Bilan

Le bilan culturel de mars 2018

Bonjour à toutes et à tous,

Le mois de mars se termine et il est donc temps d’en faire le bilan… Alors que s’est-il passé durant les 31 jours ?
Mon contrat s’est terminé, ce qui veut dire que j’ai un peu plus de temps devant moi. C’est ainsi que je suis parti quelques jours à Aix-en-Provence. Première découverte pour moi et c’était génial. La ville est agréable et j’ai pu profiter un maximum du soleil !
J’ai également pu profiter de cette période pour aller à un concert, dont le live report se trouve sur le blog.
Pour le blog, je reste assez constant au niveau du nombre d’articles, de livres lus et de films visionnés.
Vous l’aurez compris, mars a été un très bon mois. Le moral remonte en flèche depuis quelques jours, même si mon épaule fait encore des siennes…

Au niveau des lectures

tomabooks-la-femme-a-la-fenetre-aj-finnEn ce début de mois, j’ai pu découvrir la nouvelle sensation de ce premier trimestre 2018, à savoir La femme à la fenêtre de A.J. Finn. Ce roman, je l’ai vu circuler de nombreuses fois sur les réseaux sociaux anglophone et j’ai tout de suite voulu savoir un peu pourquoi.
Je ne connaissais pas du tout l’auteur, ni le résumé de cette histoire et je me suis fait embarquer dans un très bon thriller psychologique teinté d’influence venant tout droit du cinéma des années 40 – 50, notamment avec les longs métrages d’Hitchcock.
La femme à la fenêtre est vraiment une réussite dans le genre, car A.J. Finn a su mêler ses diverses influences à une histoire un peu plus moderne, notamment avec son personnage principal. L’ambiance de ce roman est très bien travaillée et on ne peut s’empêcher de l’imaginer en noir et blanc. Bref, je vous en parle un peu plus longuement dans cet article.

bty

Pour faire la route jusqu’à Aix-en-Provence, il me fallait quelques lectures qui puisse me tenir en haleine durant plus de quatre heures. C’est tout naturellement que je me suis dirigé vers les romans de Maxime Chattam. La saga Autre monde me fait de l’oeil depuis quelques mois déjà et les commentaires positifs m’ont donné envie de me lancer. C’est ainsi que j’ai pu lire L’alliance des trois, ainsi que Malronce.
Maxime Chattam signe ici deux très bonnes histoires qui se complètent très bien. Le sujet est assez basique en soit, mais l’auteur y ajoute ses nombreuses influences et celle-ci apporte un vent de fraîcheur au genre. C’est une grande aventure que l’auteur nous offre et nous suivons avec plaisir nos trois héros dans leurs différentes quêtes et découvertes. Autre Monde n’est pas forcément une saga pour adolescent, bien au contraire. Celle-ci regorge de surprise, mais aussi de noirceurs et de violences dont Maxime Chattam nous avait habitué dans ses thrillers. En tout cas, les deux tomes ont été lus très rapidement et je n’ai qu’une hâte, c’est de retrouver nos héros dans le troisième tome.

Processed with VSCO with f2 preset

En cette fin de mois, il me fallait une lecture qui me fasse envie, une lecture qui me relance dans un bon rythme. J’ai d’abord tenté L’évangile selon Satan, que j’ai finalement laissé de côté et mon regard s’est posé sur Creuse la mort de Paul Clément. Après avoir dévoré Les décharnés, je me suis dit que ça serait sûrement du même acabit. Je ne me suis pas trompé… Paul Clément vous attrape dès les premières lignes dans un thriller horrifique des plus subtiles. Dans un premier temps, nous naviguons dans une ambiance un peu paranoïaque. On s’interroge sur notre “héros” qui est en plein Burn-out, ainsi que sur son entourage. Les événements se multiplient et nous n’avons presque aucun indice. Paul Clément nous mène en bateau et ceux pour notre plus grand plaisir. Une fois que le tout explose, nous sommes pris de court et nous ne savons pas vraiment ce qu’il nous arrive. Avec Creuse la mort, Paul Clément signe un roman vraiment réussi et instaure une ambiance assez particulière qui vous restera en tête quelques jours après, une fois le livre terminé.

