Bilan

FOCUS CULTURE – SEPTEMBRE 2021

Le mois de septembre ouvre la danse pour la saison automnale, ses températures plus fraîches et ses nuits plus courtes. Si cette saison est idéal pour rester le plus longtemps possible sous son plaid, c’est aussi celui où on a potentiellement le plus de temps pour se divertir.

Autant vous dire que ce mois a été particulièrement agréable de mon côté, même si j’aurais voulu voir plus de films. D’ailleurs, ma liste de rattrapage s’allonge au fil des jours, alors que le temps me manque cruellement…

FOCUS – LITTÉRATURE

Les soeurs de Montmorts de Jérôme Loubry (éditions Calmann-Levy)

les-soeurs-de-montmorts-jerome-loubry-editions-calmann-levy

Alors que ce nouveau roman est décrit, une nouvelle fois, comme un chef d’œuvre par un bon nombre de lecteurs, force est de constater que je ne ferais pas partie de ce groupe. Pourtant, l’auteur nous offre un thriller atmosphérique de qualité où il est facile de se plonger dans l’état brumeux du village de Montmorts et d’y côtoyer des personnages attachants et intéressants. Le principal problème vient du fait que Les soeurs de Montmorts doit être lu d’une traite, histoire de ne pas avoir trop le temps de réfléchir aux éventuels retournements de situation. C’est une chose que je n’ai pas faite et j’ai trouvé la fin assez décevante, voire paraissant aussi facile que certaines théories douteuses qui existent sur quelques films populaires. 

Les promises de Jean-Christophe Grangé (éditions Albin Michel)

Voilà des années que je n’avais pas été aussi ravi de découvrir un nouveau roman de Jean-Christophe Grangé. Les Promises marque le retour en force d’un des papes du thriller français, puisque celui-ci nous plonge en plein coeur du Berlin de la fin des années 30. Le nazisme est déjà bien implanté, la peur règne sur la ville et sur ses habitants, alors que la rumeur d’une guerre imminente se fait ressentir. Sans nous alourdir par une leçon d’Histoire, le romancier se sert de cette partie pour asseoir une atmosphère lourde. Tout cela contribue à nous offrir un thriller de grande qualité, jouant sur son page turner et sur ses personnages que tout oppose. En bref, Les promises est une belle réussite que je vous conseille très fortement. 

Santa Mondega de Anonyme (éditions Sonatine)

santa-mondega-anonyme

On continue ce bilan sur une véritable tuerie qui ravira les amateurs du genre et surtout les amoureux de la saga du Bourbon Kid. Vous aurez donc compris que si vous n’avez jamais lu un seul des romans de la franchise, vous ne devez pas lire celui-ci. Pour les autres, l’auteur anonyme va nous plonger dans un roman au rythme entêtant, proche d’une overdose vers la fin, où tous les ingrédients sont là. C’est drôle, sanglant, irrévérencieux et cela donne toujours l’impression d’avoir les écrits d’un adolescent à qui on a laissé carte blanche.
Mais Santa Mondega, c’est aussi une certaine touche de mélancolie et de nostalgie qui découle à chaque page, tant l’impression d’arriver à une conclusion se fait ressentir. 

Publicités

Octobre de Søren Sveistrup (éditions Albin Michel)

avis-octobre-soren-sveistrup

J’ai pu poursuivre avec un roman qui est resté longtemps dans ma PAL, alors que l’envie de le découvrir était présente depuis l’achat. C’est son adaptation par Netflix au format série TV qui m’a poussé à le sortir et grand bien m’en a pris. Octobre est le genre de roman dense qui nous accompagne nuit et jour durant une longue semaine. On prend part à cette enquête déstabilisante aux côtés de deux personnages opposés et qui feront tout pour retrouver un tueur sadique. Avec son côté américanisé, le roman nous entraîne dans une enquête qui piétine, qui fait fausse route et qui expose les travers de la société danoise. Aussi intéressant qu’intriguant, le roman de Søren Sveistrup prend directement une grande place dans mon top annuel. 

Le dernier message de Nicolas Beuglet (XO éditions)

avis-le-dernier-message-nicolas-beuglet

Le mois s’est ensuite poursuivi avec la découverte de la nouvelle saga de Nicolas Beuglet avec Le dernier message. Si le coup de coeur n’est pas présent, autant vous dire qu’il n’était vraiment pas loin. Aussi dépaysant que rythmé, le romancier nous prend par la main pour nous entraîner dans une enquête qui finit par nous dépasser. On s’attache à son nouveau personnage, qui semble bien plus ordinaire que le précédent, et on ne peut s’empêcher de s’attacher à elle et à son empathie. Tout fonctionne ici et Le dernier message finit par nous retourner le cerveau avec une fin vertigineuse. 

Le passager sans visage de Nicolas Beuglet (XO éditions)

avis-le-passager-sans-visage-nicolas-beuglet

Après cette belle surprise, je ne pouvais pas laisser Le passager sans visage dans ma PAL plus longtemps. Suite directe de son précédent, Nicolas Beuglet use de la même recette pour nous entraîner dans un roman où la psychologie et l’histoire de son personnage prennent bien plus de place. L’empathie que l’on avait pour elle se multiplie et le romancier nous offre une histoire glaçante, teintée de vérité à faire froid dans le dos. La nausée est présente et on tourne les pages avec avidité pour mettre à jour ce véritable cauchemar. Cette fois-ci, le coup de cœur est là. 

