Auto édition

L’ogre – partie 2 de Louis de Mauboy : une suite bien plus complexe

Il est toujours complexe pour un jeune auteur de faire une suite à un précédent roman qui avait tant marqué son lectorat par sa brutalité et le choc qu’il avait engendré. Faut-il continuer dans ce sens pour aller encore plus loin ou bien partir vers quelque chose de bien plus complexe ? 

Louis de Mauboy semble avoir fait son choix avec L’ogre – partie 2. Accrochez votre ceinture parce que le romancier va vous engloutir dans la folie de l’organisation. 

La 4eme de couverture

La suite tant attendue du best seller de Louis de Mauboy
Réservé à un public averti
Sept années ont passé depuis l’affaire du Château de Natas.Toujours actif, le Réseau continue de s’étendre sans être inquiété.Corentin, un éducateur spécialisé est devenu sa prochaine cible. Pris dans sa toile, il ne se doute ni de la puissance ni de l’influence de l’Organisation.
Manipulation, chantage, intimidation : pour ces criminels endurcis tout est bon pour arriver à leurs fins et leurs membres sont partout. A qui Corentin peut-il se fier, d’autant plus que le sort de sa famille est en jeu ?

L’ogre – partie 2 : une suite bien plus complexe

Si dans sa première partie, l’auteur montrait une appétence et un certain talent pour illustrer son propos par la violence, la brutalité et le gore, cette partie 2 se tourne plus particulièrement du côté de la psychologie. Alors, bien entendu, il y aura toujours quelques scènes qui instaurent une sensation de malaise, voire de dégoût, mais celles-ci seront bien moins présentes. Louis de Mauboy transforme sa plume et sa direction pour nous surprendre davantage, pour donner du corps à son histoire, mais aussi pour nous montrer toute l’étendue de son talent d’écrivain. Il est indéniable que L’ogre – partie 2 pourra déplaire à celles et ceux qui sont à la recherche d’adrénaline, mais n’oubliez pas que ce roman est un amuse-bouche avant une troisième partie qui s’annonce dantesque.
Le romancier joue avec cet interlude pour faire avancer ses pions et pour que l’on plonge davantage dans la folie de cette organisation. Louis de Mauboy joue avec les apparences, sur la tension qui émane de chaque phrase, de chaque situation, afin de mettre ses personnages, mais aussi ses lecteurs dans l’embarras le plus total. Il est vraiment difficile de savoir jusqu’où tout cela va nous mener, tant la multiplication des points de vue brouille les pistes.

Le gore n’est plus là. Par contre la sensation d’être mal à l’aise et de s’attendre au pire ne nous lâchera pas une seule seconde durant cette lecture. Le romancier semble être véritablement à l’aise avec cette idée de jouer sur la psychologie pour tendre vers un roman tout aussi noir. L’ambiance est lourde de sens, les personnages marchent sur des charbons ardents et L’ogre – partie 2 nous plonge dans les arcanes du pouvoir, de la conspiration à grande échelle qui n’annonce rien de bon dans ce monde.
Louis de Mauboy arrive ici avec un roman bien plus alambiqué que son prédécesseur, tant dans sa construction avec une palette de personnages et d’émotions bien plus importante, que dans l’approche qu’il fait de l’âme humaine. Si la première partie de L’ogre pouvait donner l’impression d’aller trop loin, quitte à ne pas réellement y croire, cette suite nous ramène à quelque chose de bien plus palpable, réaliste et c’est en cela que le romancier réussit à nous prendre dans ses filets. L’Humain devient bien plus complexe, en proie à des tourments qui l’oblige à prendre de mauvaises décisions, à se tromper de chemin, quitte à ce que tout cela se retourne contre eux. Chaque phrase, chaque choix aura un impact immense sur la suite des événements et Louis de Mauboy s’amuse en nous enfonçant de plus en plus dans l’horreur. 

En partant du côté de la manipulation à grande échelle, le romancier expose de nouvelles thématiques, tout en étant dans la continuité de celles de sa première partie, comme avec la vengeance, les abus psychologiques et/ou sexuels, la colère, l’amour ou encore la loyauté qui passe souvent au dessus de tout le reste. Ces idées s’incarnent en chacun des personnages, tant et si bien que Louis de Mauboy leur laisse une place importe pour s’exprimer tout au long de son récit. Le romancier joue les équilibristes avec autant de protagonistes et d’antagonistes, si bien que l’on ne peut que suivre cette avancée avec grand intérêt.
Bien évidemment, vous allez avoir votre segment favori et je ne peux pas m’empêcher de vous partager le mien, puisque c’est sans conteste celui de Corentin et celui de son jeune enfant qui m’a le plus intrigué. C’est tiraillé entre le besoin de mettre sa famille hors du danger de la pauvreté et bien plus tard celui de l’organisation, que le personnage va plonger petit à petit dans quelque chose qui va le dépasser et qui va le dévorer à petit feu. Je n’en dirais pas plus sur la finalité de cette deuxième partie, mais sachez que Louis de Mauboy a placé un très beau pion pour la suite ! 


Je pense que vous aurez compris que L’ogre – partie 2 de Louis de Mauboy est une franche réussite, tant par la force de son récit qui devient bien plus complexe que par l’auteur qui transcende sa plume pour nous apporter de très grands moments de grâces et d’horreur. Jetez-vous sur cette suite, mais aussi sur sa première partie si ce n’est pas encore fait. On a du talent en France et il faut le soutenir à tout prix ! 


Publicités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s