Processed with VSCO with g3 preset

Au niveau du septième art

tomabooks-scene-lady-bird

C’est en tant que curieux et sans attentes précises, que je suis allé voir Lady Bird. J’avais vu plusieurs critiques descendant le film, tandis qu’une blogueuse, dont j’admire les analyses, en est revenue enchantée. Je ne savais donc vraiment pas à quoi m’attendre. Je vais être clair tout de suite, Lady Bird n’est pas un film inoubliable de par sa réalisation et son actrice. Non pas que cela soit mauvais, bien au contraire, mais ce n’est juste pas marquant. La réalisation est soignée, légère et vivante, à l’instar de son actrice et de son personnage. Lady Bird nous conte le passage de l’adolescence à l’âge adulte, les premiers émois amoureux, la première fois, l’amitié qui se perd, qui se trouve, les disputes avec les parents, les rêves et les départs à la fac. Le film brasse ces moments avec une justesse et une petite pointe de fraîcheur qui fait du bien. Le personnage de Lady Bird a beaucoup de défauts. Elle fait des erreurs, mais elle croit en elle avec force et fera tout pour réaliser son rêve. Je me suis tout de même beaucoup retrouvé dans cette histoire, notamment au niveau du contexte social de Lady Bird et de son désir de trouver mieux ailleurs. Bref, je vous en parle un peu plus longuement dans cet article.

 

tomabooks-hellboy-del-torroComme vous le savez sans doute déjà, suite à mon article sur The shape of water, j’aime le travail de Guillermo Del Torro. C’est donc ainsi que j’ai voulu revoir certains films de sa filmographie, afin de retourner dans son univers. J’ai donc revu Hellboy avec autant de plaisir que la première fois, voire peut-être plus, car mon œil est maintenant plus aiguisé. Ce film m’a, une nouvelle fois, embarqué dans l’univers fantastique de ce réalisateur et j’ai été émerveillé par les différentes utilisations des couleurs (rouge, bleu, jaune, etc.). Le réalisateur revient avec un personnage fort, touchant et fortement cynique, qui n’espère qu’une chose, devenir normal et ne plus être un monstre.

tomabooks-le-telephone-sonne-toujours-deux-foisOn a voulu se faire une dernière soirée à la cool entre frère la veille de mon départ et du coup nous avons regardé un film que l’on avait déjà vu quand j’étais beaucoup plus jeune. Le téléphone sonne toujours deux fois marque, si je ne me trompe pas, la carrière des Inconnus au cinéma et sur la scène. Comme vous pouvez l’imaginer, le film est une parodie et celui-ci reprend les ficelles des films policiers des années 60 – 70 avec son lots de références et de situations plus absurdes les unes que les autres. Un très bon moment entre frère qui m’a fait beaucoup de bien.

tomabooks-lotr-jacksonJe n’avais pas pu voir le premier épisode, car je suis allé visiter la ville d’Aix-en-Provence et de Marseille durant quelques jours, je me suis rattrapé avec Le seigneur des anneaux – les deux tours une fois de retour. Quel plaisir de retrouver cette saga sur grand écran ! Les sensations étaient énormes et les frissons sont arrivés dès les premières notes du thème musical. J’attendais la bataille du Gouffre de Helm avec une grande impatience et je n’ai pas été déçu… J’en ai pris plein les yeux durant plus de 3h30… Peter Jackson est vraiment un maître pour composer une fable cinématographique aussi forte. Cependant, je me rends compte que cette version longue offre quelques scènes assez dispensables, car certaines sont présentes uniquement pour du remplissage et le style. Mais je chipote, la séance fût très bonne !
Je n’ai malheureusement pas pu aller voir le final de cette saga à cause de mon épaule qui m’a beaucoup fait souffrir le jour-même… Je me console en me disant que j’aurais bien l’occasion un jour de revivre cette saga sur grand écran et de, pourquoi pas, faire un marathon.

