Littérature

Le mariage parfait de Jeneva Rose : une belle surprise

À quasiment un an de mon propre mariage, il était important pour moi de prendre des notes sur ce qu’il faudra et ne faudra pas faire dans un futur proche. Bon, pas sûr que Le mariage parfait de Jeneva Rose publié chez XO Éditions était une bonne idée…

La 4eme de couverture

À trente-trois ans, Sarah Morgan est la meilleure avocate pénaliste de Washington DC et elle ne pourrait rêver d’une vie plus heureuse.

Adam, son mari, n’en est pas au même point. Sa carrière d’écrivain patine et sa relation avec Sarah, qui ne lui consacre que peu de temps, ne lui suffit plus.

Leur résidence secondaire devient alors pour Adam le refuge où s’épanouit sa liaison passionnée avec Kelly Summers. Mais un matin, tout bascule. Adam est arrêté pour le meurtre de Kelly, qui a été retrouvée poignardée dans la maison.

Sarah décide alors, à la surprise générale, d’assumer son cas le plus difficile à ce jour : défendre son propre mari, un homme accusé du meurtre de sa maîtresse !

Le mariage parfait : une belle surprise

Autant vous le dire tout de suite, Le mariage parfait de Jeneva Rose et moi c’était pas gagné d’avance. Ce roman est apparu une première fois dans mon quotidien de libraire lors d’une grosse réception de SP. Peu, voire pas emballé du tout par la quatrième de couverture, le thriller est parti prendre la poussière dans notre salle de pause, le temps qu’il trouve un preneur. Puis, c’est au tour du CM de XO Éditions (que je salue et que je remercie au passage) qui est venu m’en parler et qui a su me le vendre comme il faut. Comme quoi, avoir quelqu’un derrière les envois, c’est toujours bénéfique. Bon, l’envie était là, mais sans pour autant devenir une obsession. Il faut dire que Le mariage parfait m’a donné l’impression d’avoir un énième thriller psychologique à la sauce judiciaire entre les mains. Les premiers chapitres ne me donneront pas complètement tort, puisque nous avons le droit à un départ assez cliché, bien que l’autrice réussisse à se démarquer par une plume et surtout une structure narrative assez rare. En effet, celle-ci alterne entre le mari fautive et la femme bafouée pour nous faire entrer dans son récit. 

Publicités

Il aura donc fallu quelques pages pour que la sauce prenne. Jeneva Rose m’avait attrapé dans ses filets et c’était trop tard pour moi. Il fallait absolument que j’aille jusqu’au bout, que je sache le fin mot de l’histoire et que je puisse voir jusqu’où le procès irait. En bref, j’étais tout bonnement addict à la façon dont la romancière a articulé son roman. Il faut dire que tout est mis en place pour nous garder dans une tension constante, chaque chapitre se terminant par une révélation qui en appelle une autre. Bien évidemment, Le mariage parfait est fait de telle sorte, que l’on dévore attentivement chaque page et que l’on tente avidement de trouver le moindre indice pour étayer nos théories les plus farfelues. Le mari est-il coupable du meurtre de sa maîtresse ? Est-ce le mari de la maîtresse qui entre en jeu ? Ou encore une autre personne ? Bref, le mystère reste entier. Jeneva Rose nous manipule de bout en bout, si bien qu’il est difficile de voir arriver la conclusion de cette affaire. La surprise est grande, mais elle est surtout double, puisque l’on voit également éclore un nouveau nom du thriller américain, qui n’est pas sans rappeler une autre figure du roman noir qui se fait très rare depuis un moment déjà.

C’est aussi dans sa thématique que Le mariage parfait garde son lectorat jusqu’au bout. Outre le fait que nous assistons à la déchéance d’un homme, par sa faute, ainsi que par la défense orchestrée par sa propre femme, Jeneva Rose nous questionne sur le véritable amour, sur les lois sacrées du mariage, mais aussi sur la résilience et la force qui se cache dans chacune des femmes. Tout est fait pour que l’on ne prenne aucun personnage en pitié. Le mari est dépeint comme fautif dès les premiers instants et on ne le plaindra jamais, surtout quand il n’en fait qu’à sa tête pour prouver qu’il est un mal, un vrai. Tandis que la femme trompée est vu comme un roc qui tente de passer outre pour sauver l’homme qui partage sa vie depuis des années.
Le mariage parfait se transforme alors en une véritable liste de ce qu’il ne faut pas faire dans son couple pour préserver son mariage. Ou alors, Jeneva Rose nous met en garde contre la bêtise humaine et que nous ne sommes pas à l’abri de rencontrer quelqu’un qui ira jusqu’à la faute, tout en trouvant des excuses et rejetant la faute sur l’autre. Si vous êtes dans ce cas, fuyez. 

En bref, vous aurez compris que le premier roman de Jeneva Rose est une réelle belle surprise. En partant d’un thriller classique, voire totalement banal, la romancière réussit à nous maintenir en haleine avec un récit intelligent et parfaitement orchestré. Le mariage parfait devient alors un véritable terrain de jeu pour nous confronter à cette chasse aux indices, mais aussi et surtout à cette notion d’amour que l’on pense indestructible. Je ne peux que vous conseiller cette lecture !


Pour vous procurer Le mariage parfait de Jeneva Rose, c’est par ici. 


Cliquez ici pour vous abonner à la box Kube


Publicités

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s