Coup de coeur

La saignée de Cédric Sire : le roman sensation de cette fin d’année 2021

Si Cédric Sire opère une percée auprès du grand public depuis quelques années, on ne peut pas dire que celui-ci soit encore au même niveau de reconnaissance qu’un Thilliez, Norek, Chattam ou encore Beuglet. Pourtant, il est indéniable que le romancier a ce qu’il faut pour amadouer l’amateur de sensations fortes et de noirceur. 

La saignée, publié aux Éditions Fayard, arrive le mercredi 29 septembre 2021 en librairie et prend directement la place du roman sensation de cette fin d’année, grâce notamment à une quatrième de couverture alléchante.

La 4eme de couverture

Une plongée dans un monde où chacun doit affronter ses démons.

« Est-ce que tu aimes ? » clame le site sous la photo d’un cadavre mutilé. Sur le Dark Web, il existe des espaces interdits au commun des mortels où les voyeurs de la pire espèce assouvissent leurs pulsions.
Estel Rochand a été écartée de la police à la suite d’une terrible bavure qui a causé la mort d’une innocente. Sa vie est en miettes, son couple à la dérive. Désormais garde du corps de seconde zone, cette ancienne championne de boxe se fraie un chemin dans l’existence comme elle l’a toujours fait : à coups de poing. Prise dans un engrenage infernal, Estel a de plus en plus de mal à contrôler ses accès de violence. Quentin Falconnier, policier spécialisé en cybercriminalité, enquête sur un site du Dark Web, qui propose des vidéos de torture et de mise à mort en direct. Qui peut bien se cacher derrière cette « red room » appelée La Saignée, diffusant des meurtres à la perversité absolue ? Le jeune homme se lance corps et âme dans cette nouvelle croisade : découvrir l’identité du coupable derrière le masque du bourreau, et l’arrêter. Coûte que coûte. Un terrible compte à rebours a commencé.

La saignée : le roman sensation de cette fin d’année 20201

Cédric Sire avait montré en 2019 avec son roman Vindicta sa volonté d’évoluer dans le monde du thriller et du polar. En s’éloignant du mysticisme et du fantastique, celui-ci nous avait offert un roman noir de grande qualité et surtout qu’il avait toujours plus de talent à revendre. Ne vous y trompez pas, La saignée se place en digne successeur et va faire couler pas mal d’encre autour de lui. Dans son envie d’évolution, le romancier continue son exploration dans le côté brutal et sans concession de la réalité. Les figures horrifiques de l’imaginaire laissent place maintenant à des hommes et des femmes qui n’ont plus rien à perdre, prêt à tout pour faire exploser la part de violence qui sommeille en chacun de nous. Cédric Sire va titiller nos plus bas instincts, notre capacité à résister à une agressivité qui se veut de plus en plus féroce et cru au fil des pages, mais aussi à questionner notre côté voyeuriste que l’on alimente roman après roman. 

L’horreur réside dans la réalité la plus cruelle et la plus crue que nous offre le romancier. La saignée est une plongée sans filet dans un univers de coups, de violences physiques et psychologiques qui pourra en faire pâlir plus d’uns. Ne vous y trompez pas, Cédric Sire n’en a pas réellement terminé avec ses influences horrifiques, puisque celui-ci va nous offrir quelques séquences dignes d’un torture porn. Tout est là pour évoquer les mythes et légendes urbaines autour de ce que l’on peut trouver sur le dark web et plus particulièrement dans les red room ou tout devient possible.
Attention, tout cela n’est pas vain, n’est pas gratuit. Le romancier va faire mal, va taper là où il faut et va nous faire ressentir chaque coup, chaque craquement, chaque os. L’odeur et le goût du sang vont se répandre au fur et à mesure de notre avancée dans cette histoire sordide au possible, et ce  jusqu’au dénouement final. Véritable montée en tension qui confère à Cédric Sire le titre de meilleur romancier à mes yeux. Bref, les fans de l’auteur ne seront pas déçus par cette escalade de violence.

la-saignee-cedric-sire

Mais La saignée, ce n’est pas qu’un moyen pour titiller nos bas instincts. C’est également un roman d’une noirceur si intense que l’on plonge à l’aveugle aux côtés de personnages ambivalents, complexes et dangereux. Cédric Sire joue avec nos attentes et son roman choral pour nous induire en erreur, pour distiller le doute dans notre esprit et nous offrir une héroïne pas comme les autres. Véritable bête féroce au service des pires raclures, Estel fait don de son corps au service de la violence. L’auteur nous offre la possibilité de suivre une femme malade, en proie à la culpabilité, à la folie, au besoin de sang et de brutalité. Si celle-ci nous déstabilise dans un premier temps, on ne peut s’empêcher d’essayer de la comprendre, de lui accorder le bénéfice du doute, voire de lui prêter des intentions qui ne sont peut-être pas vraies au final. On sent que le personnage ne va pas bien et l’envie de l’aider se fait de plus en plus ressentir. Entre échappatoire et purgatoire, la violence finira toujours par nous dépasser et nous détruire…

Tous les ingrédients sont là pour faire de La saignée un roman coup de poing. Cédric Sire prouve qu’il est passé maître dans l’écriture en nous offrant, une nouvelle fois, un récit qui se lit tout de seul, dont les pages se tournent avec avidité. Entre l’envie de savoir ce qui se cache derrière ce site et celui de comprendre d’où vient cette rage au fond d’Estel, le romancier nous invite dans son univers au rythme haletant et à l’atmosphère fiévreuse. C’est un véritable électrochoc qui nous est offert ici, grâce au brassage de multiples influences, mais également à l’utilisation d’un contexte social puissant et je mets ma main à couper que ce roman fera date dans la carrière de l’auteur.


Je n’en dirais pas plus sur La saignée. Je vous laisse le plaisir de la découverte et je vous souhaite bon courage pour encaisser les coups que va vous infliger l’auteur. En nous plongeant encore plus intensément dans la dure réalité et dans la violence du quotidien, Cédric Sire prouve qu’il a du talent à revendre et une vision qui lui est propre, faisant de lui un auteur unique. En somme, si vous êtes fan du romancier ou si vous l’avez découvert avec Vindicta, alors vous pouvez y aller les yeux fermés. 


Pour vous procurer La saignée de Cédric Sire , vous pouvez cliquer sur ce lien.


Pour vous offrir une box La cube, c’est par ici.


Publicités

8 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s