Cinéma

Cinq films rock et metal

La fête de la musique arrive à grand pas, mais Covid 19 oblige, la soirée risque d’être bien trop calme… Du coup, j’ai pensé à vous, les amoureux de la musique, et plus particulièrement du rock et du metal !

Au programme du jour : Cinq films résolument rock et metal, mais surtout vachement culte, histoire de vous faire bouger de votre canapé durant une longue soirée de visionnage.

CINQ FILMS ROCK ET METAL

Wayne’s World de Penelope Spheeris

Autant commencer par l’un des plus cultes, du moins pour moi. Wayne’s World de Penelope Spheeris est la quintessence du film rock, de l’humour absurde (lourd pour certains), mais qui fonctionne toujours aussi bien, même après autant d’années. L’histoire est assez simple, puisque nous allons suivre Wayne Campbell et Garth Algar découvrant le monde du showbiz suite à leur émission pirate dans leur cave. Le long-métrage navigue dans l’univers rock à travers plusieurs séquences plus cultes les unes que les autres (Bohemian Rhapsody en play-back dans la voiture, No Stairway to Heaven ou encore le solo de batterie de Garth). Mike Myers et Dana Carvey sont au sommet de leur art et passent leur temps à multiplier les pitreries pour notre plus grand bonheur (Schwing !). Mention spéciale pour la VF qui est orchestrée par l’équipe des Nuls et c’est un régal.

Detroit Rock City d’Adam RIfkin

Peut-on faire plus rock que Wayne’s World ? Bien sûr ! Surtout quand il s’agit de mettre en scène quatre ados fan du groupe Kiss et qui sont prêts à tout pour aller voir le groupe lors de leur passage en ville. Je dois bien avouer que cela fait des années que je ne l’ai pas vu et que je ne le vois pas assez souvent passer, mais je me souviens encore de contempler la jaquette de la VHS lorsque j’étais plus jeune. Je me doute que c’est la nostalgie qui parle, mais je ne peux m’empêcher de ressentir une certaine affection pour Detroit Rock City et cette histoire qui reflète parfaitement ce que certains jeunes ont pu vivre à l’époque. Entre humour et leçon de vie, Adam Rifkin livre un long-métrage poignant sur une passion et sur une transgression qui n’est pas compris de tous, et ce même encore aujourd’hui.

Deathgasm de Jason Lei Howden

Attention, cette fois-ci, on part vraiment plus du côté obscure de la force avec un long-métrage qui parlera davantage aux amateurs de Thrash Metal, de Death ou encore de Black Metal. Deathgasm pourra en laisser certains sur le carreau, puisque le réalisateur référence à mort son film à base de corpse paint, de musique plus obscures. Mais la force de ce long-métrage réside dans le fait que Jason Lei Howden a travaillé avec Peter Jackson sur Le Hobbit au niveau des effets spéciaux et qu’il est un grand amateur de cinéma de genre. Résultat : Deathgasm est un magnifique retour au source de l’horreur comique et gore des années 80 marqué justement par Bad Taste et Braindead de Peter Jackson ou encore de Evil Dead 2 de Sam Raimi.
Le réalisateur offre un film à l’univers trash, gore et surtout d’un humour corrosif qui fait du bien par là où ça passe. Si vous aimez les jeunes gens combattant les forces du Mal à coup de tronçonneuse ou encore de godemichés, vous êtes au bon endroit !

Spinal Tap de Rob Reiner

Tout aussi culte que Wayne’s World, Spinal Tap est un documentaire parodique qui suit les mésaventures d’un groupe de Heavy Metal fictif. Entre guerres d’ego, plan de concert qui foire ou encore les morts absurdes de leurs différents batteurs, ce long-métrage est un condensé parfait d’un humour absurde digne des Monty Python. Ce faux documentaire signé Rob Reiner est une madeleine de proust pour tous les amateurs de Heavy Metal et il n’est pas rare d’entendre quelques répliques entre musiciens. Bref, Spinal Tap est une parodie parfaite qui surfe sur des événements réels et d’autres fictifs qui vous rappelleront, je suis sûr, certaines choses que vous avez déjà pu vivre en concert ou avec votre groupe.

Tommy de Ken Russell 

On quitte la comédie et la parodie pour partir vers l’étrange opéra rock qu’est Tommy signé par Ken Russell et inspiré directement par l’album éponyme de The Who. Si je vous dis que le film est étrange, ce n’est pas pour rien. Je me souviens encore de mon premier visionnage sur grand écran et je crois que je n’avais pas bien compris tout ce que j’avais eu devant les yeux. J’ai par la suite vu d’autres long-métrage de Ken Russell et la folie a continué. Véritable art total, Tommy est une oeuvre psychédélique sur le rejet de la religion, sur la folie de la musique, sur le fanatisme des foules et sur le culte de la personne.
Autant vous le dire tout de suite, Ken Russell n’offre pas un film accessible pour tous, mais une oeuvre incroyablement riche et folle qui vous restera en mémoire pour toute votre vie.

Une sélection de films à voir

6 réponses »

  1. Mégateuf ! Rock et cinéma ont fait la paire depuis longtemps (le rock du bagne avec un petit jeune nommé Presley).
    J’adore cette sélection car je découvre tout un tas de films que je ne connaissais pas, notamment ce « Detroit Rock City » qui Kiss le MC5 sans vergogne. Et puisqu’on est au cœur de la ville du bruit, je suis surpris de ne pas voir dans la liste complémentaire l’excellent documentaire de Jim Jarmusch sur les Stooges dont j’ai dit grand bien sur le Tour d’Ecran ! No fun to be alone… 😦

    Aimé par 2 personnes

    • Merci de ton passage 🙏. J’aime beaucoup quand les réalisateurs s’envolent du côté du rock pour nous offrir quelque chose de cool, voire parfois de sulfureux.
      Comme je l’ai dit pour Detroit Rock City, je ne garantis rien en terme de qualité haha.
      Je n’y avais pas pensé à celui-ci, alors que je l’avais aimé et chroniqué à l’époque… SHAME.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s