Cinéma

Les heures sombres de Joe Wright

Bonjour à tous,

On se retrouve aujourd’hui avec un nouvel article cinéma. Les heures sombres est typiquement le genre de film vers lequel je n’allais pas forcément me tourner. Cependant, je suis tombé par hasard sur l’interview de l’équipe de tournage, de son réalisateur et de son acteur principal, à savoir Gary Oldman. J’ai vu quelques images des préparatifs autour de cet acteur et toute cette vidéo m’a convaincu de me rendre au cinéma. Alors, ça donne quoi ? Cela fait déjà deux jours que je laisse ce film et mon avis mijoter dans mon esprit, afin de vraiment comprendre ce que j’ai eu devant les yeux. Je ne vous le cache pas, c’est un coup de cœur.

tomabooks-affiche-les-heures-sombres

Synopsis :

Homme politique brillant et plein d’esprit, Winston Churchill est un des piliers du Parlement du Royaume-Uni, mais à 65 ans déjà, il est un candidat improbable au poste de Premier Ministre. Il y est cependant nommé d’urgence le 10 mai 1940, après la démission de Neville Chamberlain, et dans un contexte européen dramatique marqué par les défaites successives des Alliés face aux troupes nazies et par l’armée britannique dans l’incapacité d’être évacuée de Dunkerque.

Dans l’intimité dans un homme politique

Joe Wright a un talent fou pour entrer dans l’intimité de ses personnages, mais sans pour autant être dans le voyeurisme ou dans le pathos. Nous suivons Winston Churchill, sa famille et son équipe tout au long de ces quelques jours de crises. Le réalisateur montre un personnage hors norme, toujours prêt à mettre ses valeurs au service de son pays, même quand son entourage politique ne veut pas le suivre. S’il y a bien une chose que je ne savais pas, c’est que cet homme n’était pas forcément très apprécié dans le monde politique. Winston Churchill va être lancé dans le grand bain, alors que la Grande Bretagne et l’Europe entière subissent les attaques et l’invasion de l’armée allemande.
Les heures sombres revient sur l’opération Dynamo, que nous avions pu voir cet été dans le film Dunkerque de Christopher Nolan. Aucune redite cependant, puisque cette fois-ci, nous voyons l’envers du décors et les décisions politiques.

tomabooks-joe-wright-darkest-hour
Winston Churchill est un homme bourru, énergique, impatient et impulsif. Il maîtrise l’art du discours et de la joute verbale à la perfection, ce qui en fait un adversaire redoutable pour les autres, mais surtout pour Hitler. Il y a eu un très bon travail sur les dialogues, car il retranscrit à la perfection la puissance orale de cet homme (depuis que je suis revenu de la séance, je regarde des vidéos de Winston Churchill et c’est impressionnant). Au niveau de la réalisation, je peux dire que Joe Wright maîtrise son film. Il n’y a pas forcément de grosse prise de risque en termes de mises en scènes, même si certains cadres m’ont beaucoup plu et m’ont impressionné. Nous restons dans le cadre propre d’un Biopic, même si Joe Wright offre quelque chose de différent, grâce à une certaine maîtrise de la lumière. Je trouve qu’il y a un traitement lumineux particulier, notamment lors des scènes dans le parlement où l’on pourrait presque parler de clair-obscure et d’oeuvres picturales.

tomabooks-les-heures-sombres-joe-wright

Les heures sombres se démarque des biopics par son rythme intense, qui représente très bien le tempérament de Winston Churchill, mais aussi l’état de crise que subit le pays. L’utilisation de ce rythme permet de ne pas lâcher le film des yeux et de ne pas voir passer les deux heures. Les dialogues aident également à rester scotché au film (oui, j’en reviens aux dialogues), Les heures sombres traitent d’un sujet délicat, mais réussit tout de même à insuffler une dose d’humour à l’anglaise qui fonctionne divinement bien.

Gary Oldman est en route pour l’oscar

Avant de me pencher sur la prestation de Gary Oldman et de sa possible récompense aux Oscars, il faut souligner que sa performance serait moindre sans tous les acteurs qui lui ont donné la réplique (Kristin Scott Thomas et Lily James notamment), mais également sur l’incroyable travail de Kazuhiro Tsuji.

tomabooks-les-heures-sombres-lily-james
De ce que j’ai plus glaner en termes d’informations, c’est qu’il a fallu six mois à Kazuhiro Tsuji pour réussir à obtenir un moulage proche de la perfection. Un travail titanesque donc, afin de permettre à Gary Oldman de terminer sa transformation.
Avant la ressemblance physique, Gary Oldman a énormément travaillé sur la voix et la gestuelle de Winston Churchill. Je peux dire, après avoir vu des archives de cet homme, que Gary Oldman s’en est rapproché au maximum. Ce travail de fourmi prouve que l’acteur était investi dans son rôle et qu’il a voulu donner le maximum. Ce qui n’est pas étonnant si on regarde sa filmographie de près et toutes ses transformations physiques (Sid Vicious, Dracula, Sirius Black et tant d’autres encore).
Bref, Gary Oldman est Winston Churchill dans Les heures sombres et il mériterait de décrocher la statuette. De plus, l’acteur a été récompensé ce dimanche au Golden Globes et on peut dire que c’est souvent bon signe.

tomabooks-churchill-les-heures-sombres

En bref, allez dans votre salle la plus proche, afin de voir un des meilleurs films de ce début d’année 2018. La réalisation est maîtrisée et le travail des acteurs, mais surtout de Gary Oldman est impressionnant. Les heures sombres n’est pas un Biopic comme les autres et cela fait du bien.

4 réponses »

  1. J’ai trouvé que ce film était une merveille, surtout avec la redondance posée par le film Dunkerque, sorti l’été dernier! À la fin du film, ma seule réflexion fût… « On aimerait en voir plus! »

    Aimé par 1 personne

    • C’est exactement ça ! Les deux films sont à voir en parallèle et c’est magique. La prestation de Gary Oldman est parfaite et donne la pleine puissance de ce biopic 🙂

      J'aime

  2. J’avais peur que le jeu d’Oldman soit caché par le maquillage (très réussi soit dit en passant) qu’on lui a appliqué. Mais non, son interprétation est remarquable, et le film vraiment beau en effet avec, comme dit, cette bonne référence à ce côté « clair-obscur » qui l’habite perpétuellement. Un vraiment bon film !

    J'aime

    • Oldman est parfait dans ce rôle et je n’avais aucun doute dessus. Il est intéressant de le voir en parallèle de Dunkerque, afin de ressentir la puissance de la narration et des enjeux.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s