.
Leur dénomination ? Les thanatonautes. Du grec Thanatos (divinité de la mort) et nautès (navigateur). Leur guide ? Le livre des morts tibétains, le livre des morts égyptiens mais aussi les grandes mythologies et les textes sacrés de pratiquement toutes les religions qui semblent depuis toujours avoir su ce qu’étaient le dernier voyage et le  » véritable  » paradis.
Peu à peu les thanatonautes dressent la carte géographique de ce monde inconnu et en découvrent les décors immenses et mirifiques.

Si je ne dis pas de bêtises, j’ai découvert ce roman par le biais de mon cours de français en première. Notre professeure de l’époque avait fait en sorte de nous faire lire autre chose que du classique pour nous familiariser à une autre forme d’écriture. Je me souviens encore des cris de protestations au fond de la classe car le roman était gros… Vous vous rendez compte 500 pages format poche, c’est horrible pour les non lecteurs.
Je n’ai pas attendu le dernier moment pour l’acquérir et le lire, je me souviens parfaitement l’avoir terminé quelques semaines en avance tellement ce roman m’avait plu et je m’étais même offert les suites. Je l’ai relu avec autant de plaisir quelques années après et cette histoire fonctionne encore sur moi.

Don quichotte de Miguel Cervantes

Don quichotte

Alonzo Quixada sera chevalier sous le nom de Don Quichotte ! Les gens le traitent de fou, mais qu’importe. Il veut vivre comme les héros de romans. Sur les routes d’Espagne, le voilà parti en quête d’exploits, intrépide et généreux. Avec Sancho Panza, son fidèle écuyer, il va vivre de fabuleuses aventures, mais pas du tout celles qu’il imaginait !

C’est toujours au lycée que j’ai pu découvrir ce roman par le biais de ma professeure d’espagnol. J’ai tout de suite accroché à ces deux briques grâce à l’originalité de sa parodie. Je n’ai pas senti le temps passer durant cette lecture et j’aimerai pouvoir le relire et l’acquérir pour le mettre dans notre bibliothèque.
Don quichotte est un roman qui m’a énormément marqué par son côté humain très mis en avant pour l’époque. Ce récit sonne tout à fait moderne et pourra vous procurer énormément de plaisir.

Les Misérables de Victor Hugo

Les misérables V.HUGO

Les Misérables Le destin de Jean Valjean, forçat échappé du bagne, est bouleversé par sa rencontre avec Fantine. Mourante et sans le sou, celle-ci lui demande de prendre soin de sa fille Cosette, confiée à un couple d’aubergistes malhonnêtes et sans scrupules. Jean Valjean tient sa promesse et adopte la fillette. Dès lors, Cosette devient sa raison de vivre. Mais son passé rattrape Jean Valjean, que l’inspecteur Javert traque.

Alors là, mon professeur avait fait fort puisqu’il nous l’a fait lire en classe de quatrième ! J’étais en pleine folie Harry Potter (folie qui n’a jamais disparue) et donc la vision de cette brique ne m’a absolument pas fait peur, bien au contraire. Je me suis retrouvé plongé dans cette histoire en quelques lignes et ensuite impossible de passer à autre chose. J’étais complétement absorbé par cette histoire de France et ses personnages haut en couleur.
Je me demande si je pourrais encore le relire maintenant vu comment je rechigne à sortir Notre Dame de Paris de notre bibliothèque réservée à notre PAL…

Sa majesté des mouches de William Golding

Sa majesté des mouches

Une bande de garçons de six à douze ans se trouve jetée par un naufrage sur une île déserte montagneuse, où poussent des arbres tropicaux et gîtent des animaux sauvages. L’aventure apparaît d’abord aux enfants comme de merveilleuses vacances. On peut se nourrir de fruits, se baigner, jouer à Robinson. Mais il faut s’organiser. suivant les meilleures traditions des collèges anglais, on élit un chef.

J’ai découvert ce roman en classe de seconde car notre cours de français portait sur les enfants roi. C’est avec entrain que je me suis lancé dans cette lecture puisque l’histoire me plaisait fortement et j’avais en tête un Battle Royal en plus doux. Je n’avais pas tord puisqu’il y a tout de même quelques moments de violence dans ce roman.
Ce que j’avais le plus apprécié, c’est le développement sur la création d’une nouvelle société et je pense que mon goût pour la société m’est venu de cette lecture. J’aimerais trouver d’autres romans dans cette idée mais je ne cherche pas assez je pense.

