Coup de coeur

Héloïse de Ophélie Cohen : un grand nom du roman noir est né

Quel lecteur, chroniqueur, un tant soit peu amoureux des lettres, n’a jamais désirer franchir le pas de l’écriture ? L’idée m’a traversé l’esprit il y a quelques années et la base d’un récit est née. Depuis, rien. Le néant. La crainte de ne pas savoir faire est là et me paralyse. Certains, par contre, réussissent à aller au-delà et finissent par sortir leur premier roman.

C’est le cas ici d’Ophélie Cohen avec son Héloïse, paru en octobre 2021 aux Éditions IFS. Vous me croirez ou non, mais un grand nom du roman noir est né. 

La 4eme de couverture

« Toutes les femmes ont une histoire. La mienne est plutôt moche. » À la veille de ses trente ans, au cours d’une nuit entourée des fantômes de son passé, Héloïse va se raconter. Portée par les souvenirs et les remords, elle ouvre la boîte de Pandore. Noir, intime et dérangeant, un roman à la fois sombre et lumineux dans lequel les émotions sont à fleur de mots.

Héloïse : un grand nom du roman noir est né

C’est une bien belle surprise qui s’est offert à moi lorsque j’ai commencé Héloïse d’Ophélie Cohen. Je ne savais pas réellement à quoi m’attendre, puisque je l’ai commencé à l’aveugle sans avoir lu la quatrième de couverture. Quel plaisir de voir que l’autrice nous plonge dans les pensées et le passé d’une jeune femme au précipice de sa vie, au bord de la rupture psychologique. Nos questionnements sont présents dès les premières lignes : comment cette jeune femme a pu descendre aussi bas ? Il suffit alors de s’installer confortablement, car la romancière nous plonge alors dans la vie tumultueuse d’Héloïse.
Cette descente dans le passé de son personnage ne sera pas de tout repos, tant celle-ci a vécu le pire, et ce dès son plus jeune âge. Bébé d’une femme morte en couche et d’un père qui prend la fuite, Héloïse est le fruit de l’abandon et celui-ci dictera sa vie, son futur et ses actes.

Ophélie Cohen nous plonge dans un passé douloureux, violent, sans aucun filtre. Rien ne nous sera épargné et nous ne pouvons que nous attacher au personnage d’Héloïse, animal sauvage qui vivra l’enfer. Héloïse est un roman noir, très noir, mais c’est surtout une véritable réussite, une pépite que l’on ne voit que très rarement pour un premier roman. Dire que la romancière a du talent serait un euphémisme, tant celle-ci nous fait vivre ce cauchemar de la meilleure des façons.
Sa plume est mélancolique et poétique, jouant sur les rimes, le rythme, pour que l’on ne puisse pas lâcher le roman et surtout Héloïse. On est ballotté dans cette vie triste, violente et il est impossible pour nous de faire abstraction de ce que nous avons devant les yeux. On se doit d’aller jusqu’au bout de l’enfer pour tenter de cerner cette personne et peut-être de l’aider. Ophélie Cohen fait preuve d’une véritable maestria dans sa façon de planter son décor, son histoire et son personnage. Héloïse ne fait qu’un avec nous. Elle nous partage sa souffrance, sa douleur, sa rage, ses peurs, ses regrets, son pardon à la vie, à ses rencontres.

C’est cette plume qui la distingue du reste des auteurs. Une plume comme celle-ci, on en voit que très rarement et c’est le genre qui te marque à tout jamais, qui s’imprime en toi, qui finit par couler dans tes veines. Cette façon d’écrire m’a rappelé la brutalité des mots d’une certaine Karine Giebel, de la poésie macabre d’une Marie Neuser. Deux autrices qui ont marqué le lecteur que je suis devenu. Ophélie Cohen se fait une place de choix dans mon cœur de pierre et surtout dans mon top annuel, voire de la décennie.
Héloïse, c’est un tourbillon de sensations contradictoires, de chocs inoubliables et d’une mélancolie qui ne nous quittera pas durant cette lecture.


Je crois que je n’ai rien de plus à dire. Héloïse est la pépite que je n’attendais pas et qui marquera mon année de lecture à coup sûr. Le genre de roman qui restera gravé en moi comme a pu le faire Marie Neuser et son Délicieuse. En bref, il faut que vous vous jetiez dessus, que vous lisiez ce qu’Héloïse a à vous dire, que vous plongiez dans son enfer. 


Pour vous procurer Héloïse, vous pouvez cliquer sur ce lien.


Pour vous offrir une box La cube, c’est par ici.


Publicités

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s