Littérature

Les oubliés de Dieu de Ludovic Lancien : Pépite à polir

Ma chronique insta étant sorti à la mi-2021, je tente une chronique blog avec mes souvenirs délicats mais sincères.

Ludovic Lancien est un ami auteur avec qui j’ai grand plaisir à discuter. Fort de l’avoir poussé vers le chemin de l’écriture, que la joie est immense à ce jour de le voir voler de ses propres ailes et faire même mieux : réussir à divertir avec talent son lectorat. Avec son premier coup d’essai déjà, Le singe d’Harlow, prix Fyctia du meilleur suspense 2019 je le rappelle, il avait réussi à surprendre en traçant sa voie parmi ses nombreuses inspirations. Thilliez par son côté scientifique, Chattam pour son côté cru. Grangé pour ses bonnes histoires. Ludovic Lancien clame son amour pour Le vol des cigognes depuis des lunes. Et maintenant, pour son second bébé, tout droit transporté de son imaginaire en compagnie de cigognes, voici que récidive Ludovic Lancien en nous pondant Les oubliés de dieu, publié chez Hugo Thriller. C’est en toute objectivité mais avec une petite réserve, encore, que j’ai fort apprécié ce second roman, un one-shot incroyable par ces sujets et thèmes abordés, cet amas de personnages humains et cette puissance dans l’intrigue qui placent Ludovic dans le sillage des meilleurs auteurs français actuels.

Un travail méticuleux

Ludovic Lancien se nourrit d’un travail acharné toujours plus précis et creusé. C’est ainsi qu’il débute sa feuille de route, implacable. Puisant dans des personnages puissants, gris, aux caractères aux antipodes les uns des autres, l’auteur nous concocte une histoire à faire pâlir. Cette dernière débute par la découverte d’un médecin, sauvagement assassiné dans son cabinet parisien. Très vite, les premières constatations tombent : il avait un penchant pour la tératologie, la science des anomalies des êtres vivants, les Hommes que l’on appelle communément les « monstres ».
C’est sur cette base d’un sujet complexe et peu vu dans les romans policiers que Ludovic entame sa trame. Le récit, véhiculé ensuite par différentes thématiques aussi intéressantes les unes que les autres, comme le tourisme noir qui est à la fois fascinant et terrifiant, s’épaissit ensuite au travers de ses personnages par différents points de vue.

Une enquête plus aboutie que pour son premier

Ayant indéniablement gagné en confiance avec le succès probant du premier ouvrage, Ludovic s’est remis au boulot de la meilleure des manières : en voulant proposer une histoire deux à trois tons au-dessus, sur plusieurs plans. Et l’enquête ne déroge pas à la règle. Bien plus poussée et sous l’impulsion de Gabriel Darui, enquêteur plus soft que ne l’était la brute de décoffrage Lucas Dorinel dans le premier, l’enquête nous fait voyager. En Lettonie, notamment, mais également en Italie. L’auteur n’hésite pas à sortir de ce qu’il connait déjà, à savoir sa terre bretonne, pour nous proposer des paysages différentes mais toujours dans ce même ton. Ayant trouvé certains dialogues trop « Wikipédiesque » dans le premier, c’est ici avec plus de naturel, dans Les oubliés de dieu, que les flics ou autres experts s’expriment pour nous aiguiller dans la compréhension de cette histoire et nous plonger au cœur de cette intrigue dense et sans véritable temps mort. Les pages se tournent facilement et nous savourons à pleines dents la qualité des pages que nous avons sous les yeux. L’écriture est fluide et soutenue. Ludovic nous prend avec lui et nous allons de révélations en révélations, sans se douter de quoi que ce soit qui se profile sous nos yeux à une vitesse folle, vers un final aussi étonnant qu’explosif, qui ravit les plus insatisfaits d’entre nous.


Pour conclure : un second roman plus maîtrisé, qui laisse entrevoir toutes les qualités d’auteur de Ludovic (et dont le génie écrasera bientôt toute concurrence [il m’a soudoyé pour le placer :D]) : ce qui le place dans une belle situation avant son prochain roman, qui devrait paraître en Mai de cette année. En grand format, cette fois-ci !

Retrouvez mon ITW avec cet auteur ici !


Pour vous procurer Les oubliés de dieu de Ludovic Lancien, vous pouvez cliquer sur ce lien.


Pour vous offrir une box La Kube, c’est par ici.


Publicités

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s