tomabooks-ghostlandC’est avec énormément d’attente que je suis allé voir le nouveau film de Pascal Laugier. Après m’avoir fait ressentir une multitude de sensations et de sentiments devant Martyrs, j’attendais beaucoup de ce Ghostland. Comment vous dire que j’ai été complètement conquis par ce long métrage. Pascal Laugier réussit à créer un film combinant toutes ses influences et son savoir-faire, pour offrir un grand moment d’angoisse et d’horreur. Le film joue sur quelques peurs profondes et sur son ambiance, pour ensuite user de sa brutalité sur nous, spectateur. Le film m’a fait, encore une fois, ressentir beaucoup de sensations et je me suis pris des coups tout au long du film. Ghostland est moins insoutenable que Martyrs, mais il n’en reste pas moins efficace de son procédé. Pascal Laugier signe ici un film d’horreur qui restera dans les mémoires et qui deviendra, j’en suis certain, un classique du genre. Je vous laisse avec mon article pour avoir un avis plus complet.

tomabooks-lara-croft-tomb-raiderOn change de registre avec la nouvelle adaptation du jeu vidéo Tomb Raider par Roar Uthaug. Je ne connaissais pas vraiment l’univers de Tomb Raider, mais je dois dire que la bande annonce m’avait vraiment convaincu. C’est ainsi que je me suis rendu assez rapidement au cinéma pour en juger par moi-même. Alors, je ne vais pas vous le cacher, le film est assez moyen, notamment dans sa partie se déroulant sur l’île, que j’ai trouvé assez pauvre en terme de développement. Il y a un effort de fait sur le genre de l’aventure, même si j’ai eu l’impression de voir une cinématique de jeu durant la totalité du film et le traitement réservé au personnage de Lara Croft est vraiment bien venu. On s’intéresse vraiment aux capacités de ce personnage et non à sa plastique.
Cependant, le film pêche dans la construction de ses personnages… Le méchant est vraiment méchant, aucune nuance n’est apportée et l’intelligence de Lara est encore à prouver… Elle réussit à déchiffrer deux énigmes et prend quelques décisions assez bizarres. Tous les défauts de ce film prennent le pas sur le reste, mais je vous laisse lire l’article que j’en ai fait pour vous en faire une meilleure opinion.

tomabooks-hostiles-2018J’ai mis du temps à pouvoir aller le voir, mais c’est chose faite ! J’ai pu me rendre à une des dernières séances d’Hostiles de Scott Cooper et je suis très heureux de l’avoir vu. Véritable fresque humaniste et dramatique, Scott Cooper s’attaque au genre du Western avec brio. Nous allons suivre des personnages brisés par la vie et par les actes qu’ils ont dûs commettre. Scott Cooper s’entoure d’une équipe de talent pour mettre en lumière cette caravane d’individu. Tout est parfait dans ce film, que ce soit la scène d’ouverture ou les deux scènes de fin, le traitement des personnages, la photographie, le choix des cadres et le rôle de la composition musicale.
C’est un profond voyage dans la psyché humaine que le réalisateur vous invite à suivre. Je ne vais pas encore m’étendre sur ce film et je vous renvoi à l’article que j’ai pu en faire.

tomabooks-ready-player-one-steven-spielbergC’est avec appréhension que je suis allé voir le tout dernier de Steven Spielberg dès le premier jour de sa sortie. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, mais je peux dire que Ready Player One a été une très belle aventure. Steven Spielberg m’a fait vivre quelque chose de fort, de touchant et j’ai eu des étoiles pleins les yeux. Le film est une prouesse de techniques et de mises en scènes. Le réalisateur nous prouve qu’il peut faire ce qu’il veut avec sa caméra et lui donne une rythmique folle, notamment lors du premier défi. Ready Player One est un film pour les grands enfants, mais aussi pour les plus jeunes d’entre nous qui ont peur de grandir. Ready Player One va, sans aucun doute, entrer dans l’Histoire du cinéma et cela fait du bien de voir un spectacle de cette ampleur. Spielberg montre encore une fois qu’il est un grand réalisateur. Pour en savoir plus, je vous laisse lire mon avis plus complet.

