Littérature

Sous mes yeux de K.L. Slater : heureusement que les personnages sont là

À la recherche d’un thriller psychologique classique dans sa forme, mais qui se lit tout seul ? Ne cherchez plus, Sous mes yeux de K.L. Slater publié aux Éditions Hauteville est fait pour vous. 

Suivez le guide !

La 4eme de couverture

Quand Billie, huit ans, disparaît dans la forêt alors qu’il était en train de jouer au cerf-volant avec sa sœur, tous les habitants de Newstead prennent part aux recherches, et le village est sous le choc lorsqu’on retrouve son corps, deux jours plus tard.

Seize ans après le drame, Rose, qui n’a jamais pu se résoudre à quitter la maison de son enfance, mène une vie en sourdine, toujours accablée par la culpabilité : si elle ne l’avait pas quitté des yeux, son petit frère serait encore en vie.

Sous mes yeux : heureusement que les personnages sont là

Sous mes yeux est l’archétype du thriller psychologique qui n’apporte rien de plus à la recette, mais qui fonctionne tout de même. Pour ce faire, K.L. Slater nous entraîne dans une histoire qui joue sur deux temporalités pour que l’on comprenne le cheminement de son personnage principal. Si la quatrième de couverture nous parle d’une disparition d’enfant, sachez que celle-ci se retrouve en fond et devient même par moment assez oubliable, tant la romancière semble nous entraîner vers autre chose.
On ne peut pas s’en plaindre, le roman se lit assez rapidement grâce à un récit dynamique et mystérieux, nous entraînant sans cesse vers la page suivante. Les chapitres s’enchaînent donc et nous finissons par être captivé par cette histoire de disparition, mais surtout de la relation toxique entre deux personnages de l’histoire. Rien d’exceptionnel au bout, mais un thriller psychologique plaisant à lire. 

C’est avec le personnage de Gareth que le roman parvient à maintenir ma curiosité. Alors, il est incontestable que celui-ci soit écrit à coup de truelles, mais il n’empêche que cela fonctionne. K.L. Slater nous offre la vision du pervers narcissique de base, si bien que des remontées de violences arrivent pour nous. Il est indéniable que vous allez le détester, mais aussi avoir envie de le battre à mort, tant l’autrice nous partage un poison que l’on aimerait bien voir disparaître. Chaque apparition nous apporte une réaction épidermique et des visions de violence sans égal, si bien que la romancière marque des points avec cet aspect. Il est assez rare, finalement, de réussir à écrire un personnage aussi détestable et K.L. Slater le fait avec brio en jouant avec nos émotions les plus pures.
Si la relation pervers/victimes est assez classique dans son genre et que l’on aurait envie de secouer davantage la jeune fille, K.L. Slater réussit à nous plonger petit à petit dans une relation toxique, dangereuse, tout en nous montrant tous les mécanismes que ces ordures sont capables de mettre en place pour nous éloigner de nos proches.
Le deuxième aspect où la romancière se démarque, c’est par son personnage principal qui essaie de vivre avec plusieurs traumatismes (sa relation avec le fameux Gareth, la disparition de son petit frère et encore d’autres aspects que je vous laisse découvrir). Le résultat de ces traumatismes permet d’avoir un personnage féminin toute en fragilité, mais également un développement important permettant de les combattre. Dommage que ce revirement arrive sur le tard et surtout comme un cheveu sur la soupe…


Vous l’aurez compris, Sous mes yeux de K.L. Slater n’est pas le genre de thriller psychologique qui va révolutionner le genre. Cependant, celui-ci peut se démarquer grâce à un duo de personnages qui apporte son lot d’émotions contradictoires. Si vous êtes à la recherche d’un roman qui exploite les mécaniques d’une relation toxique, alors vous avez ce qu’il vous faut. 

Publicités

Pour vous procurer Sous mes yeux de K.L. Slater, c’est par ici.

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s