Littérature

Les soeurs de Montmorts de Jérôme Loubry : à lire sans aucune pause

Alors que Les soeurs de Montmorts déferle sur les réseaux sociaux, notamment sur Instagram, et que les avis sont tous plus dithyrambiques les uns que les autres, il fallait bien qu’un aigri mette son grain de sel…

Aujourd’hui, je vous donne mon avis sur le nouveau Jérôme Loubry. Un roman publié aux éditions Calmann-Levy et à lire sans aucune pause. 

La 4eme de couverture

Novembre 2021. Julien Perrault vient d’être nommé chef de la police de Montmorts, village isolé desservi par une unique route.

Alors qu’il s’imaginait atterrir au bout du monde, il découvre un endroit cossu, aux rues d’une propreté immaculée, et équipé d’un système de surveillance dernier cri.
Mais quelque chose détonne dans cette atmosphère trop calme. Est-ce la silhouette menaçante de la montagne des Morts qui surplombe le village ?
Les voix et les superstitions qui hantent les habitants ? Les décès violents qui jalonnent l’histoire des lieux ?

Les soeurs de Montmorts : à lire sans aucune pause

Cela semble être une habitude, avec la fin de l’été arrive un nouveau roman de Jérôme Loubry. Impossible de passer à côté, tant le romancier a su créer l’événement depuis la sortie du magistral Les refuges qui avait mis tout le monde d’accord sur le haut potentiel de celui-ci. Attendu comme le messie, Les sœurs de Montmorts ont rapidement pris une place très importante sur les réseaux sociaux, il était donc impossible pour moi de ne pas céder, surtout après autant de retour dithyrambique.
Autant être honnête avec vous, je me suis laissé quelques jours pour digérer ce que j’avais lu et pour poser mes mots. Parce que contre toute attente, je ne fais pas partie des lecteurs conquis par Les sœurs de Montmorts. Pourtant, si j’avais écrit à chaud, comme j’ai pu le faire sur Twitter, j’aurais crié au coup de cœur et au génie de l’auteur. Attention, je ne peux pas non plus dire que c’est mauvais, loin de là. Si certaines choses m’ont déplu, d’autres, au contraire, m’ont fait apprécier ce moment de lecture. 

Les sœurs de Montmorts nous plonge dans un thriller atmosphérique où l’ambiance prime sur le reste. Jérôme Loubry nous offre la possibilité de nous promener dans un petit village et d’y découvrir tranquillement ses habitants, ses histoires, ses mythes et ses légendes. C’est simple, on a littéralement l’impression de devenir un personnage à part entière de Montmorts et de connaître les moindres recoins. Le village devient un personnage au fur et à mesure de notre avancée et celui-ci semble dicter le comportement de ses habitants.
Très vite, le roman prend des allures d’expériences sensorielles, à la limite de l’œuvre fantastique. L’ambiance devient alors de plus en plus lourde, envoûtante, telle une brume qui avale tout sur son passage, si bien que l’envie de toujours en savoir plus se fait ressentir. On se pose de nombreuses questions, on se fait engloutir par le mystère de Montmorts. Cela fonctionne dans une certaine mesure, puisque l’on va s’attacher à chacun des protagonistes que le romancier nous offre. Impossible de ne pas ressentir une once d’empathie ici, si bien que le groupe restera dans notre tête un certain moment. 

les-soeurs-de-montmorts-jerome-loubry-editions-calmann-levy

Cependant, en jouant sur certains codes, le romancier use d’une plume qui pourrait sembler scolaire, impersonnelle, alors que l’on sait très bien que c’est cette écriture qui fait de Jérôme Loubry un auteur reconnu et apprécié de ses lecteurs. Dès lors, le radar se met en route et tente de décortiquer ce que l’auteur souhaite nous offrir. Et c’est à partir de ce moment-là que je souhaite émettre quelques réserves. On le sait, avec le romancier , la bizarrerie du récit prendra sens à la toute fin et celle-ci ne fonctionnera qu’à une seule condition : lire le roman d’une traite, sans pause, en se laissant guider par l’atmosphère mise en place dans Les soeurs de Montmorts. C’est une chose que je n’ai pas faite, puisque j’ai voulu prendre mon temps dans le dernier tiers pour savourer mon moment, sauf que j’avais vu venir le twist et celui-ci m’a paru bien trop facile, comme certaines théories sur des séries, à la limite d’une résolution à la Scooby-doo. Aucun jugement sur la fin qui est totalement cohérente avec la façon qu’a eu Jérôme Loubry de nous l’amener. Le tour de magie n’a tout simplement pas pris sur moi et j’en suis le premier désolé, tant le romancier avait su me charmer par l’atmosphère troublante de son histoire. 


Vous aurez compris que si Les soeurs de Montmorts m’a quelque peu déçu, ce n’est pas pour autant que je vous déconseille de découvrir ce roman. Au contraire, je vous invite à plonger corps et âme dans le village de Montmorts et de découvrir le secret qui se cache derrière les voix que les habitants entendent. Jérôme Loubry nous offre un beau roman d’ambiance qui a su et qui saura encore envoûter certains lecteurs. Ne faites pas attention à cet avis d’un rabat-joie qui n’a pas eu le tour de magie qu’il souhaitait et courrez en librairie pour vous le procurer. 



Pour vous procurer Les soeurs de Montmorts, vous pouvez cliquer sur ce lien.


Pour vous offrir une box La cube, c’est par ici.


Publicités

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s