Cinéma

Lady Bird de Greta Gerwig

Bonjour à toutes et à tous,

On se retrouve aujourd’hui pour parler une nouvelle fois de cinéma. Lady Bird de Greta Gerwig était le dernier film de février que je voulais voir, surtout par effet de curiosité. En effet, Lady Bird a déjà raflé le Golden Globes pour le meilleur film musical ou comédie, ainsi que celui de la meilleure actrice dans un film musical ou comédie pour Saoirse Ronan. Le film de Greta Gerwig est également nommé plusieurs fois aux Oscars qui auront lieu dans la nuit de dimanche à lundi, pour le meilleur film, la meilleure réalisatrice, la meilleure actrice, la meilleure actrice dans un second rôle et pour le scénario original. Je reviendrai sur ce point par la suite.
C’est donc cette flopée de nomination qui m’a poussé à me rendre dans une salle obscure pour me faire mon propre avis.
Alors, Lady Bird est-il un film capable de tout rafler ? Je vous donne mon avis dans la suite de cet article.

tomabooks-affiche-lady-bird

Synopsis :

Christine « Lady Bird » McPherson se bat désespérément pour ne pas ressembler à sa mère, aimante mais butée et au fort caractère, qui travaille sans relâche en tant qu’infirmière pour garder sa famille à flot après que le père de Lady Bird a perdu son emploi.

 

Adolescence et relation mère/fille

 

Greta Gerwig livre avec Lady Bird un film sur l’adolescence et le passage à l’âge adulte authentique et sincère. L’histoire prend place dans la petite ville de Sacramento et nous allons suivre le parcours initiatique, l’évolution de cette jeune Lady Bird. La réalisatrice livre, dans son premier film, un regard sur une Amérique de 2002 qui n’a pas beaucoup changé, selon moi.
Partant d’une histoire classique autour de l’adolescence, Greta Gerwig réussit à nous proposer un film plein de fougue, à l’instar de son héroïne Lady Bird. La réalisation m’a semblé classique et n’est pas sans défaut, notamment au niveau de certaines scènes qui m’ont paru moins maîtrisé en terme de mise en scène. Cependant, il ne faut pas oublier que c’est un premier long métrage. Là où la réalisatrice se démarque, c’est dans son montage qui est à l’image de son héroïne. Celui-ci est grinçant, parfois amère et apporte une justesse à l’enchaînement de l’histoire. Greta Gerwig nous invite à suivre une tranche de vie et nous allons être avec des personnages qui vivent et interagissent entre eux.

 

tomabooks-scene-lady-bird

Comme je vous le disais précédemment, Lady Bird conte la fin de l’adolescence et le passage à l’âge adulte avec une sincérité parfaite. Nous allons suivre les premiers émois amoureux de notre héroïne, son questionnement sur la sexualité, l’évolution de ses amitiés. Lady Bird rêve de quitter sa Californie natale pour aller étudier de l’autre côté du chemin de fer, c’est-à-dire à New York. La relation avec sa mère est assez conflictuelle, chacune ne sachant pas comment exprimer leur sentiment. La mère de famille tente de joindre les deux bouts tout en inculquant la meilleure éducation possible. La jeune Christine fera tout pour ne pas ressembler à sa mère, qu’elle juge trop sévère avec elle. Greta Gerwig ne donnera jamais raison à l’une et à l’autre. Elle offre un équilibre parfait entre les deux personnages et cela fonctionne vraiment très bien. Nous connaissons les raisons de ces disputes, sans que les personnages aient besoin de nous l’expliquer. L’incompréhension entre ses deux personnages offre une première scène qui me restera en mémoire.

tomabooks-lady-bird-america
Cette jeune fille est dans une phase où elle s’ennuie dans cette petite ville qu’elle a toujours connu et rêve d’un ailleurs qui pourrait lui permettre de s’améliorer, d’être quelqu’un d’autre. C’est ainsi que la jeune fille va multiplier les mensonges, afin de changer, durant quelques instants, de classe sociale.
C’est à travers son personnage que Greta Gerwig nous livre une vision de la classe moyenne américaine. Celle qui connaît les difficultés, le chômage, les heures supplémentaires et qui ne peuvent pas bénéficier du meilleur enseignement. Je me suis entièrement retrouvé dans le personnage de Christine qui se fait appeler Lady Bird. Comme elle, j’ai rêvé de changement, de m’éloigner d’une vie que je voulais cacher. Comme elle, j’ai traîné avec la classe supérieure de ma toute petite ville et cela ne m’a pas rendu plus heureux, bien au contraire.

 

Lady Bird est un film sincère, mais qui n’est pas exempt de défauts. Il ne me restera pas forcément en mémoire, mais il m’aura fait passer un bon moment en compagnie de Lady Bird, incarnée par la généralissime Saoirse Ronan, ainsi qu’avec le reste du casting qui est parfait, selon moi. Lady Bird aura su me rappeler mon adolescence, qui commence à vraiment s’envoler et pour cela je tenais à remercier la réalisatrice.

 

Si vous souhaitez vous procurer Lady Bird en format physique, cliquez sur le lien

5 réponses »

    • J’espère que tu vas passer un bon moment devant ce teen-movie qui reste tout de même très bon. Rien que pour le casting, les personnages et les relations qu’ils entretiennent, Lady Bird est à voir au moins une fois

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s