Coup de coeur

Résine d’Ane Riel : conte macabre

Si vous êtes à la recherche d’un roman noir aussi beau que percutant, je pense que ce roman est fait pour vous.

Aujourd’hui, je vous parle de Résine, un véritable conte macabre, orchestré par l’autrice Ane Riel et publié aux Éditions du Seuil

La 4eme de couverture

Une presqu’île, aux confins d’un pays du Nord. C’est là que vit la famille Haarder, dans un isolement total. Jens a hérité de son père la passion des arbres, et surtout du liquide précieux qui coule dans leurs veines – la résine, aux capacités de préservation étonnantes. Alors que le malheur ne cesse de frapper à la porte des Haarder, Jens, obsédé par l’idée de protéger sa famille contre le monde extérieur qui n’est pour lui que danger et hostilité, va peu à peu se barricader, bâtir autour de la maison une véritable forteresse, composée d’un capharnaüm d’objets trouvés ou mis au rebut, et séquestrer sa femme et sa fille. Du fond de la benne où il l’a confinée, Liv observe son père sombrer dans la folie – mais l’amour aveugle qu’elle lui porte va faire d’elle la complice de ses actes de plus en plus barbares, jusqu’au point de non-retour.

Résine : conte macabre

Résine est le genre de roman auquel on ne s’attend pas et qui finira par nous marquer à tout jamais. Cette sensation passe par l’histoire, mais aussi par la plume envoûtante de son autrice, son ambiance et surtout par ses personnages.
Ane Riel nous entraîne avec elle dans une petite île coupée du monde où le temps semble s’être arrêté pour laisser place à une drôle de sensation. Difficile de parler de cette œuvre, tant celle-ci mérite d’être découverte sans trop en connaître. L’autrice nous offre un conte macabre où la noirceur s’infiltre page après page. On sent que cette histoire prend une tournure malsaine, mais on ne peut s’empêcher de continuer à dévorer ce récit incroyablement fort et poétique. 

C’est avec un talent indéniable qu’Ane Riel nous plonge dans la folie d’un homme. D’abord poétique, Résine donne l’impression d’être dans un monde de rêve en contact permanent avec la nature. Le respect est là, la joie semble envahir les lieux, mais très vite cette sensation va disparaître à coup de malchance, de drame et de disparitions. On sent que la folie gagne peu à peu le personnage de Jens, mais il est impossible de savoir où tout cela va nous mener.
Le foyer paradisiaque se transforme page après page en une décharge à ciel ouvert. La sensation de malaise nous domine, nous entoure et les odeurs commencent à nous envahir…

Ane Riel nous subjugue par des personnages qui resteront gravés en nous. Que ce soit la petite Liv qui nous touche par sa fragilité, sa sauvagerie, son besoin d’apprendre et d’être en phase avec la nature. Petite fille et véritable sauvageonne à la fois, cette enfant nous donne envie de la serrer contre nous, de la protéger et de la sortir de cet enfer, tant celle-ci rayonne au milieu du capharnaüm. Il faut également ajouter le personnage de la maman qui sombre peu à peu dans une dépendance qui la transforme. On sent que celle-ci aime profondément son mari et qu’elle ne se rend pas tout de suite compte de la folie qui s’est emparé de lui. On découvre des extraits de ses lettres où figure une détresse psychologique intense, dramatique, si bien que celle-ci nous met mal à l’aise.
Dans cette famille, il y a aussi Jens, le père, qui sombre peu à peu dans la peur de l’autre. C’est cette peur qui le pousse à accumuler toujours plus d’objets pour créer un protection pour sa famille et qui finira par les enfermer dans un enfer sans nom. Pourtant, il y a un amour véritable qui traverse ses trois personnages et c’est ce qui rend cette histoire d’autant plus tragique. Résine résonne comme une véritable poésie, comme un conte macabre percutant et inoubliable, qui ne laissera absolument personne indifférent.


Vous l’aurez compris, Ane Riel nous offre un roman court, dense, magnifique et horrible à la fois. Un roman que je vous encourage fortement à découvrir, tant celui-ci marquera mon année 2021. Il est indéniable que Résine fera partie de mes coups de cœur cette année.  

Pour vous procurer Résine, c’est par ici.

Publicités

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s