Le roi Arthur de Michael Morpugo

Le roi arthur

«C’est une longue histoire, une histoire de grand amour, de grande tragédie, de magie et de mystère, de triomphe et de désastre.C’est mon histoire. Mais c’est l’histoire surtout de la Table ronde où, autrefois, siégeait une assemblée de chevaliers, les hommes les meilleurs et les plus valeureux que le monde ait jamais connus. Je commencerai par le commencement, quand j’étais encore un enfant à peine plus âgé que tu ne l’es aujourd’hui.»

Ce roman jeunesse, je l’ai lu lorsque j’étais en classe de cinquième car nous étions en train d’étudier la royauté en cours d’anglais et que durant cette période j’étais absolument fan de mythologie et de sorcellerie.
Je n’ai que de très vagues souvenirs de cette lecture mais je me souviens l’avoir lu et relu durant de nombreuses années. J’avais trouvé cette histoire très passionnante et prenante. Quelques années après, j’ai voulu retrouver des romans parlant de cette histoire de façon plus adulte mais je n’ai jamais trouvé mon bonheur… Du coup, si vous avez des titres je suis preneur !

 

Voilà cette sélection touche à sa fin, en espérant qu’elle vous a plu et qu’elle vous a rappelé de bons souvenirs. Pour les autres, je vous souhaite une agréable rentrée des classes !
Si vous aussi vous avez eu des romans coup de cœur durant votre scolarité n’hésitez pas à en parler dans les commentaires.

16 réponses »

  1. Tu as eu de la chance tu as eu des bonnes lectures imposées par tes professeurs, et probablement de bons profs aussi. Je n’ai pas eu ça, pour ma part. Il préféraient s’acharner à nous faire lire du Chateaubriand que des lectures intéressantes à étudier et susceptibles de déclencher l’amour de la lecture chez nous.

    J'aime

    • Mon dieu, Chateaubriand… Je crois que j’aurais lu ça avec beaucoup de flemme… Le genre de lecture imposée mais qui ne donne aucun goût à la lecture. Je ne sais pas si l’éducation nationale et certains profs s’en rendent compte :/

      J'aime

      • Non absolument pas. Ils sont butes. Alors que le plus important dans les cours de français, selon moi, c’est clairement de développer l’esprit critique des enfants et leur goût pour les mots. Et ce n’est pas avec ce genre de lectures qu’ils vont y arriver.

        J'aime

        • Oh que non, j’ai connu beaucoup d’amis qui ne lisaient pas les œuvres données en cours et qui par la suite n’ont pas eu l’envie de lire pour eux mêmes. C’est tellement dommage :/

          J'aime

  2. Ahah, j’étais comme toi à rechigner face aux lectures scolaires ! Mais j’adore les cinq que tu as réussi à apprécier, j’aurais bien aimé les avoir au programme aussi^^ Il n’y a que Les Misérables que j’ai découvert à l’école dans cette liste et c’était par un biais détourné puisque c’était un tout petit chapitre qu’on avait écouté en livre audio. Le reste, il a fallu que je le lise seule !

    J'aime

    • Les profs et l’éducation nationale ont le chic pour nous faire peur face à la lecture… Ce n’est pourtant pas de cette manière qu’ils vont faire lire les jeunes…

      J'aime

  3. Quelle chance tu as eu de pouvoir lire du Bernard Werber à l’école ! Mon Dieu que j’aurais adoré entendre mes profs de français nous en parler ! C’est mon auteur préféré aussi peut être que mon avis n’est pas très suggestif x)
    J’ai moi aussi dû lire « Sa majesté des mouches » que j’avais beaucoup aimé !
    J’ai aussi « Les misérables » dans ma PAL, j’ai beaucoup de mal à le sortir, tout comme « Notre Dame » ..
    Je me souviens qu’au lycée, ma prof de français en seconde nous à fait lire « Jane Eyre » dont je suis tombée amoureuse de cette lecture ♥
    Bisous

    J'aime

    • J’étais sceptique face à cette lecture puis j’ai eu une révélation ! Werber est un auteur intriguant et très intelligent dans son propos. Je n’ai pas encore tout lu de lui mais je pense lire petit à petit ce qu’il a pu écrire.
      J’ai énormément de mal à sortir Notre Dame de la bibliothèque. Il me fait vachement peur !

      Aimé par 1 personne

  4. Je n’en ai lu aucun durant ma scolarité ( je parle surtout de ceux qui nous sont imposé ) mais j’ai lu Sa majesté des mouches dans le cadre de mon mémoire 😉

    J'aime

Répondre à pepparshoes Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s