Bilan

Le bilan culturel de mars 2017

Bonjour à tous,

Le mois d’avril débutera demain, il est donc temps pour moi de vous faire le bilan culturel de mars.
Que s’est-il passé durant les 31 jours de mars ? Et bien pas grand chose d’extraordinaire ! Je profite du beau temps qui revient en force pour sortir un peu plus à l’extérieur. C’est pourquoi le bilan risque de vous sembler court… La fin de mois rime aussi avec l’opération de stérilisation pour Mia, donc le rythme en prend un coup. Je suis un gros papa poule, du coup je passe mon temps à la surveiller. Quelque lectures, films et séries sont au programme ce mois-ci.

Au niveau de mes lectures

Purgatoire des innocents de Karine Giebel

J’ai débuté le mois avec la lecture du Purgatoire des innocents de Karine Giebel. J’avais déjà eu un énorme coup de coeur avec Satan était un ange. C’est donc le deuxième Karine Giebel que je lis et c’est une nouvelle fois un énorme coup de coeur. Ce roman n’est vraiment pas fait pour tout le monde. Il est sombre, très violent, insoutenable mais Karine Giebel réussit encore à y mettre de l’espoir et de l’amour. Les relations fraternelles sont une nouvelle fois magnifiques à souhait. Karine Giebel est vraiment une auteure à lire et à suivre de très près. Si vous voulez en savoir plus sur mon avis, c’est ici que ça se passe.

img_20170311_145231.jpg

Suite à cette lecture captivante et sombre, je me suis lancé dans mon tout premier Amélie Nothomb. Une lecture éclair puisque Cosmétique de l’ennemi ne fait à peine plus de 100 pages. C’est un roman qui doit se dévorer d’une traite pour profiter pleinement de l’histoire. Un dialogue un peu fou entre deux personnes qui n’a pas su me combler au maximum. L’écriture est soignée, intelligente mais le propos est vu et revu.
Je ne laisse pas tomber Amélie Nothomb pour autant puisque quatre autres romans m’attendent dans ma bibliothèque. Si vous voulez en savoir plus sur mon avis, c’est par ici que ça se passe.

Un dernier roman m’a accompagné durant tout ce mois de mars. Il s’agit du dernier Bernard Minier, Nuit. Un roman que je lis pour le site Bulles de Culture pour lequel je travaille à côté du blog. Nuit, c’est le retour de Servaz et de son ennemi intime Hirtmann. Les deux hommes vont jouer au jeu du chat et de la souris et c’est aussi un nouveau Servaz que nous offre Bernard Minier. Un Servaz qui doit relever beaucoup de défis et surmonter de nombreux problèmes dans sa vie. Nuit est un thriller de grande qualité et que vous pouvez retrouver dans vos librairies depuis le 23 février.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s