La saignée de Cédric Sire (éditions Fayard)

la-saignee-cedric-sire

J’ai terminé le mois de septembre en découvrant le dernier-né de Cédric Sire, La saignée, paru aux éditions Fayard. Sans entrer dans les détails, cette lecture m’a plongé dans un état extatique assez troublant, car si le rythme et l’ambiance est fiévreuse, le romancier nous plonge dans l’enfer de la violence physique et psychologique. Entre le roman choral et le thriller brutal, Cédric Sire évoque notre besoin de violence et de voyeurisme pour nous sentir vivanst, pour échapper à notre conscience. C’est percutant, sanglant et ça en laissera certains K.O. La saignée est une nouvelle percée pour l’auteur dans le monde du thriller français avec ce roman qui fera date dans sa carrière. 

FOCUS – SÉRIE-TV

Big Bang Theory (disponible sur Netflix)

Il n’aura fallu que quelques mois pour terminer une nouvelle fois cette série formidable. Entre rires, drames intimes et histoires de cœur, ce groupe d’amis nous aura fait vivre une belle aventure. Les dernières saisons ont eu une saveur particulière, tant celles-ci résonnent dans notre propre vie. En bref, c’est toujours un régal de la revoir et je pense que ce sera encore le cas dans les prochaines années quand on aura un petit coup de mou. 

Publicités

FOCUS – CINÉMA

Boîte noire de Yann Gozlan

C’est le seul film que nous sommes allés voir en ce mois de septembre et aucuns regrets à l’horizon. Yann Gozlan prouve que le cinéma français est capable de nous offrir des thrillers où la tension reste permanente, tout en nous proposant une mise en scène de qualité. En véritable hommage au thriller paranoïaque des années 70, Boîte noire nous embarque dans une enquête qui dépasse son personnage principal et qui le plonge dans une spirale infernale. Cette affaire devient son obsession, mais aussi la nôtre par la même occasion, tout étant appuyé par un travail sonore de grande qualité. En bref, Boîte noire est une belle réussite et n’a pas à rougir de la comparaison. 

La momie de Stephen Sommers (disponible sur Prime Video)

Avec la période automnale qui a fait son entrée, on s’est dit avec madame que l’on se ferait une à deux séances de cinéma à la maison sous cette thématique. Halloween oblige, j’ai voulu mettre mon grain de sel et lui faire découvrir quelques films “spooky”, histoire de l’habituer tranquillement à mon univers. On a donc débuté avec La momie de Stephen Sommers qui est l’un de mes films d’enfance, celui qui m’a donné le goût de l’Égypte antique et de l’aventure. Ce revisionnage est toujours aussi satisfaisant, tant le réalisateur nous offre un bel hommage au 7eme art, tout en jouant sur un mélange des genres propice au cinéma grand public. C’est drôle, parfois effrayant, sans jamais en faire de trop et le long-métrage nous plonge dans une magnifique aventure. 

Hocus Pocus de Kenny Ortega (disponible sur Disney +)

Y a t-il un long-métrage qui fait encore plus Halloween ? Second visionnage de notre période avec Hocus Pocus et quel plaisir de revoir ce récit d’enfance. Véritable fable autour de cette fête et des légendes qui l’entourent, le récit est un petit bonbon pour les petits, comme pour les grands. On croit facilement à cette histoire et on se plonge dans ce film au rythme qui ne se calme jamais. On s’attache aux personnages et on rigole de ses trois sorcières qui découvrent une nouvelle époque. En bref, Hocus Pocus est LE film parfait pour faire découvrir cette fête un peu trop oubliée en France…

Publicités

FOCUS – PODCAST

Les podcasts ont commencé à faire leur rentrée, alors voici quelques recommandations :

  • 2 heures de perdues : Harry Potter et le Prince de Sang-Mélé
  • VHS & Canapé : Les méchants !
  • Culture 2000 : La guerre de Sécession
  • La saga : Toy Story
  • Le roi Stephen : Le radeau
  • Troll In The Sky : Barbes, busards et chartreuse

FOCUS – MUSIQUE

FIT FOR AN AUTOPSY – Far From Heaven 

ME AND THAT MAN – Angel Of Light feat. Myrkur

RED FANG – « Throw Up » [Live at Mississippi Studios]


En espérant que le mois de septembre a été clément avec vous et que vous avez pu avoir quelques beaux coups de coeur, que ce soit au niveau lecture et visionnage. Je vous remercie encore une fois pour vos visites et vos commentaires (excusez-moi pour le retard dans mes réponses et dans les visites que je dois vous rendre…)

Je vous souhaite un beau mois d’octobre frissonnant et pleins de belles choses !


Pour celles et ceux qui ne sont pas abonnés, vous pouvez vous inscrire ci-dessous pour avoir les derniers articles en temps réel.

Publicités

3 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s