Au niveau des séries TV

tomabooks-stranger-things-2En ce moment, j’ai pas mal de temps devant moi et cela m’a permis de regarder quelques petites séries. C’est ainsi que j’ai commencé par la saison deux de Stranger Things (oui, je suis en retard). J’avais beaucoup apprécié la première saison et j’avais très envie de découvrir les nouveautés. Je peux dire que je n’ai pas été déçu, à part sur un arc narratif, mais pour le rester la deuxième saison me semble plus équilibré que la première. Les scénaristes s’intéressent plus aux personnages et nous les voyons évoluer devant nous. De nombreux thèmes ont été évoqués comme le deuil, l’amitié, la jalousie, la quête d’identité est également très forte avec Eleven, ainsi que la paternité. Bref, cette deuxième saison de Stranger Things me semble plus humaine. Pour le reste, l’ambiance est toujours aussi bonne et j’ai beaucoup aimé les clins d’oeil qui sont fait aux Goonies, mais aussi et surtout pour ceux fait au film Aliens… Si vous voulez en savoir plus, je vous laisse le lien de mon article.

tomabooks-ash-vs-evil-dead.jpgMoi qui suis très fan du travail de Sam Raimi, je n’avais pas encore pris le temps de regarder Ash VS Evil Dead. C’est maintenant chose faite et quel régal ! J’ai pu voir tous les épisodes sortis à ce jour et je peux vous dire que j’ai pris mon pied. J’ai une petite préférence pour la première saison, car elle pose les bases de l’histoire et je la trouve plus équilibré et rythmé. Nous retrouvons la mise en scène de Sam Raimi, même s’il n’a réalisé que le pilote. Pour le reste, l’ambiance loufoque d’Evil Dead II est bien présente et celle-ci fait énormément de bien à suivre. Cette série se démarque réellement de tout ce qui peut se faire en ce moment, notamment grâce à son ton très décalé, son personnage de Ash (le meilleur) qui est misogyne, raciste et carrément vieux jeu. Bref, Ash VS Evil Dead c’est un grand oui pour moi.

Encore un gros mois qui se termine et le prochain risque de lui ressembler. En tout cas, j’ai hâte de revenir pour vous proposer de nombreux avis et quelques rendez-vous !
Je commence déjà à travailler sur un projet qui n’arrivera pas avant quelques mois, mais ce travail prend pas mal de temps, mais l’envie est là.
J’espère que vous avez passé un bon mois de mars et que vous avez découvert pleins de belles choses.

6 réponses »

  1. Quel riche mois de passer, je n’ai jamais visité Marseille mais ce doit être une belle ville, avec la mer à côté ce doit être sympa^^ !
    Autre monde est une saga qui m’intrigue beaucoup, je me laisserai bien tenter !! Sinon, je suis impatiente d’aller voir Ready Player One, j’en ai entendu beaucoup de bien jusqu’à maintenant !
    J’espère que ça ira mieux avec ton épaule, bon courage et je te souhaite un chouette mois d’avril 🙂

    J'aime

    • En effet, c’est une très belle ville aux multiples facettes 🙂 Je ne suis resté qu’une seule journée, mais j’ai tout de même pu voir un peu de sa richesse et de ses paysages 🙂
      Tu peux y aller les yeux fermés je pense ! En tout cas, j’ai énormément aimé les deux premiers tomes 🙂 Oh, j’attendrai ton retour sur RPO avec impatience ! Je pense le revoir une fois tellement j’ai rêvé devant ce film 🙂
      Merci beaucoup ! Bon mois d’avril à toi aussi 🙂

      J'aime

Répondre à Léna Bubi Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s