Bilan

Le bilan culturel de février 2017

Bonjour à tous,

Le mois de mars est déjà bien entamé, il est temps pour moi de vous parler du petit mois qui vient de s’écouler. J’ai pu voir que cette nouvelle façon d’écrire mes bilans vous a plu et ça me pousse à continuer. Donc si vous vous rappelez du bilan précédent, je vais vous parler de mes lectures mais aussi des films et des séries que j’ai pu voir.

Alors, que s’est-il passé durant les 28 jours de février ? Et bien, je me suis enfin fait à ce nouveau quartier. J’ai pu prendre un nouveau rythme de vie et reprendre le rythme de lecture que j’avais il y a quelques mois. Je profite également de la vie, je sors un peu plus et je ne m’interdis plus d’aller au cinéma en solo. La moto est de retour avec moi et c’est un vrai bol d’air frais ! Je profite des petits moments avec Mia même si ce n’est pas rose chaque jour (l’adolescence fait son apparition et c’est pas facile à gérer). J’ai pu écrire un de mes gros projets pour le blog (voir mon article sur les Sons Of Anarchy) et d’autres sont encore en réflexion.

Au niveau de mes lectures

Un peu plus de lectures ce mois-ci grâce notamment à ma participation pour le festival du livre historique dont Bulles de Culture était partenaire. J’ai donc pu lire différents styles durant ce mois de février et ça ne me fait pas de mal.

Derniers adieux de Lisa Gardner avis thriller livre de pocheDerniers adieux de Lisa Gardner : Un thriller qui promettait beaucoup de choses pour au final ne rien révolutionner dans le genre. Derniers adieux est un thriller des plus basiques. L’histoire est une escalade vers l’horreur, certes bien écrite, mais le rythme n’a pas pris sur moi. De plus, la ressemblance avec Maléfices de Maxime Chattam m’a laissé pantois. Dommage car j’avais beaucoup apprécié La maison d’à côté. Retrouvez mon avis complet ici.

Female de Laure Lapègue : Sans doute le coup de cœur de ce début d’année au niveau de l’auto-édition. Laure Lapègue nous dévoile son nouveau roman qui est à la fois thriller et anticipation. L’auteure propose une histoire qui laisse le lecteur dans sa réflexion longtemps après avoir refermé ce roman. Vous ne verrez plus l’homme et la femme de la même façon. Female est un regard critique sur notre société actuelle où le clivage sexuel fait encore rage. Retrouvez mon avis complet ici.

Au niveau du 7eme art

Le mois de février a été riche en découverte et en cinéma. Je n’avais pas autant été dans les salles obscures depuis des années.

unfriended-cyber-harcelement-skype

Je commence avec la déception du mois avec Unfriended de Levan Gabriadze. Une idée assez innovante pour le monde du cinéma d’horreur mais le style n’a pas du tout pris sur moi. L’idée de voir un film se passant en intégralité sur un écran d’ordinateur ne donne aucun relief à l’histoire et encore moins à ses personnages. Impossible pour moi d’entrer dans ce film et de ressentir ce que le réalisateur a voulu faire passer comme idée sur le harcèlement sur le web.

Harry Potter reliques de la mort partie 2

Suite et fin de cette magnifique saga qu’est Harry Potter avec les reliques de la mort – partie 2. . Les enjeux sont intenses et la réalisation est soignée. Le rythme et l’action jouent une part importante dans ce dernier volet de la saga. Sans oublier l’humour et les moments tragiques évidemment. C’est aussi dans ce film que nous apprenons la beauté et la puissance du geste du professeur Rogue.

natalie-portman-jackie-pablo-larrain

Premier film du mois que je suis allé voir au cinéma. Jackie de Pablo Larrain est à mille lieux de ce que j’ai l’habitude de voir mais je me suis tout de même laissé tenté. Je ne savais pas du tout comment l’histoire de Jackie Kennedy allait être traitée et ce fût une bonne surprise. Pablo Larrain fait le pari risqué d’un biopic sur une icône américaine et il est plutôt réussi. Ce film souffre d’un manque de rythme et d’intérêt dans sa première partie mais je trouve que Pablo Larrain se rattrape avec la dernière partie du film. Jackie est un biopic qui se rapprocherait presque d’un film d’archive puisque le réalisateur colle à la perfection à l’image granuleuse des années 60. Nathalie Portman est convaincante dans son rôle et reprend très bien les mimiques de cette grande dame de l’histoire. Retrouvez mon avis complet ici.

the-stooges-raw-power

Un des films que j’attendais le plus ce mois-ci avec La La Land. Gimme Danger de Jim Jarmush ! C’est un reportage musical sur les Stooges du grand Iggy Pop. Plus qu’un documentaire, Jim Jarmush diffuse son amour pour ce groupe et ses personnages. The Stooges, ce sont les précurseurs de la scènes punk et rock américaine et européenne. Ils ont influencé les plus grands groupes actuels en proposant une musique simple, brutale voir animale. Iggy Pop nous donne de petites anecdotes sur le groupe et sur leur proche. Un régal auditif même si on aurait voulu en avoir un peu plus. Retrouvez mon avis complet ici.

LA LA LAND

Ah, La La Land de Damien Chazelle ! Sans doute le film le plus attendu et le plus commenté en ce début d’année. J’arrive après la bataille et l’effervescence autour de ce film. Mon idée de base était de faire un article complet autour du film mais au vu de la multitude d’articles très pro et le peu de chose que j’avais à dire, je préfère en parler ici. Pour ma part, La La Land est un super film. J’ai passé un agréable moment musical et cinématographique. Les musiques sont très bien interprétées et sont sublimes (Elles me restent encore en tête à l’heure actuelle). La réalisation de Damien Chazelle est magnifique et me rappelle la claque que j’avais pu prendre devant Whisplash. La La Land est un film pour les rêveurs, les artistes en devenir. Damien Chazelle offre un film de grande qualité et affirme son amour pour la cité des anges.

Trainspotting Dany Boyle

J’ai  profité d’une séance culte diffusée au ciné st Leu à Amiens pour revoir Trainspotting de Dany Boyle. C’est un film qui avait marqué mon adolescence et qui me restait en mémoire bon nombres d’années après. Cette histoire d’une bande d’amis bercée par l’héroïne et Iggy Pop est vraiment prenante. Véritable film culte pour toute une génération, Trainspotting est particulièrement bien pensé et quelque scènes seront gravées à tout jamais dans ma mémoire. Bien sûr, le film et le sujet ont un peu vieillis mais Trainspotting reste le film le plus représentatif de cette consommation.

Voilà ce bilan mensuel est terminé ! Le mois de mars promet d’être un peu moins riche en contenu notamment pour ce qui est du septième art. Peu de films me donnent envie de me déplacer dans les salles obscures et le travail pour le fac va me demander beaucoup de temps. Je suis tout de même déçu d’avoir loupé Moonlight car c’était un film qui me tentait énormément. J’aurais peut-être l’occasion de le voir dans les prochains mois.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s